Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de Mohamed  Sifaoui

Blog de Mohamed Sifaoui

- Des opinions qui refusent la compromission -


C'est l'histoire d'une meuf...

Publié par mohamed sifaoui sur 20 Avril 2012, 14:07pm

Catégories : #mohamed-sifaoui

rachida-dati-sarkozy-chine.jpgCette tribune a été rédigée en réponse à celle de Rachida Dati, intitulée "c'est l'histoire d'un mec...", publiée lundi 16 avril sur Le Huff Post, consultable ici.

 

C'est l'histoire d'une meuf qui a de beaux yeux. Elle a aussi une belle coupe de cheveux, une belle démarche, un beau sourire, met souvent des souliers branchés avec de beaux talons aiguilles et, comme le diable, elle s'habille en Dior ou en Prada.

Arrivée en politique comme le pique-assiette qui s'invite à une table à laquelle personne ne l'avait convié, elle est d'abord utilisée comme symbole de la "diversité", tout comme ses "copines" Fadela Amara et Rama Yade, par un Nicolas Sarkozy, adepte de la "discrimination positive" et champion de la communication par l'image choc. Parachutée au ministère de la Justice, parachutée, ensuite, comme maire, dans le 7e arrondissement parisien, écartée du gouvernement, mais remerciée, donc re-parachutée, enfin, en position éligible comme député européen, celle qui n'a jamais eu un autre mérite que celui d'être dix fois plus ambitieuse que la moyenne (c'est plutôt une qualité) et qui a su choisir ses amis comme on choisit un bon plan marketing, se démène ces jours-ci, s'érigeant en porte-flingue pour défendre "son" candidat, certes sans goût, mais avec beaucoup de verve. C'est évidemment son droit et, au regard de son parcours en politique, je dirais, peut-être même son rôle. La nana, c'est Rachida Dati. Et, ces jours-ci, Rachida fait le job! Ses détracteurs de droite, ne pourront pas dire d'elle, qu'elle se serait montrée ingrate.

Son billet, paru sur le Huffington Post, est, en revanche, le reflet de sa propre caricature. Elle explique en substance que Nicolas Sarkozy serait un éternel incompris et que François Hollande n'aurait rien d'autre à proposer, sinon de l'antisarkozysme. Tout en lançant ces expressions "bateaux" usitées généralement par celles et par ceux qui pensent qu'il suffit de pérorer devant le peuple pour le convaincre, Rachida Dati nous dégaine une panoplie de caricatures pour stigmatiser l'adversaire de son patron et une kyrielle d'aquarelles pour nous présenter un autre Nicolas Sarkozy, bien différent du président sortant.

Du haut de ses talons aiguilles, et comme si les Français ne connaissaient rien du président sortant, elle nous dépeint son "leader naturel" en "meilleur d'entre nous" allant jusqu'à reprendre, en des termes à peine voilés, l'un des éléments de langage préférés du moment du côté de l'UMP: après Sarkozy ce serait soit le chaos, soit le déluge. Aux abris! La gauche risque de revenir.

 

Lire la suite sur le Huffington Post.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents