Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de Mohamed  Sifaoui

Blog de Mohamed Sifaoui

- Des opinions qui refusent la compromission -


Les petits propagandistes du petit Netanyahu

Publié par mohamed sifaoui sur 5 Juin 2010, 12:02pm

Catégories : #mohamed-sifaoui

Landau2.jpgLorsqu’un tout petit « journaliste » (admettons qu’il le soit vraiment) se prétendant également « avocat » (s’il en est un, c’est qu’il doit être tout aussi petit) est nourri par la haine et le nationalisme pro-israélien d’extrême droite ; quand un tel énergumène observe le conflit israélo-palestinien tel un chauvin supporteur de football, cela donne lieu à un article me dénigrant, publié par le tout petit site xénophobe « Riposte Laïque ». Ce groupuscule, composé de bric et de broc, et dont les colonnes sont remplies de fiel par le raté et le médiocre, offre la possibilité à un zélateur, défenseur autoproclamé de l’extrême droite israélienne et de Netanyahu, de me désigner, avec Caroline Fourest, Bernard-Henri Lévy et autres initiateurs du JCall (dont je suis signataire) parmi les « ennemis d’Israël ».  

Depuis plusieurs mois, j’ai commencé à observer une intéressante jonction entre une nouvelle extrême droite européenne et l’extrême droite juive. Les « grands esprits » se rejoignent pour faire de petites choses. En Europe, ce nouveau courant haineux est incarné par le xénophobe néerlandais Geert Wilders. En France, ce sont des hurluberlus de la xénophobie qui matérialisent cette jonction. Ils forment un chœur de frustrés dont la mélodie ressemble, à plus d’un titre, à celle d’une Marine Le Pen. Les pseudo-libertaires tentent de reconstruire l’hymen du racisme et sortir une version numérisée de l’hymne xénophobe et pour rendre l’affreux plus beau, ils l’enrobent d’une pseudo défense de la laïcité.

C’est au nom de « l’ennemi principal » (l’islam et les musulmans) que toutes les divergences sont mises de côté. Pour eux, nulle différence entre islamistes et musulmans. Par conséquent tous les raccourcis et tous les simplismes sont permis. Ainsi une certaine extrême droite française espère-t-elle s’accorder désormais avec l’extrême droite pro-israélienne. On prétend défendre la laïcité cependant qu’on s’attaque aux « étrangers », et notamment aux musulmans, on soutient l’affiche raciste du Front national en se présentant comme « politiquement incorrect », on fustige tous les musulmans pratiquants en se drapant sous la burqa du « bouffeur de curés », on délivre une parole haineuse, stigmatisant au passage le brun et le basané, sondant les cœurs du croyant et de l’athée et j’en passe. Enfin, on l’aura compris, « Riposte laïque » est à la laïcité, ce que l’égout est au bain moussant. Et l’extrême droite pro-israélienne est aux principes démocratiques ce qu’est le roquet excité à une exposition de cristal.  

Un certain Paul Landau, contributeur de ce site vient d’apporter justement la confirmation de cette nouvelle orientation idéologique chez certains partisans de Netanyahu qui s’accommodent allégrement de l’extrême droite européenne (officiellement non antisémite) au nom de la célèbre et néanmoins idiote maxime qui laisse croire que « l’ennemi de mon ennemi est mon ami ». Mais nous le savions, l’intelligence n’a jamais été une vertu prisée par les extrémistes, les xénophobes et autres racistes.

Le Paul Landau en question avait déjà attaqué Caroline Fourest, la traitant quasiment de vendue à l’islamisme (il fallait oser !) à la suite d’une chronique critiquant le même Netanyahu qui, c’est le moins qu’on puisse dire, est loin d’être un modèle en matière de respect des valeurs universelles.

Mais le dénigrement et la diabolisation sont des points communs qui rassemblent les extrémistes. Et comment ! Quand les islamistes vous accusent d’être un « vendu aux sionistes », les xénophobes et autres Natanyahuphiles vous accusent d’être un « vendu aux islamistes ». L’éternel ping pong entre deux extrêmes qui se nourrissent. L’hurluberlu, petit journaliste, écrivaillon de très petite envergure, contributeur d’un petit site xénophobe n’est en plus qu’un tout petit courageux tout comme son maître.

Il ne signe même pas ses diatribes de son nom. Eh oui, comme l’avait rappelé Caroline Fourest, Paul Landau est le pseudonyme de Pierre Lurçat, l’un des cofondateurs de la Ligue de défense juive en France… Une organisation extrémiste, à droite du Bétar. Ce qui situe son bonhomme, comme le rappelle l'essayiste.

Petit Pierre a grandi et est devenu le petit Paul. N’étant probablement plus capable de faire le coup de main, il se venge, à travers le Net notamment, contre tous ceux qui oseraient une critique à l’égard de ses seigneurs : Netanyahu et l’extrême droite israélienne…En dénigrant, injuriant et diabolisant, il se donne l’impression de faire partie des troupes spéciales de Tsahal. Notre héros peut-être applaudi par la galerie ultra-nationaliste. Sa petite « branlette intellectuelle » peut effectivement faire jouir les frustrés et faire jaser tous ceux dont la bouche est située à l’extrémité du rectum…    

Le comble, c’est que le journaleux zélé défenseur d’un État mi-théocratique vient nous faire une leçon en laïcité. Quand il écrit, ce n’est pas en tant que français ou européen, mais en sa qualité d’Israélien, osons au passage des « Notre premier ministre » et « notre président » pour évoquer Netanyahu ou Pérès. Et pourtant, tel un curé (ou rabbin ?), il se fait donneur de leçons en intégration républicaine sur un site qui en fait de même. En ce qui me concerne, « Mon premier ministre » s’appelle François Fillon et « Mon président » que je me permets d’ailleurs de critiquer régulièrement, sans être taxé « d’ennemi de la France » a pour nom Nicolas Sarkozy. Même celui-ci a précisé d’ailleurs qu’il fallait que Netanyahu grandisse en affirmant que les hommes politiques de la région devaient se transformer en « hommes d’État »…ce qui n’est pas demain la veille.

Mais quelle mouche a donc piqué le freluquet pour oser m’accuser d’être un « ennemi d’Israël » ? Un attentat ? Non ! Une simple chronique, un billet d’humeur. Oh ! Les esprits des extrémistes se crispent dès que s’exprime un avis critique visant leurs maîtres. Le sacré aurait-il été bafoué ? Le crime de lèse-majesté s'est-il matérialisé ? Au diable la liberté d’expression. Dès que leur petite « chapelle » est concernée, ces xénophobes et ces racistes se métamorphosent en Ayatollahs, étrangement semblables à ceux qu’ils prétendent honnir : les islamistes. Oui parce que le Landau-Lurçat écrit et parle comme un petit terroriste (intellectuel) venant au secours d’un Premier Ministre qui est critiqué, y compris chez lui. Oui parce que ne tombons pas dans le piège : Le Landau-Lurçat n’est guère représentatif des élites israéliennes, tant s’en faut. Et il n’y a aucun amalgame à faire entre cette toute petite brebis galeuse et la communauté juive européenne. Il est juste un parangon insignifiant d’un courant extrémiste qui est, certes, assez agissant tant en Israël qu’en Europe, mais qui, à ne pas s’y méprendre, existe davantage par son pet que par sa parole.

Le texte de Landau/Lurçat est pathétique à l’image de son auteur. Il ne me reconnaît un courage que lorsque je critique les islamistes, mais notre foutriquet me fait entrer au panthéon des lâches dès que j’exprime une opinion sur le petit Netanyahu. Il se dévoile et dévoile son site. Il fait partie de ces gens qui pensaient, en raison d’un petit esprit manichéen, qu’ils eussent en face d’eux un « arabe de service » et qui viennent tout simplement de se rendre compte (mieux vaut tard que jamais) qu’ils avaient à faire à un esprit libre. Eh oui ! Un « arabe » peut l’être aussi. Parfois beaucoup plus libre qu’un tout petit israélien d’extrême droite…

Et pour convaincre et s’en convaincre, il use et abuse des qualificatifs les plus crispants : « revirements idéologiques spectaculaires » (la dieudonisation de mon esprit serait donc en marche), « le masque [le mien serait] tombé » (découvrez belles âmes mon visage d’islamiste), j’aurais rejoint « le camp des ennemis d’Israël », oui en plus aux côtés de Barnavi, BHL et Finkielkraut et autres signataires du JCall. Alors que le Landau se rassure, si les « ennemis d’Israël » sont Fourest, BHL et Sifaoui, il pourra toujours aller vivre tranquillement auprès de son maître (le petit Premier ministre israélien) et de son pareil le videur de nuit Liberman…        

Mais de plus, je ne suis ni « ami » ni « ennemi » d’Israël, je suis et je resterai l’ami des démocrates et l’ennemi des partisans de la haine qu’il s’agisse d’un camp ou d’un autre…Ici ou là-bas ! Ce que l’idiot ne comprend pas, c’est que je défends (en tout cas j’essaye) des valeurs universelles alors que lui vient au secours de son rabbin, de son premier ministre ou de son maître !

Parce qu’en réalité, ce qui nous oppose, ce n’est pas tant le conflit au Proche-Orient, c’est que nous exerçons deux métiers différents. Le sien consiste uniquement à être juif ethnocentré, partisan de l’extrême droite israélienne alors que ma profession m’amène à être journaliste et journaliste seulement. Nous le savons maintenant : des pro-Israéliens comme Paul Landau/Pierre Lurçat ont fait de leur identité un métier, de leur haine une encre, de leur extrémisme une vocation et de leur bêtise un art. Grâce à eux, le Hamas et  le Hezbollah sont nourris. Avec de tels sionistes, Herzl peut vraiment se retourner dans sa tombe !

Demain, je reviendrai sur son cas…Avec des informations précises sur la vraie nature du personnage Luçat...

Commenter cet article

moka 02/11/2010 18:59



Il fait aussi l'amalgame entre Français d'origines Maghrébines ou Africaines et Islamistes ou Anti-sémites



Michael Dar 09/09/2010 11:17



J'admire votre style ainsi que votre site que je viens a peine de decouvrir. Il me faudra sans doute quelque temps pour en faire le tour et pour me faire une opinion et mieux comprendre ce
qui vous anime reelement. Deja le fait d'etre signataire de JCall et de joindre toutes ces 'lumieres" qui se prennent pour des experts..et croient savoir ce qu' Israel devrait ou ne devrait
pas faire est assez, disons presomtueux. Je vous devine etre un vrais democrate, et c'est peut etre la le danger dans un monde dans lequel nous vivons actuellement. On peu difficilement
combattre et vaincre les "forces occultes" qui nous menacent avec des roses et de bons sentiments. La guerre a outrance et vaincre/liquider le mal est, helas, la seule option dont nous
disposons.  



un israelien 07/06/2010 17:49



Bonsoir Monsieur


vous n 'etes ni mon ami ni mon ennemi mais un journaliste


alors je vous demande si vous savez que le hamas refusait de faire entrer a gaza toputes les aides matériel que les 7 bateaux  ont fait don aux habitants de gaza


 


 


 


 



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents