Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de Mohamed  Sifaoui

Blog de Mohamed Sifaoui

- Des opinions qui refusent la compromission -


Le "modéré", selon Kouchner !

Publié par mohamed sifaoui sur 11 Août 2009, 08:52am

Catégories : #mohamed-sifaoui

À mon avis, Bernard Kouchner ne comprend strictement rien aux talibans et encore moins à l’idéologie qui les anime. Quelle autre réflexion peut-on avoir lorsqu’on lit sa déclaration, mentionnée dans l’entretien accordé au Figaro de la semaine dernière ?  

Le ministre français des Affaires étrangères qui se targue de bien connaître l’Afghanistan pour s’y être rendu régulièrement durant sept ans, affirme : « Bien entendu qu’il faut négocier avec les talibans. En tout cas, avec ceux qui sont prêts à déposer les armes et à dialoguer ».

Une telle déclaration montre en vérité le degré de méconnaissance du french Doctor et quand bien même il passerait un siècle à Kaboul à appliquer des pansements, il ne semble pas disposer à découvrir la nature réelle de ces fanatiques tant sa sortie, pour le moins inopportune, est basée sur une vision fantasmé et exotique de cette région du monde.

D'abord, il est indispensable, je le pense, de lui préciser qu’est-ce qu’un taliban tant Mister Kouchner donne l’impression d’être à côté de la plaque. Littéralement ce mot qui est le pluriel de Talib, signifie « étudiant ». Or, ces étudiants, croit-on en Occident, apprennent la religion alors qu’en réalité, ils sont embrigadés dans des écoles dites « coraniques » qui enseignent une version du salafisme local, propagé par un courant de pensée appartenant à ce qui est appelé « l’école diobendi ». C’est l’un des courants intégristes les plus obscurantistes et les plus bellicistes qui existent dans le monde musulman. C’est cette école de pensée, présente à Peshawar, dans les zones tribales pakistanaises, à Quetta et à Karachi et du côté afghan au sein des tribus pachtounes, qui a formé les talibans pour en faire les barbares que l’on connaît aujourd’hui. C’est l’école du Mollah Omar et de tous les idéologues locaux qui soutiennent corps et âme le terrorisme, Al-Qaïda et Oussama Ben Laden.

Pour ces gens, que dis-je ? Pour ces illuminés, la question du djihad, de la guerre sainte, est centrale. Elle est consubstantielle à leur idéologie, certains d’entre eux sont même convaincus que c’est le sixième pilier de l’islam. La décapitation d’un otage ou une opération kamikaze revêt pour ces obscurantistes, la même importance que le jeûne du ramadan ou l’aumône obligatoire, si ce n’est davantage.

Tout ceci pour préciser que les talibans ne peuvent renoncer à la violence ; la « modération » comme l’entendent certains Occidentaux est synonyme pour eux d’apostasie, de renoncement à la cause, de manque de fermeté dans l’affirmation de « principes islamiques ». En d’autres termes, le vocable « modéré » n’est pas mentionné dans le dictionnaire des talibans, c’est une question totalement exclue de l’idéologie qui est la leur.

Ensuite, Bernard Kouchner dit qu’il faut négocier « avec ceux qui sont prêts à déposer les armes et à dialoguer ». Il est nécessaire de savoir à ce propos qu’un taliban qui dépose les armes pour dialoguer n’est plus un taliban et ne peut représenter que lui-même. La nature guerrière des pachtounes, tribu formant l’épine dorsale des adeptes du mollah Omar, et la vision qu’ils ont de l’occident en général et des soldats de l’OTAN en particulier sont autant d’éléments qui font qu’ils ne peuvent « déposer les armes » que s’ils sont militairement et politiquement vaincus et anéantis. Dans son dernier message, Ayman Al-Zawahiri a affirmé, au nom du mollah Omar, que les talibans ne discuteront avec les Occidentaux, je cite que s’il faut « leur montrer le chemin qui leur permettra de quitter l’Afghanistan ». Pour ces illuminés, les choses sont claires : ou ils gagnent en poussant les Occidentaux à quitter l’Afghanistan afin qu’ils y instaurent, de nouveau, la République islamique ou alors ils meurent pour aller rejoindre les « vierges du Paradis ».

Pour la France, comme pour les différents pays de la coalition, les choses doivent être tout aussi claires : soit ils continuent cette guerre en y mettant plus de moyens humains et logistiques et une stratégie politique limpide et assumée, soit ils ne veulent plus perdre de soldats ni dépenser d’argent et auquel cas, ils partent en assumant les conséquences qui pourraient découler d’un retour des talibans au pouvoir.

Enfin, il faut quand même arrêter avec cette notion absurde de « talibans modérés » qui doit faire rire aux larmes le mollah Omar et ses amis. Sinon on finirait par aller à la recherche des cannibales végétariens !

Commenter cet article

yossi 20/08/2009 17:52

kouchner a la vision du quai:grotesque et malgre tout meprisante du monde musulman qui au final lui fait confondre le commandant massoud avec ses assasins..c'est  "l'analyse" de presque toute la gauche mais aussi de cette vielle societe qui regrette son empire colonial et qui compense sa perte avec des theses et une "exeption francaise" delirantes..

Fares 11/08/2009 21:15

je voulais vous dire qu'en tant que Français d'origine algérienne, vous faites honneur aux maghrébins de France, je parle des vrais démocrates, pas des autres imbéciles et je viens de commander votre bande dessinée sur le site de la fnac.bonne continuation Mr SifaouiFares

Louis-Alexandre 11/08/2009 18:30

Le même Kouchner, suite au décès prématuré d'Ibrahim Rugova au Kosovo, a bien mis en place le pouvoir mafieux de l'UCK d'Hashim Thaci.On le laisserait faire que la Colombie serait dirigée par des narcos trafiquant "modérément" la drogue et la Moldavie par des proxénètes "modérés" qui se limitent à vendre les femmes des autres.Et le Vatican serait géré par des "athées modérés".Merci Mohamed de rappeler à ce ministre quelques évidences.De toute évidence, la recherche de "Talibans modérés" n'est qu'une manière détournée de conclure une trève sainte avec les extrémistes, partir en faisant semblant de sauver la face, et puis se préparer à retaper un coup dès qu'une attaque nous entraînera dans une spirale de violence.Et pendant ce temps-là, les musulmans libéraux qui cherchent leur place dans notre XXIe siècle très ingrat devront continuer à marcher sous les tapis.On ne prête qu'aux riches, on ne respecte que les forts, on pardonne aux talentueux etcc... sans généraliser c'est une tendance lourde.Mohamed, si vous alliez brûler des voitures au nom de la tranquillité à laquelle vous aspirez, vous seriez plus facilement entendu par des énergumènes à la Kouchner.Très bonne semaine à vous.

Laurent Hamiche 11/08/2009 15:05

Salutations monsieur Sifaoui,
Ces documentaires et reportages que nous avons vu sur les "écoles coraniques" sont particulièrement terrifiants !... Je ne peux m'empêcher de faire le rapprochement avec la terrible secte des Hashaschins d'Hassan Sabah le pendant des templiers (à moins que je ne me trompe!) ! Si ce phénomène se développe, nous pouvons vraiment craindre le pire !
J'espère que des "intelligences" sont ou seront en oeuvres pour contrer cette calamité ! Je suis un sympathisant musulman (croyant non-pratiquant) et regrette bien la "mauvaise publicité" faite à L'islam...
Quand aux propos de monsieur Kouchner, je ne peux croire qu'il les expose "bêtement"... Sa fonction l'empêche assurément d'exposer sa vision personnelle des choses...Seigneur, comme les choses sont compliquées.... Quoi qu'il en soit, je vous remercie pour votre excellent travail !
Cordialement.

mohamed sifaoui 11/08/2009 16:00


Merci beaucoup, le problème avec Kouchner c'est qu'il défendait ce genre de point de vue, y compris lorsqu'il n'était pas ministre des affaires étrangères.

Sur la secte des Assassins, vous avez raison de faire la comparaison !


allegra 11/08/2009 14:18

Cher Mohamed SifaouiNe croyez pas que je voulais être intrusive. C'est ainsi que je vous perçois, démocrate et laïque. Je souhaitais avoir votre opinion sur cette expresssion qui est pour moi dépourvue de sens, "musulman modéré".

mohamed sifaoui 11/08/2009 15:59


Vous n'êtes pas du tout "intrusive". Je pense effectivement que l'expression est dépourvue de sens et je dirais même qu'elle est idiote : Parler d'une personne en la réduisant à la religion qui est
la sienne en estimant que sa "modération" réelle ou supposée ne viendrait que de la perception et de l'interprétation qu'elle peut avoir de sa propre religion est absurde. Dire un "musulman modéré"
ou un "chrétien modéré", en d'autres termes rajouter un adjectif à la foi est un non sens. Croyant modéré ? Dites moi ce que cela veut dire...


Pierre C. 11/08/2009 14:10

À propos des taliban, le gouvernement pakistanais a tenté d'en venir à une trêve avec eux que pour constater que, loin de les "modérer", les taliban renforcissaient leur emprise sur les régions qu'ils contrôlaient...Demander une trêve au taliban en Afghanistan serait interprêté par eux comme un aveu de faiblesse de notre part, ils espèrent bien nous avoir à l'usure, car ils savent qu'ils ne peuvent pas vaincre les forces de l'OTAN militairement, et qu'une bonne partie de la population afghane "souffre" de la présence des koufars qu'ils considèrent comme de nouveaux croisés...  Les forces occidentales s'essouflent, le moral est bas, les finances sont serrées, des pays comme la France, le Canada et même les USA ou la GB sont tentés de retirer leurs troupes et de laisser leurs alliés à eux mêmes; une solution facile, quoi... Imaginez si le 6 juin 1944, après avoir encaissé 10,000 morts, l'état-major anglo-américain avait choisi de battre en retraite?    

Bruno Benjamin 11/08/2009 12:00

Comment se fait-il qu'on a encore tant de mal à se rendre compte que l'analyse des faits exige une prise de distance et objectivité il y a longtemps disparues, car elles font place aujourd'hui à des interêts d'une politique de court terme, et bien trop souvent corrompue.  Ces calculs immédiatistes basés sur des chimères servent à taire les masses et à faire mine de rien. Les générations à venir sont celles qui en paieront le prix.

allegra 11/08/2009 11:45

Cet adjectif "modéré" qu'on ajoute aussi au Hamas,  et souvent aussi pour désigner une catégorie de musulmans, ainsi définie de manière assez floue, m'a toujours intriguée. Pour le Hamas il n'a pas plus de sens que pour les Talibans. Mais que signifie un "musulman modéré" ? Pourquoi ne dit-on pas un musulman libéral comme on dit un juif libéral par exemple ? Vous qualifieriez-vous, vous-même de "musulman modéré" Monsieur Sifaoui ?  Erdogan, le premier ministre turc a déclaré :
”L’expression ‘islam modéré’ est laide et offensante,  il n’y a pas d’islam modéré. L’Islam est l’Islam.”
http://lavissauveaconditiondeclairer.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/08/07/le-traitement-special.html

mohamed sifaoui 11/08/2009 12:33


musulman modéré ? Non je ne me qualifie pas ainsi...Je suis musulman, c'est tout. Certains vous dirons que je le suis modérément, ces derniers ont certains accès à mon coeur, d'autres pensent que
je ne le serais plus, ils ont probablement une ligne directe avec l'au-delà...Pour conclure, je suis musulman et je crois tout simplement dans des valeurs universelles démocratiques et laïques...


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents