Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de Mohamed  Sifaoui

Blog de Mohamed Sifaoui

- Des opinions qui refusent la compromission -


Connaissez-vous Mohamed Megueddem ?

Publié par mohamed sifaoui sur 30 Mai 2011, 13:35pm

Catégories : #mohamed-sifaoui

Couver BoutefÀ près de 70 ans, il est « chargé de mission » à la présidence de la République. Il fut, par le passé, sous le règne de Chadli Bendjedid, le tout puissant Directeur de l’Information d’un pouvoir qui a fait de l’intrigue et de la médiocrité une règle de gouvernance. Les Algériens connaissent peu ou mal cet individu qui terrorise la presse et beaucoup d’hommes politiques. Je parle de Mohamed Megueddem.

J’ai décidé de raconter au fil des semaines à venir toute l’histoire de cet homme qui se réclame partout de l’amitié du général de corps d’armée Mohamed « Toufik » Mediène, patron du DRS, les services de renseignements algériens. Amitié réelle ou supposée qui lui a permis de mettre au pas une partie de la presse algérienne et plusieurs hauts fonctionnaires de l’État. Il détiendrait des « dossiers » sur tout le monde, parait-il. En tout état de cause, j'ai enquêté pendant plusieurs mois sur Mohamed Megueddem. Ses réseaux en France, ses liens avec Rafik Khalifa, ses intérêts à Paris et à Alger, son parcours, ses coups tordus, etc. Vous saurez tout, absolument tout sur celui qui a réussi à demeurer dans l'ombre d'un pouvoir mafieux durant plus de trois décennies. Naturellement, je n'allais pas publier un ouvrage en France dédié à un responsable aussi triste. Je lui ai certes consacré quelques passages dans mon dernier livre, mais c'est largement insuffisant. Cela dit, comme il faut informer l'opinion algérienne sur certaines pratiques condamnables qui se font dans son dos. Je compte donc utiliser cet espace pour tout dévoiler.

Je reviens dans mon livre, Bouteflika, ses parrains et ses larbins, paru ces jours-ci, sur ma rencontre à Paris avec ce "conseiller" de Bouteflika. J'y relate comment il a cherché à me corrompre et les propos indignes qu’il a tenu en ma présence à l’endroit de certains responsables algériens qu’il souhaitait déstabiliser, probablement dans le cadre d’une guerre clanique qui secoue le régime. Je suis revenu, par ailleurs, dans le détail, sur sa tentative de me dissuader de publier ce pamphlet. J’ai immortalisé ces rencontres dans des enregistrements que je compte rendre public afin que l’opinion, algérienne notamment, comprenne les agissements de certains intrigants qui servent le pouvoir grabataire de Bouteflika, mais aussi pour que cette même opinion prenne conscience qu’il n’est plus possible que nous tolérions des pratiques dignes des plus grandes dictatures et des plus illustres républiques bananières.

Depuis la sortie de mon livre, la majorité de la presse algérienne a préféré faire l’impasse sur un sujet qui la concerne au plus haut point. Je ne suis pas un donneur de leçon puisque j’ai exercé le métier de journaliste en Algérie et je n’ignore guère les contraintes et les difficultés que peut rencontrer cette profession au quotidien. N’empêche, je crois qu’il est temps que cette même presse comprenne que les sacrifices qu’elle a consentis devant la folie meurtrière des tueurs intégristes qui, eux aussi, voulaient nous museler, ne doivent pas être vaines, même si les Megueddem et ses semblables possèdent inexorablement une grande capacité de nuisance et sont friands de pratiques que la morale, notamment la morale républicaine et démocratique, réprouve.

En ce qui me concerne, désormais les choses seront claires : ni Bouteflika ni ses larbins, ni le DRS, ni l’Armée, ni tous les généraux réunis, ni les intimidations ni les pressions, ni même le Bon Dieu (pardon pour les oreilles chastes de ceux qui prétendent respecter la religion, sans respecter ses principes élémentaires), ne pourront me faire taire. Seule la mort serait à même d’éteindre ma voix. Et encore, j’ai laissé de côté et entre des mains sûres, suffisamment de dossiers qui éclabousseront, y compris à titre posthume, le règne de ce golem fortiche qui préside aux destinées des Algériens. Mais également, suffisamment d’éléments et d’enregistrements qui révéleront la nature aussi bien ses parrains que celle de ses larbins. Les uns et les autres devront faire preuve de patience, car les semaines, les mois et les années à venir seront riches en révélations. Toutes les informations en ma possession, tous les enregistrements seront publiés soit sous forme d'articles, sinon dans mes prochains ouvrages voire dans des reportages qui sont en préparation.

À bon entendeur…           

Commenter cet article

Bentrop 27/11/2012 18:31


Après toutes ces informations, je reste sur ma soif pour ne pas dire que cela éguise mon apétit.


Bien à vous Monsieur Sifaoui et bonne continuation.

Nacer ALLALI 17/08/2011 19:28



Chapeau bas Monsieur Sifaoui. J'ai suivi les 2 premières parties de vos passages sur  BRTV  vos propos sont cohérents et crédibles.


Peu importe pour moi que vous soyez "manipulé","instrumentalisé"...etc, ou pas. l'essentiel est que vos affirmations soient justes et qu'elles mettent à nu
un petit roitelet minable qui se targue d’être plus grand (de quelque centimètres) que Napoléon !


S'il vous plait, faites attention à vous. Il est rancunier et revanchard , vous le savez,
mais je ne peux m’empêcher de vous le rappeler. L’Algérie a grandement besoin d'homme de ta trempe, Mohamed. Bon courage!



Nazim Ameziane 12/08/2011 20:48



Bonjour M. Sifaoui.






kamel 07/08/2011 22:58



bjr je vous souhaite de tous mon coeur une continuation c'est un grand plaisir de voir une perssoone comme vous heureusement que l'Algerie a  encore des hommes comme vous ,c'est l'espoire de
l'Algerie 


Bonne courage                                           
                                      



k.b 20/06/2011 01:17



Comme il est étrange de voir ce nom apparaitre en place publique. J'ai "servi" cet homme ... le pouvoir de la manipulation ....



BBA 31/05/2011 23:29



Mr mohammed, venez nous voir à bordj bou arreridj et on vous dira qui est cette homme


On va vous parler aussi de Mr Serge, l'ancien tanneur de Bordj


ma yabka fel oued ghir ahdjarou ou li i3ich ichouf



Laibi Abderrezak 31/05/2011 19:04



Mohamed Meguedem,chargé de mission prenant ses ordres chez
Aboulker, DAF,a mené tambour battant une vaste campagne de désinformation et de manipulation de l'information dirigée contre leur ennemi nuber 1 Kasdi Merbah,les mercenaires de la plume sous ses ordres,Kamel Belkacem,Abderrahmane Mahmoudi,Zahia Benarous et consorts se chargaient de la sale besogne.c'est en ces temps là que le JT
de 20 heures ouvrait sur les démissions de membres du MAJD,le parti politique fondé par Kasdi Merbah,comme si il s'agissait d'un seisme a l'echelle 9 de richter.



mohamed sifaoui 31/05/2011 23:47



Je me permets de reproduire ici votre texte car pour des raisons que j'ignore, il n'est pas très lisible. C'est là votre opinion. Elle est donc sous votre responsabilité, je n'ai pas eu le temps
d'en vérifier la véracité même si ce que vous affirmez ressemble au personnage sur lequel j'ai enquêté. Cordialement


Vous avez écrit :


"Mohamed Meguedem,chargé de mission prenant ses
ordres chez Aboulker, DAF,a mené tambour battant une vaste campagne de désinformation et de manipulation de l'information dirigée contre leur ennemi nuber 1 Kasdi Merbah,les mercenaires de la
plume sous ses ordres,Kamel Belkacem,Abderrahmane Mahmoudi,Zahia Benarous et consorts se chargaient de la sale besogne.c'est en ces temps
là que le JT de 20 heures ouvrait sur les démissions de membres du MAJD,le parti politique fondé par Kasdi Merbah,comme si il s'agissait d'un seisme a l'echelle 9 de
richter."



Meziane 31/05/2011 13:11



Ah le fameux Si el hadj Mohammed M'guedem. Enfin un journaliste qui ose. Je peux vous parler de son parcours et je peux vous raconter par exemple ce qu'il a fait dans les années 1990 à l'ancien
responsable d'Air Algérie en France.


Un jour peut-être si Sifaoui je vais vous raconter ce que je sais. Je vais réfléchir et je saurai vous trouver



Un confrère 31/05/2011 01:03



Bonsoir Mohamed,


Je suis un journaliste dans un quotidien algérien que tu connais bien. Je te confirme que nous avons discuté de ton livre en réunion de rédaction deux jours de suite. Il y a une censure puisque
tous les patrons de presse ont reçu des instructions de la DRS, de la Présidence et de Nacer M'hal pour ne pas en parler. Certains que tu connais savent d'un autre côté que M'gueddem possède des
dossiers sur eux et ils font dans leur pantalon. Il a rendu des services à certains et il connait les frasques de quelques autres. Je suis jeune, quand tu es parti d'Algérie, je n'étais pas
encore journaliste. Tu ne me connais pas. Sache que j'admire le courage que tu as montré devant les intégristes islamistes et j'admire la position que tu as aujourd'hui face à ces salauds du
pouvoir. Ils nous ont usé et nos patrons ne font rien pour faire bouger les choses.


Moi je parle de ton livre sur tous les forums internet et sur facebook. Beaucoup de journalistes sont avec toi et te soutiennent même si les vieux salauds qui nous encadrent sont complexés devant
ta réussite en France. J'ai demandé à un ami qui est en France de m'envoyer ton livre.


Fais attention à toi agma Mohamed



mohamed sifaoui 31/05/2011 01:09



Merci. Je suis très sensible à cette marque de sympathie. Permettez-moi néanmoins de ne pas faire de commentaires à la suite de vos propos, même si ce que vous affirmez là semble très plausible.
Ce n'est pas votre parole que je mets en doute, mais comme il y a actuellement plusieurs tentatives de manipulation, je me dois de rester vigilant. Je modère votre commentaire afin qu'un maximum
d'opinions puissent s'exprimer ici.


Je ne peux pas parler de censure pour l'instant, j'attends d'avoir des preuves concrètes et d'autres témoignages donc si des confrères que je connais personnellement peuvent m'en dire plus, je
garantirai évidemment leur anonymat. Je suis en contact avec certains d'entre eux et ce que vous me révélez va plutôt dans le sens de ce que certians d'entre eux m'ont déjà relaté. Si c'est vrai,
ce serait triste.


Bien à vous



UnAlgerien Pas un traître 30/05/2011 17:52



je suis un des larbins de notre président de la république abdelaziz bouteflika et j'en suis fier. toi tu es le larbin des français et des sionistes. Honte à toi. Nous aussi on a des dossiers sur
toi.



mohamed sifaoui 30/05/2011 18:02



Hé bien cher Monsieur le larbin de votre président Abdelaziz Bouteflika vous m'en voyez ravi. On va ainsi sortir du monde de l'opacité et pénétrer dans celui de la transparence et permettre ainsi
aux Algériens d'avoir accès à toute la vérité. Publiez tout ce que vous avez sur moi et je publierai tout ce que j'ai sur vous. Chiche !


Cela dit, connaissant mon parcours et connaissant vos méthodes de voyoux, je n'ignore pas que vous allez essayer d'utiliser des mensonges pour me salir alors que moi je vais juste utiliser la
vérité pour dévoiler votre visage. Et entre nous, l'opinion publique qui n'est ni dupe ni bête, contrairement à ce que vous pensez depuis 50 ans, saura trancher. Seul le peuple sera juge et c'est
ce même peuple qui vous chassera tous parrains comme larbins. 


Au fait, moi j'ai commencé à publier mes dossiers. Et vous, vous commencerez quand à publier ce que vous avez sur moi ?



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents