Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de Mohamed  Sifaoui

Blog de Mohamed Sifaoui

- Des opinions qui refusent la compromission -


Affaire des caricatures

Publié par mohamed sifaoui sur 30 Novembre 2006, 10:20am

Catégories : #Contribution

Au lieu de soutenir les forces laïques et démocratiques dans les pays arabes, l'Occident continue de miser sur l'obscurantisme. Pendant que des hommes politiques occidentaux et autres intellectuels bien-pensants tentent de nous convaincre qu'il est nécessaire d'introduire des lois "contre le blasphème", voilà ce qui se passe dans les pays musulmans.

YEMEN

Un journaliste condamné à un an de prison ferme

Reporters sans frontières dénonce la condamnation, le 25 novembre 2006, du journaliste Kamal Aloufi, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Al Raï Al Aam, à un an de prison ferme, ainsi que la suspension de sa publication pour une durée de six mois. Le journaliste est également frappé d’une interdiction d’écrire d’une durée de six mois.

“L’acharnement des autorités yéménites dans le cadre de cette affaire qui a cessé de faire les gros titres ailleurs est inquiétant. Les quatre journalistes mis en examen ont seulement évoqué dans leurs journaux respectifs les réactions suscitées par ces dessins dans le monde. Il semble pourtant que les autorités utilisent cette affaire pour régler leurs comptes avec la presse”, a déclaré l’organisation

“Puisqu’il s’est à plusieurs reprises prononcé contre la pénalisation des délits de presse, nous demandons au président Ali Abdallah Saleh de prendre ses responsabilités pour protéger la liberté de la presse en dénonçant notamment l’arbitraire des procès contre les rédacteurs en chef des trois journaux yéménites ayant reproduit les dessins controversés”, a ajouté Reporters sans frontières.

Comparaissant devant le tribunal de première instance de Sanaa, Kamal Aloufi a été reconnu coupable d’avoir “nui à la foi islamique” et “dénigré une religion monothéiste ou une croyance humanitaire”. A l’annonce du jugement, le journaliste a été placé en détention avant d’être libéré pour “procédure illégale” deux heures plus tard sur ordre du procureur général Abdallah Al Olfi. La peine est suspendue jusqu’au procès devant la cour d’appel.

Par ailleurs, en février 2006, le rédacteur en chef de l’hebdomadaire indépendant Al-Hourriya, Abdel Halim Akram Sabra, le journaliste Yahya Al Aabed et le rédacteur en chef du Yemen Observer Mohammed Al Asaadi, poursuivis pour la même affaire mais jugés séparément, avaient passé plus de deux semaines en détention. Leurs procès sont toujours en cours.

Source Reporters sans frontières (RSF)

Commenter cet article

marie-lou 01/03/2008 03:15

As-tu lu "La vie sexuelle d'un islamiste à Paris "? Un livre majeur même si son titre le dessert un peu. Moi j'ai adoré ces lignes, cette réflexion, et j'avais l'impression, en le lisant, de vivre quelque chose de déjà vécue avec l'analyse en plus. Merci à leila marouane, que je ne connaissais pas jusque-là de l'avoir écrit.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

Theme: Elegant press © 2013

Hébergé par Overblog