Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de Mohamed  Sifaoui

Blog de Mohamed Sifaoui

- Des opinions qui refusent la compromission -


Un nouveau chiffre érotique : 367

Publié par mohamed sifaoui sur 31 Juillet 2009, 00:32am

Catégories : #mohamed-sifaoui

On peut se rassurer. Selon le Ministère de l’Intérieur, 367 femmes en France ne portent pas le foulard islamiste…Elles lui préfèrent un "voile intégral", le niqab (ou la burka).

C’est grâce à ce chiffre que j’ai compris que j’étais, bel et bien, suivi ces dernières années dans tous mes déplacements sur le territoire français. Oui ! Je suis filé par au moins 367 femelles cachées sous un « voile intégral » et ce, depuis très longtemps.

C’est la première réaction que je puisse avoir en lisant la note du Ministère de l’Intérieur à propos des « statistiques » de femmes portant le niqab en France. J’en est ainsi déduit que lorsque j’étais à Veaux-en-Velin en 2000, à Vénissieux en 2001, à Bobigny en 2002, à Roubaix en 2003, dans la région lilloise en 2004, dans le bas de Nanterre en 2005, à Grenoble en 2006, à Gennevilliers en 2007, à Toulouse en 2008 et, à Aubervilliers en 2009, je croisais les mêmes femmes partout depuis une dizaine d’années.  

367. Quelle précision ! Comment ont-ils fait pour les compter. Les RG auraient-ils un agent infiltré dans chaque burka ? La police aurait-elle tout bonnement contacté la fédération nationale des femelles portant le voile intégral ? Ou serait-ce SOS burka qui aurait communiqué l’info ? Ou peut-être l’UOIF ? Ou tout simplement ce chiffre serait-il disponible sur niqab.com ? Ou c’est certainement une information recueillie auprès de l’association des fabricants de Niqab. Parce qu’arriver à donner un chiffre avec une telle précision, c’est rare. Vous ne trouvez pas ?

Peut-on comptabiliser avec exactitude le nombre de français qui exhibent un crucifix autour du cou ? Connaît-on la méthode pour évaluer le nombre des kippas qui circulent en France ? Savons-nous combien de saris indiens ont été vendus l’année dernière ? Et combien de femmes se dissimulent sous une perruque, combien sont-elles à se teindre les cheveux ?  

367. On pourrait donc même énumérer celles qui le portent et leur attribuer des pseudonymes. Aussi pourrait-on dire le niqab d’un mètre soixante-trois et beaucoup plus sympathique que celui d’un mètre quatre-vingt qui se prend pour Miss Niqab. Ça y est on peut enfin leur donner une identité, une personnalité, etc.

Avec une telle précision, le Ministère de l’Intérieur aurait dû aussi nous livrer la répartition géographique et la concentration du voile intégral ; 12 à Lille, 27 à Lyon ; 43 à Roubaix ; 3 à Marseille, etc. ; et les âges aussi : Nous savons – selon le même rapport – qu’une seule a 5 ans, mais ils auraient pu nous révéler également que 15 femmes portant le voile intégral ont entre 17 et 27 ans ; 115 ont entre 28 et 32 ans ; 94 ont entre 33 et 45 ans et les autres sont ménopausées.

367. Le trois, le six et le sept, le turfiste aguerri que je suis s’empressera de cocher ces trois numéros sur la grille de départ de la troisième course à Vincennes. Je pense qu’il y a moyen d’empocher quelques billets. Il y a en plus une jument qui appartient à un prince saoudien qui court prochainement. Son nom : speed-burka…

N’empêche, soyons sérieux cinq minutes. Que cache une telle statistique qui ne montre rien en réalité ? Qu’il y aurait seulement 367 femmes portant le niqab en France, donc épiphénomène, donc pas de débat, donc circulez les badauds il n’y a rien à voir…

Ou ce chiffre veut-il dire 367 donc pas de loi, attendons quelques années, qu’elles soient 3670 à le porter ou encore 36700, ou alors 367000, sinon 3670000 et là on s’inquiétera et on demandera aux députés de nous faire une loi après avoir constitué une commission d’enquête.

Je ne comprends pas cette volonté à vouloir, non pas se voiler la face, mais se voiler intégralement la face pour éviter les « sujets qui fâchent ». Même si cela va énerver quelques-uns, je prends le risque pour affirmer d’abord, que ce chiffre est erroné et ensuite qu’il dénote d’une lâcheté gouvernementale qui refuse d’aborder le sujet. Non ! Messieurs de la Maréchaussée il y a beaucoup plus que 367 femmes portant le voile intégral en France et vous le savez !

Allez voir les commerces dits communautaires et vous verrez à quel rythme se vend le niqab. Et ils n’attendent même pas la période des soldes. D’ailleurs, ils sont souvent en rupture de stock. Je pense que ces chers commerçants qui proposent des vêtements « hallal » ne sont pas loin d’écouler 367 niqab vendus par mois. Ensuite, sillonnez un peu le territoire français et notamment les quartiers populaires pour vous rendre compte que le phénomène dépasse de loin ce chiffre dérisoire. Rendez-vous à la prochaine réunion au Bourget de l’UOIF et vous verrez un chiffre qui risque de vous effarer. Et d’ailleurs, les valeurs d’un État qui se respecte ne se défendent pas au gré des statistiques. Une burka sur le territoire national, c’est déjà une burka de trop. Un voile dans les administrations publiques est un voile de trop. Il est préférable, quoi qu’on en dise, et même en admettant que ce chiffre soit rigoureusement vrai, ce qui n’est pas le cas, d’agir politiquement avant que les statistiques du Ministère de l’Intérieur ne viennent nous dire qu’il y a 300.000 femmes portant le voile intégral. Cela veut dire qu’il est souhaitable de débattre d’une loi lorsqu’il est question d’un « épiphonème » et non pas attendre que cela devienne un fléau national.

Mais enfin, admettons que tout ce que je dis là est ridicule et admettons que le chiffre avancé par le Ministère de l’Intérieur est plus que vrai et qu’il se base sur une étude sérieuse, rigoureuse et argumentée. Ce n’est pas grave, admettons-le. Que voudra dire alors ce chiffre de 367 ? Et bien qu’il y a au moins 367 hommes, des salafistes convaincus, qui ont déjà épousé ou épouseront ces ombres, ces femelles que l’on a décidé de cacher ou qui ont décidé de cacher leur visage à la société comme si elles avaient en face d’elles des millions d’obsédés sexuels qui les violeraient tout de suite et maintenant sur et sous la burka. Le niqab est, en effet, avec le voile la chose la plus débile qu’une femme puisse accepter. C'est la pire des humiliations qu'elle puisse s'infliger : la dépersonnalisation. Elle n'existe plus comme femme, mais comme chiffre, la preuve !

Donc, pour revenir à notre décompte, cela veut dire que nous avons potentiellement 367 couples qui croient dans la culture de la burka, soit 734 personnes qui pensent que la femme doit être une ombre pour plaire à Dieu. Et alors, à moins que tous ces couples soient totalement stériles, ce qu’on ne peut pas leur espérer, ils auront en moyenne trois enfants – si ce n’est plus – chacun. En d’autres termes, nous avons, statistiquement et potentiellement 1101 enfants issus de couples burkanisés qui naîtront au cours des années à venir. Nous arriverons donc à 1835 personnes si on rajoute – et il faut les compter – les parents. Sachant que les 1101 enfants qui naitront devront, eux aussi, s’accoupler – un jour ou l’autre – naturellement avec la bénédiction du Seigneur, de l’imam et du cheikh machin d’Arabie Saoudite. Ils enfanteront eux aussi, en moyenne, trois enfants par couples et nous auront – j’ai fait le compte selon la méthode du Ministère de l’Intérieur – une communauté de 9542 femmes en niqab auxquelles il faudra rajouter toutes celles qui vont se laisser endoctriner, ce qui fait un total toutes taxes comprises de 10726 femmes portant le niqab, et ce, d’ici fin 2019. Oh ! La vache ! Ca fera beaucoup. Mais vous verrez, à ce moment-là, le ministère de l’Intérieur fera une déclaration, qui sera validée par l’UOIF et par la fédération internationale des salafistes, pour dire : « il reste 367 femmes en France qui ne portent ni le voile, ni le niqab, ni la burka, ni le sitar, ni le rideau de la salle de bain ».
Enfin, si le Ministère de l’Intérieur se permet de rêver, je peux, quand même, me permettre quelques cauchemars !          

Commenter cet article

Wilks 10/09/2009 13:38

43 à Roubaix, quelle honte...

maroteur 30/08/2009 18:54

Enfin, oui il y a bien 367 burqas en France.Il est nécessaire de donner un chiffre bas, symbolquement.Explication :si vous avouez qu'il y en a 12 587, que va penser le peuple ? il y a un tel risque de trouver cela tout d'un coup banal, qu'il etait impératif de le rendre tres faible : Hypothese 1. un chiffre aussi bas rabaisse immédiatement les prétentions des tendances dures : vont ils se battre pour faire admete à l'opinion publique françase qu'ils ne sont pas 367 mais 12 587 ??? Ce combat là serait tellement mal vu qu'il perdrait immédiatement face à l'opinion, eux qui ont l'habitude (par calcul) de ne pas faire de bruit, tant qu'ils ne sont pas nombreux.Hypothèse 2.un choffre bas rasurera le peuple français, et ce sont autant de voix en ons pour le pe,, à un moment où l on prépare l'entrée au gouvernement de villiers. Hypothèse 3.MA conclusio est qu'il n'y avait pas le choix : il fallait annoncer un chiffre, mais un chiffre tres faible (bien inférieur à la réalité, comme tout un chacun le sait en son fort intérieur). Il appartenait donc aux tendances dures de l'Isla de rectifier par elles mêmes ce qu'elles ne firent pas, par peur de se dévoiler. Ils n'ont rien dit parce qu'lles ne maîtrisent rien réellement, preuve évidente.

maroteur 30/08/2009 18:46

Cher Monsieur1 Si il y a une loi contre le voile, pensez vous que je pourrai toujous garder ma tenue de scary movie et la poter chez moi sans sortir donc dans la rue.2 Afin que es étrangers qui viennent en France comprennent bien dans quel pays ils arivent, il faudrait permettre aux ges de se ballader nus sans contravention au moins une fois par an. Il n y a pas de honte à préferer le nu à la burqa: je vote pour personnellement. Je n'aime pas les fascistes verts. BHL que ppreciue guère a raison sur ce point : le fascisme existe dans la plupart des pays du Maghreb, héritage de la colonisation, hérotage de leur propre culture de l esclavage surtout !

napolitano 23/08/2009 19:18

Les services du renseignement qui ont avancé un tel chiffre, plus que ridicule (367 femmes voilées) se sont, à mon avis, discrédités aux yeux de la population. Ils ont du regarder par la fenêtre de leur bureau pour les compter ! Qu'ils viennent faire un tour à Marseille...

obaoke 11/08/2009 10:10

 J'avais plutôt l'impression que le débat sur le voile intégral n'aurait comme conséquence que de faire apparaitre les militantes intégristes porteuses de hidjab comme de douces musulmanes modérées. Mais votre commentaire m'ouvre de nouveaux horizons. Merci

Ilengoisse 03/08/2009 10:10

Pour se rassurer et nous endormir, nos "dirigeants" nous affirment qu'il n'y a que 367 burkah en France!!Mais il existe une autre lecture:- celle qui consiste à dire qu'il y a déjà 367 drapeaux islamistes qui sont plantés dans le coeur de la France, comme autant de défis.Imaginez 367 individus, se promenant en uniforme nazi!!Nos "dirigeants" nous diraient-ils que c'est Carnaval???

yacine 02/08/2009 23:24

Je suis evidemment contre les vétements et tout ce qui emprisonne les femmes et les hommes ... mais je n'oublie pas notre proche passé et même notre présent... la religion catholique qui enfermait de très jeunes filles dans des "calmels" où elles ne sortaient jamais et où les hommes étaient interdits d'accès... toutes les bonnes soeurs dont les vétements ne laissaient apparaitre que leur visage.. et les prêtres qui n'ont pas droit au mariage et encore moins à la sexualité.. alors un peu de retenue, et de respect pour ces cultures qui nécessitent bien sûr d'être modernisées mais pas à coup de lois hatives et d'interdits..

yacine 02/08/2009 23:12

Ce n’est pas la burqa qu’il faut interdire, mais l’emprise d’un d’une personne sur une autre. Et on ne réglera pas ce problème de fond en réglant les ce qui est visible, (port de la burqa), C’est un peu comme interdire la prostitution (et tout la miser qu’il y a autour) en l’effaçant des rues d’un coup de baguette magique (lois) . Le problème n’est pas le voile mais bien le rapport de force et la soumission que l’homme sous couvert de la religion impose à la femme. Enlevez la burqa et vous trouverais d’autre dérives. Peut-être même des séquestrations dans des appartements transformés en prison individuelle pourquoi pas ! Ce débat là laissera un sentiment de ne pas avoir vraiment avancé à part attiser les haines des un envers les autres. Ce qui est important c’est de communiquer le plus possible sur ce sujet sans violence comprendre tout les mécanismes qui mènent a ces dérives sociales, et inverser la vapeur dans le calme non par la force. Il faut faire attention au fait que ce ne soit pas non plus un phénomène de mode qui peut s’effacer naturellement. Notre société doit pouvoir régler ce problème sans légiférer, simplement en écoutant en expliquant en aidant toute les personnes qui veulent sortir de cette situation. L’information et le soutien doivent jouer un rôle essentiel

Audrey 01/08/2009 10:38

 Le voile intégrale en terre d'Islam servait  surtout à garder la peau blanche des femmes tant appréciée dans le paradis" lubrique" islamique  . En quelque sorte un écran total contre la  lumière .( spirituelle)

Philippe CHANSAY WILMOTTE 31/07/2009 11:48

Fadela AMARA a récemment rappelé que lorsque le voile est apparu en France, l'on considérait qu'il y en avait trop peu pour s'y intéresser, et que cet aveuglement a eu pour résultat la propagation de celui-ci.Aujourd'hui, phase suivante : le port du niqab et de la burka. Et l'on nous serine le même refrein : il n'y aurait que 347 cas, etc; les musulmans préféreraient que l'on ne légifère pas, etc. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, ne pas légiférer serait donner aux intégristes le signal que la voie est libre pour continuer à instrumentaliser les communautés musulmanes qui, elles, ne se rebiffent pas ; c'est le moins que l'on puisse dire.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents