Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de Mohamed  Sifaoui

Blog de Mohamed Sifaoui

- Des opinions qui refusent la compromission -


Quand Megueddem, l'intrigant de la présidence, me parlait de la relation entre les "frères" Bouteflika et le général Toufik...

Publié par mohamed sifaoui sur 21 Juin 2011, 19:12pm

Catégories : #mohamed-sifaoui

Couver Boutef2

 

Cliquez ici pour télécharger le fichier : Megueddem2703 02

 

Comme je m'étais engagé dans le précédent article, je publie aujourd'hui la suite de certains des enregistrements réalisés, entre autres, avec Mohamed Megueddem "conseiller" d'Abdelaziz Bouteflika. Cette rencontre, j'ai déjà eu déjà l'occasion de l'expliquer, a eu lieu au cours de l'enquête journalisitique entamée en 2009 et qui m'a permis la rédaction de Bouteflika, ses parrains et ses larbins et qui donnera lieu à d'autres ouvrages à paraître entre la fin de l'année en cours et l'année prochaine..

Dans ce passage d'une minute, enregistré, comme le précédent, le 27 mars 2011, Megueddem m'explique la nature de la relation qui existe entre Bouteflika et le chef du DRS, le général Mohamed Mediène, alias Toufik. Il tente alors de me faire passer deux messages. Selon lui, la relation entre Bouteflika et son chef des services de renseignements serait excellente et ce serait l'entourage du président et notamment son propre frère, Said Bouteflika ainsi que l'ancien ministre de l'Intérieur Noureddine Zerhouni qui attaquent le patron du DRS surtout à travers certains relais médiatiques afin de provoquer son départ. D'un autre côté, Mohamed Megueddem, m'a affirmé que le général Toufik a soutenu l'idée de la révision de la Constitution algérienne qui a permis à Abdelaziz Bouteflika de briguer un troisième mandat et, de fait, une présidence à vie...

J'ai systématiquement mis entre crochets les noms des personnes visées par le propos lorsque des pronoms sont utilisés...

 

Ci-dessous la transcription intégrale et littérale de cet échange :

 

- Mohamed Sifaoui : Donne-moi du biscuit pour que je comprenne...

- Mohamed Megueddem : Toufik ne le trahira pas [Le président]. Il ne va pas le trahir...

- Mohamed Sifaoui : Pourquoi alors l'entourage du président...

- Mohamed Megueddem : Parce qu'il [le général Toufik] les dérange...

- Mohamed Sifaoui : Mais qui exactement ? [dérange-t-il]...Zerhouni ? [L'ancien ministre de l'Intérieur]

- Mohamed Megueddem :...oui...Zerhouni par exemple. A cette époque, à l'époque de Zerhouni [A l'époque où il était ministre de l'Intérieur]...il l'attaquait tout le temps...

- Mohamed Sifaoui : ....Et Saïd [Bouteflika] aussi ?

- Mohamed Megueddem : ...Euh...pour Saïd [Bouteflika], ce sont les gens qui me disent...

- Mohamed Sifaoui : Pour le troisième en 2009...il [le général Toufik] avait la Constitution de son côté. Pourquoi...? [ma question complète devait être : Pourquoi le général Toufik ne s'est pas opposé à la révision constitutionnelle ? Mohamed Megueddem avait compris le sens de celle-ci et m'a interrompu...]

- Mohamed Megueddem : Il [le général Toufik] était pour, il n'était pas contre...

- Mohamed Sifaoui : Pour limiter à deux [mandats]...

- Mohamed Megueddem : Non, non, non...il était pour enlever [la modification de] la Constitution...

- Mohamed Sifaoui : Pourquoi ?

- Mohamed Megueddem : ...Euh...parce qu'il [le général Toufik] est bien avec lui [Bouteflika]

- Mohamed Sifaoui : Il est bien avec lui...?

- Mohamed Megueddem : ...Attention, il [Bouteflika] ne fait rien sans Toufik...

- Mohamed Sifaoui : Alors explique-moi, pourquoi il [Bouteflika] l'attaque [Toufik] en sous main ?

- Mohamed Megueddem : C'est pas lui [Le président]...

- Mohamed Sifaoui : C'est son entourage ? Saïd [Bouteflika] ?

- Mohamed Megueddem : (en aquiessant de la tête)...euh je ne sais pas ce qu'il a ce Saïd [Bouteflika]...


Commenter cet article

amin magra 19/09/2011 18:36



A Ferhat le démocrate ... du Net .


Vous devriez trouver un autre homonyme ( quel courage au moment où ceux que vous critiquez s'affichent publiquement ).Avouez que le courage n 'est pas la plus grande de vos qualités ...Alors
cachez vous comme un bon Bouchkara ....et laissez ceux qui ont eu le courage de s'exposer  de dire ce qu'ils pensent .



hadj Brahim 15/08/2011 02:31



Bonjour ou bonsoir-Je tiens à vous féliciter pour votre livre concernant "notre pharaon" parvenu aux rênes du pouvoir grâce et à cause des hommes de l'ombre, ces détenteurs illégitimes de
toute source de décision. Votre courage face à l'attitude de votre interlocuteur (ce triste et sombre sire), votre rejet des infamantes propositions relevant du système de la carotte et du bâton,
constituent à mes yeux (et pour beaucoup d'autres très certainement) une forme certaine d'honnêteté intellectuelle qui demeure la grande absente de nos jours. Permettez moi aussi de mettre en
relief le fait que votre attitude à publier tous les commentaires sur votre blog vous honore et démontre la clarté de votre position en tant qu'Algérien digne de cette nationalité, même si
certains ... veulent noyer le poisson dans l'eau en parlant de Fafa (eux  se réjouissent d'avoir retrouvé la mère patrie, la France de leur enfance..... et de leurs descendances quand bien
même ils résident à Hydra, au Club des Pins et autres hauteurs dominantes à Alger, Oran, Constantine....) - En vous souhaitant un bon courage dans votre oeuvre salvatrice, je ne m'empêcherais pas
de relever que certains intervenants s'éloignent du sujet mis en discussion ; tel le cas soulevé par Mahgour qui nous parle de Mr BRERHI- A ce sujet précis, ce Mahgour parle d'un recteur en poste
dans les années 80 à Constantine- Etant au fait de cette situation et ayant exercé à la dite Université , je précise que Mr BRERHI a quitté le poste de recteur juste après le décès de Houari
BOUMEDIENNE (année universitaire 1978-79 SI MES SOUVENIRS SONT BON !!!- Pris sous la protection de Mr Mohamed Salah YAHIAOUI (SG du FLN à l'époque) avec une poignée d'universitaires (Mohand
ISSAAD, Khalef ABDELAZIZ et bien d'autres)... Mr BRERHI a été appuyé et intronisé par YAHIAOUI ET PAS PLUS- De ce fait il a trouvé chaussures à ses pieds (il est professeur agrégé en médecine
quand même) en qualité de Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique..... avec en plus l'appui déterminant de son mentor Mohamed Seddik BENYAHIA (Que Dieu ait son
âme)  qui l'avait rapatrié de France au moment de la réforme de l'Enseignement Supérieur en 1971- Par voie de conséquence il ne faut pas accepter n'importe quoi et laisser raconter des
bobards qui ne renforcent que le pouvoir de ce MEGUEDEM qui aurait fait nommé BRERHI à un poste de ministre- Il en est même quand des personnes parlent de Mr RAHABI …. Alors de grâce restons dans
le sujet du livre qui parle de l’avènement d’une monarchie absolue en Algérie…. Et rien de plus …. A défaut on poussera le fameux cri ‘Le roi est mort…… vive le nouveau roi »-  avec les
"wakh à Sidi, wakh à Moulay," 



benacer 29/07/2011 20:25



Mr Sifaoui,


je vous ai écris ce matin et j'étais bien remonté mais c'était finalement une mauvaise compréhension de la phrase. je n'ai pas tenu compte de la virgule et cela a changé le sens de la phrase. Je
m'en excuse mais je dois dire que je suis un peu à cran. On a du mal à quitter son pays même si on est mal traité mais ce n'est pas forcement toujours mieux dans le pays où on va et ou la
discrimination est très dure à vivre.



Benacer 29/07/2011 11:51



Bonjour Mr Sifaoui,
j'ai acheté votre livre hier et je suis choqué dés le départ par une phrase en page 17. Vous dites:"Je ne crois pas un instant qu'il existe encore un seul Algérien valide mentalement, hormis ceux
qui profitent d'une manière ou d'une autre de ce système putrescent, qui soutienne un régime aussi nauséabond."
Alors soit vous venez d'insulter toute ma famille et tous les Algériens honnêtes, soit c'est de l'humour et que je n'ai pas compris???
Il ya des Algériens qui combattent le régime, qui n'en profite pas et font de la prison lorsqu'ils le dénonce et ils ne sont pas valides mentalement??
J'ai une question pour vous: êtes vous ou pas valide mentalement  ???



FERHAT 20/07/2011 19:40



MONSIEUR SIFAOUI LES MASQUES FINISSENT TOUJOURS PAR TOMBER ET JE M ADRESSE DIRECTEMENT A VOUS.JE VOUS AI ADRESSE ,PAR LE BIAIS DE CE BLOG,UNE REPONSE AU SIEUR RAHABI ,AUX FINS DE LE CONFONDRE
DANS SES ACCOINTANCES COUPABLES ET CRIMINELLES AVEC MOHAMED MEGUEDDEM,A LA SUITE DE LA PARODIE DE REPONSE QU IL A ESQUISSE(FIDELE A SES HABITUDES,EN ESQUISSANT DES REPONSES HORS SUJETS ET
COMPRENENT PARFAITEMENT L OBJET DE MES DEUX ECRITS PRECEDENTS).UNE SIMPLE HALTE SUR CE QUI PARAIT ETRE UNE MASCARADE A SAVOIR VOTRE SOIT-DISANT PAMPHLET CONTRE LE SIEUR MEGUEDDEM(ET QUI S AVERE
ETRE UNE MISE EN SCENE DIGNE D OFFICINES) NOUS RENSEIGNE SUR LA PERFIDE ET EFFICACE NATURE DU SYSTEME ALGERIEN?CAPABLE D ACHETER ET DE RETOURNER QUI IL VEUT ET QUAND IL VEUT.SINON COMMENT M
EXPLIQUEZ VOUS(ET SURTOUT AUX CITOYENS ALGERIENS QUE VOUS AVEZ BERNES-JUSQU A PREUVE DU CONTRAIRE)VOTRE SILENCE ET,PARFOIS ,VOS AIMABLES ECHANGES EPISTOLAIRES,AVEC LE SIEUR RAHABI
ABDELAZIZ,?POURQUOI N AVOIR PAS PUBLIE MON DERNIER MAIL A TRAVERS LEQUEL JE LE CONFONDS?OU SONT VOS PRETENDUS ENREGISTREMENTS SONORES ET FILMES CONTRE MEGUEDDEM?D OU EST NEE VOTRE SOUDAINE
COMPLICITE AVEC RAHABI,L AGENT DES SERVICES ET LA CREATION DE MEGUEDDEM?HONTE A VOUS



L'hachemi 17/07/2011 21:21



Mr Rahabi,


je vous signale que Mr Ghezali (papillon) est le seul ministre Algérien a avoir demandé a etre payé en francs francais sous le gouvernement de feu Merbah.salutations.



AMAR B 13/07/2011 00:32



JE VIENS DE PRENDRE CONNAISSANCE,NON SANS ETONNEMENT,DE L ESQUISSE D UN PAMPHLET ,ASSEZ LONG,JE LE SOULIGNE,A RAISON,ET SIGNE PAR LE DEMOCRATE DE "SERVICES"ABDELAZIZ RAHABI.IL RESTE EVIDENT QUE
LA SEMANTIQUE USITEE,INDIGNE D UN ENARQUE,DENOTE DE FAUSSE ASSURANCE AFFICHEE PAR L ANCIEN PORTE -PLUME DE EL HADJ MOHAMED MEGUEDDEM(PARADOXE POUR UN HEBRAIQUE MAIS PASSONS).AYANT PARFAITEMENT
COMPRIS QUE L OBJET ESSENTIEL DU DEBAT SUSCITE(S EN EST UN MONSIEUR RAHABI ET L ANONYMAT RELATIF QUE CONFERE LE NET MONSIEUR RAHABI RESULTE DE MON STATUT DE HAUT FONCTIONNAIRE D UNE SENSIBLE
INSTITUTION,ANONYMAT QUI DEVIENDRA PUBLIC UNE FOIS DETACHE DE MON OBLIGATION DE RESERVE.J AI EVOQUE OUED ZENATI SI RAHABI AUX SEULES FINS DE VOUS RAFFRAICHIR LA MEMOIRE ET VOUS RAPPELEZ LES
MOMENTS GLORIEUX OU VOUS PROFERIEZ VOTRE APPARTENANCE A CETTE HONORABLE CONTREE DE NOTRE CHERE ALGERIE POUR BLUFFER VOTRE AUDITOIRE ET FAIRE CROIRE QUE VOUS ETIEZ DU MEME BOURG QUE MESSIEURS
MEJDOUB LAKHAL AYAT ET ABDELHAMID MEHRI.MAIS PASSONS ,JE VOUS CROYAIS PLUS INTELLIGENT MAIS JE CONSTATE QUE LA FREQUENTATION DU SIEUR MEGUEDDEM VOUS A FAIT OUBLIER KEYNES ET SI SALAH BELKOBBI
POUR LES REMPLACER,COURS DU SOIR CHEZ LE REJETON DE SERGE BOUTEDJADJE AIDANT,PAR DES APPROCHES SEMANTIQUES DIGNES DE L INFANTILISME LE PLUS PRIMITIF QUI SOIT ET QUE VOUS DENONCEZ DANS VOTRE
ILLUSTRISSIME REPONSE.LE CORPUS ,LA PROBLEMATIQUE ET ,RAPPELONS NOUS L ESPACE D UN INSTANT DE MARX,LA DIALECTIQUE SOUHAITEE C ETAIT :COMMENT UN ENARQUE COMME VOUS S EST LAISSE AMADOUER PAR CE
MEGUEDDEM (COURAGEUSEMENT DECRIE PAR MONSIEUR SIFAOUI)A DES FINS OPAQUES ?VOUS SAVEZ PARFAITEMENT QUE CELA A OFFUSQUE VOTRE AMI SI AHMED OUYAHYA(MEME S IL A EU L INTELLIGENCE DE NE PAS VOUS LE
REPROCHER) ET SUSCITE L IRE(LACHEMENT RESTEE SOUS SILENCE)DE SI SMAIL HAMDANIQUE CE MEGUEDDEM-BOUTEDJADJE AFFUBLAIT DE TOUS LES SOBRIQUTES ,EN VOTRE PRESENCE,ENTRAINANT DES SARCASMES DONT VOUS
AVEZ LE SECRET.VOUS EVOQUEZ LES PROBLEMES DE SOCIETE ET ,QUE SAIS-JE,DES PROBLEMATIQUES EXCISTENTIALISTES ALORS QUE VOTRE ROLE EST BIEN FINI ET QUE VOUS N ARRIVEZ PLUS A BERNER LES ALGERIENS QUI
,UNE FOIS IMPREGNES DU CONTENU DES CHAPITRES CONSACRES A CE MEGUEDEM DANS LE REMARQUABLE ET COURAGEUX OUVRAGE DE MOHAMED SIFAOUI,VOUS REPOSERONT LA MEME SEMPITERNELLE QUESTION POURQUOI DRIBBLER
,FEINTER ,ETRE HORS SUJET ET NE PAS REPONDRE AUX ACCUSATIONS SUR VOTRE PROXIMITE COUPABLE AVEC MEGUEDDEM.VOUS AVEZ PARFAITEMENT COMPRIS L EVOCATION DE L AFFAIRE HASNI ET LA DECISION PRISE PAR
MONSIEUR LE PRESIDENT BOUTEFLIKA POUR EVITER UNE CRISE AVEC PARIS YA SI ABDELAZIZ VOYONS VOYONS.MEGUEDEM-BOUTEDJADJE NE PEUT PLUS RIEN POUR VOUS.A TRES BIENTOT.PS REPONDEZ A CE SUJET AUX
ALGERIENS QUI SE DEMANDENT POURQUOI NE PAS AVOIT CITE ,DANS VOS REPONSES,UNE SEULE FOIS LE NJM DE MEGUEDEM -BOUTEDJADJE.C EST CELA LA REDJLA PAR VOUS EVOQUEE?FAKOU



Rahabi abdelaziz 12/07/2011 14:23



Suite commentaire n° 14


 


Quinto : Je vois que les commentaires successifs me concernant
s’inscrivent  dans une  même démarche .Tout ce qui est suggéré ou dit   à ce jour  ne comporte  rien  sur les problèmes  et les débats de société qui me préoccupent. Alors 
je libère la conscience de ceux qui se  prévalent d’etre la conscience de l’Algérie : je ne crains pas  les menaces  des chevaliers du Net elles sont pitoyables, leurs méthodes minables et  leur  audace  numérique les infantilise à mes yeux.


 Je sais  que cela gène ceux qui sont convaincus que
tous ceux qui ont servi le pays  se sont servis. La généralisation est injuste,  je fais partie de ceux
qui ne se  tairont pas devant les calomnies et je  ne servirais d’alibi à personne   . J’ai les mains propres et les poches de cristal et là  je m’adresse aux lecteurs, les seuls à qui je
dois  de le préciser.


 


Sexto : Je ne poursuivrais ma participation que s’il y un
débat sérieux sur notre avenir commun avec des  algériens et des algériennes  qui s’interrogent,
s’inquiètent  et échangent  des opinions  .Pour le reste
….ceux qui n’ont rien à faire y pourvoirons avec l’éloquence de ceux qui, en trouvant le mot pensent avoir trouvé la solution  et la  fausse bravoure que confère  l’anonymat.


Je souhaite à ce blog de servir la vérité .Je sais que cela n’est pas aisé .En fait rien n’est aisé.


Bien à vous.


Abdelaziz Rahabi


Alger , le 12 Juillet 2011



Rahabi abdelaziz 10/07/2011 17:04



( le texte publié a dû être transmis de façon incomplète . je vous le renvoie dans son intégralité . Avec mes excuses et mes cordiales salutations )


 


A  Monsieur Mohamed Sifaoui ,


J’ai cru faire œuvre utile   en répondant à des commentaires   concernant ma personne,  mon itinéraire , mes positions  ou
encore des mesures que j’aurais été amené à prendre dans l’exercice d’une fonction publique jusqu’en septembre  1999 .Tel n’est malheureusement
pas  le cas.


Des chevaliers du Net à la rodjla numérique  - vous voyez cela existe  -  s’efforcent de transformer votre espace en un  souk où la fausse
monnaie côtoie et dispute la place à des publications ,  textes  et commentaires   de qualité. Je le regrette  autant pour vous que pour moi.


 Je ne me suis jamais accommodé de l’insulte, des procès d’intention  et des ragots et du Khorti . Je ne prête aucune foi ni crédit à l’anonymat  mais je dois à vos nombreux
lecteurs  des éclairages sur le commentaire signé   n° 12 signé Ferhat.


 


Primo : Le téméraire soldat du Net  Ferhat porte un jugement de valeur sur mes réponses. Je ne peux pas en faire autant il a certainement des atouts intellectuels  que je n’ai pas ou alors consacre t-il  tout  son effort à discréditer
Abdelaziz Rahabi . Il doit avoir autant de raisons de le faire que de ne pas le faire.  Quand il se fera un nom en plus de Ferhat on pourra parler de
choses sérieuses qui intéressent les algériens car j’ai la faiblesse de croire  que c’est une des vocations de votre blog.


 


Secundo : Je répète pour la dernière fois que je dois ma
carrière à mon effort personnel, mon abnégation et cette perspective inégalable   que donnait l’Algérie post indépendance  à ses jeunes diplômés . Je n’ai pas eu de promotion avec Sid Ahmed  Ghozali ,  j’ai connu  Lakhdar  Brahimi en1977 et ai été proposé au poste de chef
de Cabinet  par Hocine Djoudi  Secrétaire Général des AE. 
Voilà pour les faits,  pour le reste  de pures spéculations 
qui ne résisteront ni à  l’épreuve du temps ni à celles éléments.


 


Tertio : Je vois que Si Ferhat connait bien l’ENA puisqu’il
cite quelques uns de nos  plus illustres professeurs comme  Maurice Duverger et Ahmed Mahiou . Grand bien
lui fasse. Il lui manquait de citer Smail Hamdani  quand j’ai été nommé ministre  par Le
Président  Liamine Zéroual en décembre 98    ou encore le Dr Ahmed Taleb Ibrahimi,   mon professeur devenu  mon  MAE  et à qui je dois ma première proposition de chef de poste  diplomatique alors que j’avais à peine 35
ans.  Ceci juste pour le devoir de vérité et de gratitude envers mes aînés .


Quarto : Encore une fois il manque de discernement et de
précision et cède à l’approximation des êtres légers ce   qui enlève tout crédit à ses  ‘’ révélations ‘’  qui à défaut de faire peur font vraiment rire .Je ne suis pas des Ouled  Zenati  (qui n’existent d’ailleurs que dans son imagination). Je descends par mon père  de  la Tribu des Ouled Derradj  de Magra – M’sila  (  je suis le fils  de Salah ben   Ammar ,  ben  Cherif  ben Sidi Mohamed Boukhentech  de la tribu des Ouled Sidi Rahab 
,  guide de la révolte populaire  de la Hodna de 1862 ) .


 Ma mère   Oumeddour  Zghouda –Yamouna  est issue ,  comme mon père,   d’une tribu chassée de ses terres  par la colonisation   .
Elle est la  fille de Ahmed,  Ben  Mouhoub, ben El
Hocine  de  la tribu des Oumeddour   de
Douar  Larabaa (Akbou - Sidi Aich) . Cette tribu a suivi Cheikh Aheddad  à Constantine en 1872 . Je suis
moi-même né il y a 57 ans à Djebbel  Maouna  sur les hauteurs de Guelma



Rahabi abdelaziz 10/07/2011 11:38



A  Monsieur Mohamed Sifaoui ,


J’ai cru faire œuvre utile   en répondant à des commentaires   concernant ma personne,
 mon itinéraire , mes positions  ou encore des mesures que j’aurais été amené à prendre dans l’exercice
d’une fonction publique jusqu’en septembre  1999 .Tel n’est malheureusement pas  le cas. Des chevaliers
du Net à la rodjla numérique  - vous voyez cela existe  - 
s’efforcent de transformer votre espace en un  souk où la fausse monnaie côtoie et dispute la place à des publications ,  textes  et commentaires   de qualité. Je le regrette  autant pour vous que pour moi. Je ne me suis jamais accommodé de l’insulte, des procès
d’intention  et des ragots et du Khorti . Je ne prête aucune foi ni crédit à l’anonymat  mais je dois à
vos nombreux lecteurs  des éclairages sur le commentaire signé   n° 12 signé Ferhat.


Primo : Le téméraire soldat du Net  Ferhat porte un jugement de valeur sur mes réponses. Je ne peux pas en faire autant il a
certainement des atouts intellectuels  que je n’ai pas ou alors consacre t-il  tout  son effort à discréditer Abdelaziz Rahabi . Il doit avoir autant de raisons de le faire que de ne pas le faire.  Quand il se fera un nom en plus de Ferhat on pourra parler de choses sérieuses qui intéressent les algériens car j’ai la faiblesse de croire  que c’est une des vocations de votre blog.


Secundo : Je répète pour la dernière fois que je dois ma carrière à mon effort personnel, mon abnégation et cette perspective inégalable   que donnait l’Algérie post indépendance  à ses jeunes diplômés . Je
n’ai pas eu de promotion avec Sid Ahmed  Ghozali ,  j’ai connu  Lakhdar  Brahimi en1977 et ai été proposé au poste de chef de Cabinet 
par Hocine Djoudi  Secrétaire Général des AE à l’époque  .  Voilà pour les faits,  pour le reste  de pures spéculations
 qui ne résisteront ni l’épreuve du temps ni à celles éléments.


Tertio : Je vois que Si Ferhat connait bien l’ENA puisqu’il cite quelques uns de nos  plus illustres professeurs comme
 Maurice Duverger et Ahmed Mahiou . Grand bien lui fasse. Il lui manquait de citer Smail Hamdani  quand
j’ai été nommé ministre  par Le Président  Liamine Zéroual en décembre 98    ou encore le Dr Ahmed Taleb Ibrahimi,   mon professeur devenu  mon  MAE  et à qui je dois ma première proposition de chef de poste  diplomatique alors que j’avais à peine 35
ans.  Ceci juste pour le devoir de vérité et de gratitude envers mes ainés.


Quarto : Encore une fois il manque de discernement et de précision et cède à l’approximation des êtres légers ce   qui enlève tout crédit à ses  ‘’ révélations ‘’  qui à défaut de faire
peur font vraiment rire .Je ne suis pas des Ouled  Zenati  (qui n’existent d’ailleurs que dans son
imagination) . Je descends par mon père  de  la Tribu des Ouled Derradj  de Magra – M’sila  (  je suis le fils  de Salah ben   Ammar ,  ben  Cherif  ben Sidi Mohamed Boukhentech  de la tribu des Ouled Sidi
Rahab  ,  guide de la révolte populaire  de la Hodna de 1862
) . Ma mère   Oumeddour  Zghouda –Yamouna  est issue
,  comme mon père,   d’une tribu chassée de ses
terres  par la colonisation   . Elle est la  fille de
Ahmed,  Ben  Mouhoub, ben El Hocine  de  la tribu des Oumeddour   de Douar  Larabaa (Akbou - Sidi Aich) .
Cette tribu a suivi Cheikh Aheddad  à Constantine en 1872 . Je suis moi-même né il y a 57 ans à Djebbel 
Maouna  sur les hauteurs de Guelma  où les deux tribus avaient  trouvé refuge à la fin du   19 eme  siècle. Une histoire ordinaire des mutations sociologiques extraordinaires et  violentes  endurées par le peuple algérien.


Quinto : Je vois que les commentaires successifs me concernant s’inscrivent  dans une  même démarche .Tout ce qui est suggéré ou dit   à ce
jour  ne comporte  rien  sur les problèmes  et les débats de société qui me préoccupent. Alors  je libère la



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents