Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de Mohamed  Sifaoui

Blog de Mohamed Sifaoui

- Des opinions qui refusent la compromission -


Durban II ou l'histoire d'une mascarade annoncée.

Publié par mohamed sifaoui sur 23 Avril 2009, 21:15pm

Catégories : #mohamed-sifaoui

Je reviens de Genève où j'étais parti assister à cette mascarade appelée « Conférence de Durban II ». Pendant plusieurs mois, des voix s'étaient élevées pour demander le boycott de ce non-événement qui restera tel un gros point noir sur le nez de ces démocraties, qui ne savent plus réaffirmer les valeurs qu'elles sont censées défendre et incarner.

Pourquoi affirmer une pareille chose alors qu'ici et là d'autres voix s'élèvent - et surtout au sein de la diplomatie européenne  - pour afficher une autosatisfaction et dire que l'Occident a remporté sa bataille face à cet Hitler du 21e siècle qu'est Ahmadinejad et devant ces États totalitaires qui, depuis quelques années, cherchent à imposer une vision du monde digne de la préhistoire ? Oui, je le sais, on nous répétera que lorsque le président iranien a dérapé les ambassadeurs et délégués européens ont quitté la salle. Très bien ! Mais cela n'est pas une position de principe, ce n'est même pas une posture, ce n'est pas autre chose qu'une « posturette » qui a alimenté le cirque que l'Iran et la Lybie - pour ne citer qu'eux - ont fait venir à Genève. Les jeunes de l'UEJF avait d'ailleurs bien fait de distribuer nez rouge et perruques de clowns tant il manquait à ce show après les équilibristes de la diplomatie, les phoques qui applaudissent au fascisme et les dresseurs de la bête islamiste quelques clowns pour rappeler que nous n'étions pas dans une instance respectable, mais bien dans un fête foraine. Un cirque où ceux qui étaient hostiles au président iranien et qui le montraient étaient « débadgés » et foutus à la porte de l'institution onusienne par un service d'ordre très prompt à réagir à la moindre manifestation de la part des défenseurs de la liberté, cependant que les barbus qui, accompagnés de quelques chèvres voilées avaient, eux le droit, de crier : « Iran ! Iran ! » tout en brandissant, dans une instrumentalisation obscène, les photos de cadavres palestiniens.

Naturellement, si nous avions fait de la surenchère et si nous avions voulu utiliser les images sanguinolentes des victimes du terrorisme islamiste ou encore celles du régime iranien, je pense qu'il n'y aurait pas eu suffisamment de mains pour porter les pancartes. Et si nous avions souhaité montrer des photos, nous aurions pu exhiber celles qui rappellent l'excision, la lapidation, les amputations, le sort réservé aux minorités sexuelles et religieuses dans plusieurs pays musulmans. Mais bon, nous ne l'avons pas fait parce que nous respectons la dignité humaine alors qu'eux ne respectent aucune vie. Même pas la leur ou celle de leurs propres enfants.

Ahmadinejad est venu chercher l'image du « choc des civilisations », mais il nous a démontré, qu'en réalité, nous vivions un choc des valeurs. Je dis ceci car j'ai rencontré dans les couloirs de l'ONU à Genève, ces dissidents Iraniens, profondément attachés à ces valeurs universelles qui animent les femmes et les hommes libres, qui étaient radicalement outrés par le message du président iranien et eux aussi, souhaitaient que les démocraties fassent front commun et boycottent littéralement ce rendez-vous avec le Diable.

Ahmadinejad est venu chercher l'image du « choc des civilisations ». Les États européens, qui n'ont pas voulu déserter la rencontre, lui ont offert ce cadeau. Il pourra désormais les remercier. « Se lever après le premier dérapage », telle était la consigne donnée par les plus hautes autorités françaises aux représentants de sa diplomatie. Or, une certaine cohérence aurait exigé que les diplomates européens se lèvent avant même l'arrivée du fou de Téhéran puisque ses « dérapages » racistes, antisémites, guerriers, bellicistes sont légions depuis son accession au pouvoir. Il fallait protester - en marquant une absence - avant la tenue de cette mascarade. D'autant plus que le « document russe » qui aura été finalement adopté est différend dans la forme, mais identique dans le fond à ce que nous craignions.

Comme le rappelle la spécialiste Malka Markovich « l'accent est ainsi mis sur les revendications des États islamiques, leur concept étant répété : islamophobie et antiarabisme, ce à quoi s'ajoute l'antisémitisme auquel ils donnent une nouvelle définition. Selon eux, l'on ne pourrait jamais leur faire grief d'antisémitisme puisqu'ils sont sémites ». De plus, ces mêmes États musulmans, alors qu'ils sont souvent eux-mêmes confrontés au terrorisme islamiste, ont tenu à faire préciser que « la diffamation des religions est susceptible d'engendrer la discorde sociale et des violations des droits de l'Homme ». En d'autres termes, ce n'est pas l'islamisme - ni certaines lectures de l'islam - qui engendre la barbarie et la sauvagerie, mais bien « la diffamation des religions ». En clair, si, depuis plusieurs siècles, des illuminés, tuent au nom de Dieu, c'est parce qu'ils se seraient sentis « diffamés » à travers leur croyance. Belle manière de justifier l'infâme et l'innommable ! Admirable façon aussi de rendre hommage aux victimes du terrorisme islamistes et à ceux qui subissent la violence exercée au nom de la religion musulmane !

En définitive, ils ont gagné. Oui ! Comme à Munich hier, les fascistes, à Genève aujourd'hui, ont réussi à berner les démocraties. Ahmadinejad a passé son message haineux et la condamnation du « délit de blasphème » est implicitement mentionnée dans un document de l'ONU. Et il paraît qu'ainsi les démocraties n'auront pas la guerre. Ce dont on est sûr, c'est que certaines ont déjà eu le déshonneur. Bravo !

Après tout, les démocrates ont pu se toucher le nombril et se bercer d'illusions. Ils sont sortis au moment du discours d'Ahmadinejad. Un courage digne des combattants des légions romaines. D'ailleurs moi-même j'ai de quoi caresser mon ego, j'ai pu faire directement au président iranien quelques « amabilités » et les yeux dans les yeux s'il vous plaît. Il m'a répondu avec le sourire. Normal ! Lui aussi savait que nous étions dans une mascarade. Un cirque dont le chapiteau fut érigé par les démocraties qu'il était venu insulter.  

Commenter cet article

CB 28/06/2009 21:48

Bravo M. Sifaoui continuez !

Jaime Horta 21/06/2009 02:49

Belle mascarade en effet. J'ai cependant un doute quant à la naïvetée crasse de nos démocraties telle qu'elle est affichée, même sous le pretexte de faire passer des intérrêts économiques. Je ne crois pas que nos dirrigents soient dupes des conséquences à terme de ces manoeuvres en ce qui concerne les relations sociales intercomunautaire. J'ai plutôt l'impression que les dirrigents de nos pseudos démocraties agissent avec un certain cynisme, surs de leur puissance, et en totale mépris avec les intérrêts du peuples et des familles qui aspirent à la paix sociale, pour eux et leur enfants et tout ceux qui leur sont proches. En effet, sur le papier le rapport de force est nettement déséquilibré en notre faveur, quoi qu'il arrive les puissants n'ont rien à craindre. Quelque part les élites des pays démocratiques n'agissent de forme modérée qu'en raison de l'image de marque qu'ils représentent, mais si on analyse plus profondément sur une échelle de valeur comparative et relative avec les dictatures, on serait légitimement en droit d'attendre mieux, et dans ce sens là nous sommes très en dessous de ce que peut nous laisser espérer le XXIème siècle quand on voit le surplace depuis la chute du mur de Berlin pour ne pas dire la formidable régression à laquelle ont assiste.J'ai lu quelque part, dans ce fil ou bien dans un fils précédent (je me mélange) à propos des islamistes algériens "mais qui peut bien le financer", bref la question qui tue ! Comme si les idéologies permettaient à elles seule de se doter d'armement et de pouvoir logistique, question toujours ocultée par les médiats se gardant bien de s'éttendre sur certaines analyses qui fachent.Pour revenir à l'Iran, comment peut-oculter dès lors que les médiats ne révèlent pas se terrible scandale, pourtant au pays des droits de l'homme, la persécution de l'opposition iranienne en France et leur explusion. C'est absolument obcène pour ceux qui connaissent un minimum la grandeur de la civilisation Perse, ce qu'ils sont et ce qu'ils devraient être réellement, c'est à dire un peuple brillant illuminant tout le confin de l'orient et qui ont été jadis la part essentielle de ce que l'on a appelé l'âge d'or de l'islam, ce que l'on appelle l'architécture arabe est en réalité d'origine perse. 

Rachel 10/06/2009 11:42

une opinion intéressante sur le "fameux" discours d'obama...quel est votre opinion sur cette question???http://www.marianne2.fr/Voile-Obama-desavoue-des-millions-de-Musulmanes_a180600.htmlBien à vous,

Rachel 06/06/2009 21:17

Quel est votre opinion sur le discours de Barack Obama ??? je suis pour ma part assez partagée.Peut être que mon coté "laicarde" nuit à ma neutralité mais le petit couplet en faveur du port du voile... votre avis m'intéresse...bien à vous

chibout 21/05/2009 19:07

Bonjour à tousJe ne suis pas un fervant défenseur du président iranien, ni des sionistes; je pense que monsieur ahmadi nadjad a révélé des faits historiques et rien de plus, l'etat d'israêl est une démocratie pour les israêliens et non pas pour les autres, sinon comment peut t'on expliqué la colonisation.L'etat d'israêl ne reconnait que la religion juive, or que en israêl il ya 22% d'arabes.je ne sais si les palestinien mêritent d'avoir un état vu la corruption qui régne dans la sois disant autorité paléstinienne.Si les israêliens font ceux qu'il veulent dans la palestine c'est parcequ'il ya manque de légitimité des gouvernement arabes et musulmansBon courrage à tous vive les harragas    

Chantal 14/05/2009 07:25


L’Etat d’Israël ayant été créé puis reconnu par la plupart des Nations, cet Etat doit pouvoir vivre et se protéger. Ce n’est pour autant que l’idéologie sioniste serait incontestable ou intouchable. Etre antisioniste n’est pas être antisémite, contrairement à ce que veulent nous faire croire ou nous imposer par une forme de chantage affectif en regard du génocide juif les partisans intégristes du sionisme. Antisionisme et antisémitisme ne sont synonymes, ni intellectuellement, ni dans la portée, ni dans les combats à mener pour des idée. Et, une paix juste et équitable. Qu’il y ait des dérives antisionistes terroristes et/ou antisémites, certainement, comme il existe également un terrorisme sioniste anti-arabe. Mais cela ne doit pour autant faire perdre de vue la portée réellement politique de l’antisionisme, sionisme qui est une idéologie. Dès le début du XXème siècle une grande partie de la communauté juive dénonçait l’idéologie sioniste comme source de désastres à venir et de racismes, engendrés par l’idéologie elle-même. Nombreux sont les Juifs eux-mêmes antisionistes, laïcs ou religieux. Beaucoup n’ont épousé le sionisme qu’en regard de la Shoah. Ce qui se comprend aisément et se respecte. Mais aujourd’hui le conflit gravissime au Proche-Orient nous oblige à regarder le sionisme autrement. L’antisionisme d’aujourd’hui vise expressément la politique oppressive d’Israël envers les Palestiniens. Dans la définition du racisme il est clairement précisé que la colonisation est un racisme d'Etat. Il en est de même pour l’occupation en vue d’annexion. Ce qui vaut pour les Etats en général vaut pour l’Etat d’Israël qui ne peut être considéré comme un cas à part. Sa particularité tient à sa complexité choisie, à la fois démocratie et théocratie, ne sachant pas très bien quand il est l’un, quand il est l’autre. Ne sachant pas très bien quand il est universaliste et quand il ne l’est pas (membre de l’ONU et inapplication des résolutions onusiennes). Etc. En Israël, comme dans beaucoup de pays arabes environnants, le racisme est quotidien. Ce n’est pas le saut biblique de plus de deux mille ans en arrière qui change ou changera quelque chose. Le Mur est une honte, un double ghetto, un symbole insoutenable. La sécurité d’Israël passe par une réelle volonté de Paix, une volonté qu’aucun dirigeant politique n’a encore voulu réellement exercer. Je maintiens que l’Homme qui veut la Paix trouve la Paix. Point besoin de bondieuseries millénaires ou de prétextes incessants pour sans cesse remettre à demain une chance d'entente. Qui veut trouver le chemin de la Paix le trouve.

Chantal 13/05/2009 07:26


"On peut caqueter sans être une poule,on peut aboyer sans être un chien,on peut bêler sans être un mouton,on peut ramper san être un serpent,on peut être têtu sans être un chameau...C'est évident, La Palice en dirait autant...." (Claudie)
[…]

"Je me permets de trouver étrange de citer ces trois arguments de concert! Ou bien c'est le subconscient qui se manifeste ou la raison subjective .A propos de racisme,de fascisme?? drôle d'association de pensée." (Claudie)

 
 
 
Que vous ne voyez dans mes formulations que des évidences cela ne veut dire qu’il n’y ait que cela. Ne vous contentez pas de vos perceptions. En l’occurrence, erronées. Nul besoin de vos clichés pour aborder l’objectivité, je parlais bien de "tentative d’objectivité". De votre côté, à contrario, n’est-il pas curieux que dans mes propos soit vous entrevoyez des lapalissades, soit vous en trouvez étranges les "associations de pensées" ? "Ou bien c'est le subconscient qui se manifeste ou la raison subjective" : par ces mots et la manifestation répétitive de vos divers procès d’intention vous allez faire rire l’association entière des psychanalystes (!), et avec elle celle des libres penseurs. Donc, en plus de lire dans mes pensées, à présent vous suspectez mes associations de pensées, et en tirez, bien évidemment, des interprétations générales hâtives, monomaniaques. Le tout n’allant que dans un seul sens, celui qui vous arrange, of course. C’est un jeu tordu, crasse et complètement inutile. Cela ne sert personne et ne fait rien avancer. Ne sert pas même la judéité que vous défendez bien mal ! Les procès d’intention sont des procédés totalitaires. Vous parlez de lapalissades, pourtant, il y a bien autre chose que des truismes dans ce que j’énonçais. Vous survolez les exemples selon des considérations restrictives, rétrécies, alors que c’est l’esprit de la lettre qui compte. Mein Kampf, Hitler, Einstein, et tous les autres cas de figures évoqués ne sont à prendre spécifiquement en tant que tels mais à considérer en tant que représentations génériques signifiantes de concepts, valeurs, contre-valeurs, etc. Ces images parce que nous sommes dans un contexte où ces représentations ont leur portée intellectuelle ou ont un précédent discursif sur ce même blog. Il n’y avait absolument pas "trois arguments de concert". mais moultes grilles de lectures ouvertes. Par ailleurs, ceci est important, cela ramenait aussi aux sempiternels procès d’intention par assimilation, procès contre lesquels je m’élève fortement, y compris contre les vôtres dont j’essuie les jugements hâtifs depuis le début. Pour moi, c'est amplement suffisant: ne vous perdez pas dans une réponse éventuelle je ne lirai pas. Votre esprit est obtus.

Claudie 09/05/2009 12:32

Ayoub,Israel n'a déporté aucun palestinien...oui, partant, à la demande du "Grand Mufti",leshabitants de Palestine,à l'époque se sont installés aux abords d'Israel car celui-ci leur avait "suggéré" d'attendre un "retour" en force...à tort..après des attaques répétées ce fût une "mise hors d'état de nuire.Je me permets de vous dire que la plupart des résidents de la région étaient venus "travailler" en cette future Israel n'ayant aucun avenir en leur propre pays tel par exemple la Syrie.Je me permets aussi de constater que ces populations ont été accueillies en Jordanie,Liban,Tunisie... et que ce fût, en chacun de ces pays, une catastrophecar ils essayaient d'induire leur politique respective.J'ai sous les yeux un guide bien connu de Baedeker "Palestine et Syrie" de 1912ce vaut la peine d'être lu afin de comprendre "objectivement"(!).Israel,pays raciste?? Parce que Israel a demandé à être reconnu en tant qu'état Juif?Les Palestiniens veulent bien reconnaître Israel en tant qu'Israel (vous me direz,c'est un premier pas!!) mais pas en tant qu'entité juive...c'est vrai,c'est embêtant,hein, ce serait aller jusqu'au bout de la reconnaissance "humaine", de ses habitants. Parce que Israel donnerait la nationalité israélienne en premier lieu à toute personne juive?Donc,indirectement, vous et les palestiniens souhaiteraient recevoir la nationalité israélienne? Pas mal,chouette. Mais,sachez, que des non-juifs ont la nationaité israélienne et s'en portent très très bien. Alors,parlons de la DIVERSITE de population: je pense que chaque pays du monde y est représenté...oui, Ayoub, beaucoup venant de l'Afrique du Nord aussi : les sépharades dit-on. Beaucoup ont dû quitter, au pied levé leur pays de naissance car se profilait un danger... cependant je veux être persuadée que la "population" dite arabe EN SOI est accueillante...et en Europe on a perdu ces coutumes...mais la plupart se "laisse guider" par des gens qui n'en ont RIEN A FAIRE du bien être de la population sous le masque d'une religion qu'ils (les politiques,certains imams...) ont fabriqué eux-même et qui n'a RIEN A VOIR avec les préceptes de vie communautaire de respect. Quand donc la population se rendra t elle compte qu'elle se fait berner?? Et malheureusement dans ce pays environnant Israel la "diversité" n'y est admise : pour asseoir son pouvoir n'est bon que l'"uniformité".Quand on parle de diversité : avez vous vu ou entendu parler de Neve Shalom : cette école créee en Israel pour des palestiniens,israéliens et autres?? Ce fonctionne à merveille..alors pourquoi pas essayer une autre vie telle que celle-ci :par la reconnaissance de l'Autre: "L'amour sert à guérir.Quand il coule sans effort du plus profond du moi,l'amour crée la santé" ce vaut la peine d'essayer..mais le veut-on?Bien sûr que l'Occident est très loin d'être bleu blanc pur comme on dit, très loin...mais,à l'heure d'aujourd hui,de par l'islamisme, on arrive à de graves extrêmes qu'il faut déjouer...pour notre santé...Pourquoi la civilisation arabe fût-elle si florissante en les temps lointains et aujourd hui si basse : je vous répondrais par les guerres internes et externes de dominations diverses qu'elle SE fait.Dans son livre "les huiles essentielles,médecine d'avenir" (il nous en faudrait une belle composition) le docteur Jean-Pierre Willem dans son historique écrit : "Paradoxalement,un nouvel essor suivit l'expansion de l'Islam.Ce fut une période d'activité intellectuelle et culturelle intense.Les arts et la civilisation arabes atteignirent un degré de raffinement lusqu'alors jamais égalé.Les "philosophes" se consacraient au vieil art hermétique de l'alchimie et rétablirent l'utilisation des aromates en médecine et en parfumerie.Le grand médecin et philosophe arabe Avicenne inventa vers les années 1000 la cornue réfrigérante,une découverte révolutionnaire qui permit la distillation...Il fit un large usage des huiles essentielles en thérapeutique.Plus tard nommé le "Prince des médecins" il publia plus de 100 ouvrages médicaux,dont le célèbre "Canon de la médecine" qui fait référence à de nombreuses huiles essentielles.....etc...Aujourd hui,les senteurs sont différentes et ce n'est pas ce genre de société vous proposée qui vous permettra de les humer...il est encore temps d'être libres...Bon,j'ai assez parlé...je voulais vous transmettre..malgré les richesses en leur pays est-elle si bas??

claudie 08/05/2009 17:24

Je parlais de l'objectivité....qui, suivant le plan de vision, est pour un être humain difficile et toujours empreinte de subjectivité. Par exemple: comment lire Mein Kampf en étant objectif...comment écouter Ahmadinejad froidement par analyse pure...Un Einstein, oui car il s'agit de science pure. Un "juif et/ou israélien" peut bien sûr ne pas être d'accord avec la politique d'Israel et concevoir un autre type de société telle que visualisée idéalement...à la différence,il ne sera pas antisémite...il ne peut être rationnel non plus: impossible QUI L'EST??Je me permets de trouver étrange de citer ces trois arguments de concert! Ou bien c'est le subconscient qui se manifeste ou la raison subjective .A propos de racisme,de fascisme?? drôle d'association de pensée.

claudie 08/05/2009 17:05

On peut caqueter sans être une poule,on peut aboyer sans être un chien,on peut bêler sans être un mouton,on peut ramper san être un serpent,on peut être têtu sans être un chameau...C'est évident, La Palice en dirait autant....Néanmoins si Mein Kampf devient un livre de chevet...on lui cherche des excuses...si Ahmadinejad n'a "pas tout faux" l'on peut se poser quelques questions d'objectivité : "d'une manière générale,on désigne sous le nom d'objectif le miroir,la lentille ou l'association de lentilles qui, dans un instrument d'optique,est placé vers l'objet à étudier... Quand un objectif n'est formé que d'une seule lentille,il a l'inconvénient de colorer le bord des images qu'il donne....en photographie,lorsqu'on emploie comme objectif une lentille unique,l'image obtenue possède un certain nombre de défauts ou aberrations.Pour corriger ces défauts,on groupe plusieurs lentilles et on constitue ainsi un objectif photographique proprement dit....

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents