Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de Mohamed  Sifaoui

Blog de Mohamed Sifaoui

- Des opinions qui refusent la compromission -


Qu’est ce qu’ils sont cons au Vatican !

Publié par mohamed sifaoui sur 10 Mars 2009, 18:01pm

Catégories : #mohamed-sifaoui

Je pense que tout le monde (ou presque) a entendu parler de l'histoire glauquissime de cette brésilienne de neuf ans qui est tombée enceinte à la suite d'un viol. C'est son beau-père qui abusait d'elle depuis l'âge de six ans. Cette « activité sexuelle » imposée à la petite innocente a provoqué une grossesse et la fillette, enceinte de jumeaux, a avorté sur décision médicale.

Jusque-là l'affaire était déjà suffisamment sordide. Mais ces religieux, ces « fous de Dieu », ces personnes qui ont voué leur vie à Satan ont voulu la rendre encore beaucoup plus sordide en décidant d'excommunier la mère de la petite fille et l'équipe médicale. Selon certains médias même la fillette l'aurait été également. Seul le violeur a échappé à leur colère. Explications : Il paraît que pour cette sainte église, le viol et moins grave que l'avortement. Et comment ! D'ailleurs, en matière de viol et de pédophilie, ces chers évêques et curés en savent quelque chose. Alors qu'en matière d'avortement, ils ne connaissent rien puisqu'ils ont fait vœu de chasteté et ne savent même pas comment l'on conçoit un enfant. La naissance de Jésus est la seule qui ne représente aucun mystère à leurs yeux.  

Le plus terrible dans ce drame c'est que l'excommunication s'est faite avec la bénédiction du Vatican. Comme quoi ! Au moment où Ratzinger lève l'excommunication de quatre évêques intégristes, dont un négationniste notoire, il applaudit à celle d'une victime âgée de neuf ans. J'ai de plus en plus de mal à croire que ce genre de religieux soient au service d'un Dieu, je pense plutôt qu'ils sont les bras droits du Diable !

Que dire de plus face à une telle affaire ? Rien. À part les traiter de cons, d'imbéciles, d'idiots et de fanatiques, je ne vois vraiment pas, quel débat philosophico-théologique une histoire pareille pourrait-elle susciter. Mais faut-il rappeler peut-être que Dieu a dit soit et le con fut !

Commenter cet article

Chantal 23/04/2009 06:54


Claudie,
 
 
Depuis le début, vos prises à partie systématiques contre mes propos, vos interprétations erronées, vos formulations irresponsables et votre enfermement inintelligent démontrent un intégrisme d’idées. Vous manipulez mes phrases, les sortez de leur contexte ou les videz de leur substance pour leur faire dire, grosso modo — plutôt grosso que modo, d’ailleurs ! — ce qui vous arrangerait d’entendre dans une sorte de corrida, " olé ", ou chasse gratuite à l’antisémitisme ; dans une sorte d’alternative sadomasochiste consistant à laisser entendre soit 1/ qu’il y aurait antisémitisme d’idées de ma part (déjà dénoncé…), soit 2/ qu’il y aurait tacite permission de ma part de continuer les persécutions du fait de leur factualité à travers l’Histoire. Je dis très clairement STOP à vos dénigrements divers et fallacieuses insinuations. Que vous le vouliez ou non, vos formulations et vos prises à partie sont accusatives, en plus d’être stupides, aveugles, dangereuses et complètement infondées. Je vous conseille de tourner 107 fois votre langue dans votre bouche avant d’interpréter puis commenter mes idées, cela vous permettra, peut-être, de réfléchir un chouia et vous évitera ce délire d’interprétations et cette particulière partialité caractérisant vos interprétations de mes messages. Apprenez à lire et à écrire. Laissez donc tomber le style télégraphe vous permettant d’écrire n’importé quoi, n’importe comment, sans considération de la portée de vos mots. Si vous voulez combattre l’antisémitisme, je vous conseille de vous en prendre aux antisémites, aux véritables, et seulement aux antisémites. CQFD.

Chantal 22/04/2009 22:37


* Lire : quelconque négationnisme = nier les persécutions et / ou nier l’obscurantisme de l’antisémitisme à travers l’Histoire. Où aurais-je, prétendument, nié les persécutions et / ou l’obscurantisme de l’antisémitisme, dans ce post ou dans un autre, au point de contrer mon message par une telle remarque hautement déplacée : "mais c'st vrai,ce n'est point du négationisme...soyons clairs,cela a existé de tous temps..pourquoi donc s'arrêter" ? ? ? Je le redis, l’antisémitisme est détestable, la suspicion illégitime d’antisémitisme guère mieux... et source d’antisémitisme.

Chantal 22/04/2009 21:10


Claudie, réponse au commentaire 74
 
 
Vous êtes ridicule avec vos procès d’intention systématiques et vos interprétations abusives. Apprenez à lire et à remettre dans le contexte toute idée énoncée. On ne peut reprocher à Odon Vallet, humaniste, historien et Docteur en Sciences des Religions, un quelconque négationnisme ou antisémitisme. Il en va de même de ma petite introduction accompagnant ses propos, propos que je trouve justes et équilibrés. Où voyez-vous un quelconque "négationnisme" dans ma petite note introductive ? "Recommençons" quoi ? "Continuons" quoi ? C’est du délire !  Dans ma note, il est précisé : "Presque 2000 ans après". Pourquoi amputez-vous une partie de phrase pour lancer une invective complètement injustifiée. "Presque 2000 ans après", "dans tous les cas", cela se rapporte au "procès de Jésus", aux "seuls romains" désignés comme "nouveaux méchants", à "la part exacte de responsabilité de l’administration romaine et des institutions juives dans la mort de Jésus". Si j’estime qu’il y "prescription" c’est bien que j’estime, avec Odon Vallet, qu’il n’a lieu de poursuivre le reproche de "peuple déicide", reproche qui nourrissait l’antisémitisme d’Eglise. Que l’administration romaine et / ou le Sanhédrin aient voté il y a presque 2000 ans la mort de Jésus n’est, à mon sens, aucunement d’actualité et ne donne le droit légitime, en aucun cas, de nourrir l’antisémitisme. Comme le fait encore, par exemple, Hugo Chavez. Voyez, nous sommes très très très loin de vos interprétations erronées consistant à vouloir faire de moi une antisémite ou une négationniste qui - selon vous, et seulement selon vous - inviterait à poursuivre les persécutions ! En plus de me lasser sérieusement, vos propos sont dangereux et diffamants.

claudie 22/04/2009 10:39

"dans tous les cas,il y a prescription..."          Ben voyons, recommençons donc allègrement et continuons donc l'histoire...mais c'st vrai,ce n'est point du négationisme...soyons clairs,cela a existé de tous temps..pourquoi donc s'arrêter

claudie 22/04/2009 10:35

"dans tous les cas,il y a prescription..."

Chantal 16/04/2009 06:40


Pour nuancer ce que je disais un peu trop rapidement sur "l’origine historique de l’antisémitisme". L’antijudaïsme ne remonte pas à la mort de Jésus. Presque 2000 ans après, dans tous les cas, je pense qu'il y a "prescription".  
 
Odon Vallet : Petit lexique des idées fausses sur les religions (Albin Michel 2002) 
 
 

[…] La haine des juifs, c’est l’antijudaïsme. L’antisémitisme est la haine de toutes les civilisations de langue sémitique. A ce groupe de langues, appartiennent, notamment, l’hébreu et l’arabe. Donc, l’antisémitisme, au sens propre, s’exerce contre les Juifs et les Arabes. […]
[…] Il est aussi difficile de définir un sémite qu’un antisémite. Quant à la haine du judaïsme, elle existait déjà aux temps de la guerre des Maccabées (vers 167 avant J.C.) quand les bébés circoncis étaient mis à mort. Que le nom de ces frères résistants soit devenu synonyme de cadavre montre bien que le monde moderne n’a pas inventé le génocide. Et quant aux chrétiens antisémites, ils devraient faire leur cette affirmation du pape Pie XI protestant contre la persécution des juifs par les nazis : " Nous sommes spirituellement des sémites ".
 
 
[…] Selon la Bible, l’hostilité à l’égard des juifs est vieille comme l’histoire sainte. Elle commence avec la servitude des Hébreux en Egypte où Pharaon les asservit avec brutalité et transforme les chantiers de travaux publics en camps de concentration. Elle se poursuit avec l’exil à Babylone, première déportation du peuple juif. Si, dans les deux cas, il ne s’agit pas de meurtres systématiques, la Bible présente ces deux épisodes tragiques comme remplis de morts et de deuils.
[…] Un pas de plus est franchi vers 170 avant J.C. quand le roi hellénisé Antiochus IV Epiphane veut supprimer le judaïsme en interdisant toute pratique cultuelle. La résistance héroïque des frères Maccabées est si sanglante que leur nom devint, dans l’argot des carabins, (étudiants en médecine), synonyme de cadavres.
[…] Un degré supplémentaire dans l’horreur est atteint au Ier siècle après J.C. avec ce que l’historien Flavius Josephe appelle la " guerre des Juifs ". Ceux-ci se révoltèrent contre les occupants romains qu’ils avaient imprudemment appelés en Palestine pour contrer l’influence grecque. La répression des légions romaines, assistées par des populations locales (notamment syriennes)s’avéra terrible : la chasse aux juifs fut lancée et de véritables pogroms firent des centaines de milliers de morts
 
 […] Pendant des siècles, les chrétiens ont vu les juifs comme un peuple déicide qu’ils ont persécuté. Après la Shoah, pour réhabiliter ces " perfides juifs ", nombre d’auteurs trop bien intentionnés ont condamné les seuls romains , nouveaux " méchants " sans défenseurs puisque leur civilisation a disparu. […] Désigner un coupable est d’autant plus difficile qu’il n’existe aucun document officiel sur le procès de Jésus et que les témoignages des évangélistes ne sont pas des comptes rendus d’audiences, encre moins des pièces de procédure.
[…] Sauf découverte archéologique quasi miraculeuse, nous ne saurons jamais ce que fut précisément cette vérité, ni quelle est la part exacte de responsabilité de l’administration romaine et des institutions juives dans la mort de Jésus. "
 
 
* Odon Vallet : Historien français, Docteur en Droit et Docteur en Sciences des religions
. "

claudie 15/04/2009 14:58

cfr "Deux Copains D'abord" leur nouvelle adaptation :Quand le Pape déconne. very tb

claudie 14/04/2009 18:19

Ben voilà ce que je disais...Bon appêtitTchaoooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

Chantal 14/04/2009 16:19


Réponse au commentaire 68
 
C’est tout ce que vous avez à dire, "théorie", "égocentrisme", "quelqu’un de dangereux", "dénigrement", "Ce n’est pas moi, c’est lui", ma "soupe", etc. ? Vous avez des réactions de gamine colérique et agressive qui ne va jusqu’au bout de ses raisonnements. Heureusement qu’il existe d’autres personnes que vous pour juger de mes positions et engagements qui n’ont rien de "théorie" et "égocentrisme", précisément. Que j’écrive bien ou non, je (on) m’(s’)en moque complètement, je ne suis ici pour faire admirer mon style littéraire ! mais pour défendre des idées. Et, si je tourne "la cuillère en bois", selon votre expression, c’est que vous m’obligez à prendre les plus grandes précautions d’explication si je ne veux risquer de nouvelles étiquettes, de nouveaux procès d’intention, de nouveaux jugements arbitraires, qui certes m’indiffèrent en tant que tels mais ne font avancer le schmilblick et me font perdre mon temps. Qui dénigre qui, vous ou moi ? ! Que tous ceux que j’ai dénigrés lèvent le doigt ! Pfffffffffff ! Excusez-moi de ne pas être assez chrétienne pour tendre la joue droite quand on m’a giflé la gauche ! Ce qui est dangereux, ce qui manque de discernement, c’est de faire des amalgames de tout et de rien. La voilà la "soupe" ! Non, ce n’est pas " Ce n'est pas moi, c'est lui...on connaît", c’est que précisément l’un n’est pas la même chose que l’autre ! Je ne confonds pas le sujet (moi, lui) et l’objet (l’un, l’autre sujet), contrairement à vous. Je ne laisserai pas dire que l’islamisme (fascisme) est comparable au christianisme, même lorsque Benoît dérape dangereusement, que ses dérapages doivent être (et sont) craints, surveillés, contestés. Il n’y a de comparable que des choses comparables. Ce n’est pas un cliché c’est un B.A Ba de raisonnement. La vidéo n’avait aucun lien avec ce dont je parlais. Il est habituel de taper sur l’Eglise, de droite, de gauche, de partout. Ce n’est un délit mais il est souhaitable que cela se fasse en fonction d’accusations ciblées et précises. Ce dont nous parlions. Contrairement à vous, je ne m’en vais pas chercher "L’évangile de Judas" ou autres codex très théoriques et millénaires pour parler d’aujourd’hui ! J’ai la prétention d’être un peu moins subjective que vous, plus nuancée. Les commentaires qui sont les miens entre "être" et "faire", je les maintiens. Tous. Je vous en ai donné quelques tenants et aboutissants, très actuels, je ne vois pas en quoi cela peut, d’ailleurs, vous déranger, puisqu’il était question d’analyses et de solutions (TPI). J’ai le droit de le penser, de l’exprimer, et si cela vous occasionne des aigreurs d’estomac ne mangez plus de ma "soupe" et passez votre chemin. Cela ne me vexera nullement. Ne me posez plus de questions, je n'aurai plus à y répondre. Mais, peut-être, voulez-vous me dicter auparavant vos réponses !

claudie 14/04/2009 10:16

VOUS AVEZ MILLE FOIS RAISONcontinuez de vous écouter VOUS-MÊME en dénigrant tout qui parle et en étant INCAPABLE de lire l'autre si ce n'est par théorie et égocentrisme.OUI, vous écrivez bien,en tournant tout à votre avantage.Tournez,Madame, la cuillère en bois dans VOTRE soupe et grand bien VOUS fasse mais pas nécéssairement NOUS fasse, vous êtes le savoir FAIRE et non ÊTRE rien que de par votre dénigrement."Ce n'est pas moi,c'est lui"...on connaît.Je connaissais cette video depuis longtamps oooh excusez-moi,très chère! Cette video était envoyée sur ce site non point quant au commentaire général mais quant au commentaire qui était le VÔTRE cad être et faire. Ne FAITES pas semblant de ne point comprendre,n'est-il pas! Soyez saluée!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents