Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de Mohamed  Sifaoui

Blog de Mohamed Sifaoui

- Des opinions qui refusent la compromission -


L’autre danger qui guette Israël.

Publié par mohamed sifaoui sur 20 Février 2009, 14:20pm

Catégories : #mohamed-sifaoui

Il était inconnu sur la scène internationale avant les élections israéliennes, le voilà donc sorti du néant pour montrer un visage hideux d'une extrême droite dont le discours n'a rien à envier à celui des extrémistes skinheads qui écument l'Europe de l'Est. Vous l'aurez compris, je parle d'Avigdor Lieberman et de son parti ultranationaliste.

Nourri longtemps à la mamelle du Likoud, Lieberman et son populisme représentent, à mes yeux, l'autre danger qui guette Israël. Et je pense sincèrement qu'il est dix, cent, mille fois plus dangereux, pour l'avenir de son pays, que les deux millions d'arabes israéliens réunis.

Pourquoi ? Primo, son discours entache, sur la scène internationale, l'image d'un pays déjà très éprouvé par la propagande islamo-fasciste du Hamas et de ses alliés. Secundo. Il donne à ceux qu'il prétend combattre les arguments nécessaires qui leur feront dire qu'Israël serait, en définitif, un État extrémiste et xénophobe. Tertio. Il alimente déjà tous les antisémites, tous les intégristes qui s'engouffrent dans la moindre faille pour laisser libre court à leurs idées nauséabondes sous prétexte qu'ils ne font que répondre à Lieberman.

L'ancien videur de boîte de nuit est devenu, l'espace d'une élection, faiseur de roi et au centre de la politique israélienne. La gauche a raison de voir en lui ce « fasciste » qui fait peur aux arabes israéliens mais aussi à une bonne partie de l'opinion publique internationale. Mais en réalité, ce qui est arrivé en Israël est semblable à ce qui s'est passé en France en 2002, lorsque Le Pen est arrivé en second tour. Mais la comparaison s'arrête là. Hormis les cris de quelques intellectuels et de quelques médias, à part les craintes formulées ouvertement par une partie de la gauche, la société civile israélienne est restée très muette devant la honte qui vient de se produire et qui va certainement se matérialiser par l'entrée au gouvernement de quelques cadres d'Israël Beteinou, la formation politique de Lieberman. Ce parti est entrain de faire perdre son âme à Israël et aux principes fondateurs du sionisme. Et le silence aussi bien, celui des Israéliens que celui des associations communautaires juives de France et d'ailleurs, est inquiétant.

Inquiétant parce que l'acceptation d'un Lieberman dans le gouvernement ne manquera pas de fragiliser les camps de la paix. Inquiétant aussi parce que les associations communautaires juives doivent sortir de cet esprit de connivence malsaine à l'égard d'Israël. Je serai toujours le premier à les soutenir lorsque cet État auquel ils sont, légitimement, si attachés est injustement attaqué, je serai le premier à dénoncer l'antisémitisme lorsqu'il s'exprime mais je ne serai jamais silencieux face à des déclarations racistes tenues par un homme politique israélien et je serai le premier à réclamer, et de la société israélienne et des associations communautaires juives européennes, un positionnement clair devant l'innommable. Leur silence m'inquiète et m'incite à dire que la complaisance de certains ne risque pas, loin s'en faut, de servir Israël.

Avigdor Lieberman puise son électorat auprès des russophones dont la majorité a été bercé par les bras des extrêmes droites caucasiennes. Ils représentent aujourd'hui 15% de la population israélienne et restent, disons-le sans tabou, les principaux importateurs de la plupart des fléaux qui traversent la société israélienne. Présence d'une mafia russe très active, trafic de drogue, malversations financières - Lieberman lui-même fait d'ailleurs l'objet d'une enquête - proxénétisme et...idées nazis sont le fait de beaucoup d'israéliens d'origine caucasienne qui, en même temps, ont construit un véritable courant d'extrême droite qui risque de devenir, dans les années à venir, l'une des premières forces politiques du pays si ce n'est la première.

Le problème avec beaucoup de ces russophones, c'est qu'ils sont aussi juifs que je suis curé. D'ailleurs, et selon les propres chiffres du ministère israélien de l'intégration, sur un peu plus d'un million d'immigrants venant de la région du Caucase depuis le début des années 1990, plus de 300.000 n'étaient pas juifs. Pourquoi alors bénéficie-t-il de cette fameuse « loi du retour » ? Question légitime s'il en est d'autant plus que lorsqu'on remarque que les jeunes qui ont été condamnés en novembre dernier pour appartenance à un groupuscule néo-nazi, étaient tous originaires de l'ex-Union soviétique, lorsqu'on s'aperçoit que ceux qui tiennent des propos antisémites sont des caucasiens et non pas des Arabes israéliens, et enfin quand on s'aperçoit que les discours xénophobes et racistes de Lieberman sont soutenus par ces mêmes caucasiens, il y a lieu de se demander s'il n'est pas temps de voir les dirigeants israéliens se pencher sérieusement sur cet épineuse question et sur ce problème que posent beaucoup de russophones. Parce qu'en plus, le vivier des aspirants à l'immigration vers Israël est encore important dans les ex-Républiques soviétiques. Ils ne cherchent pas à aller vers ce pays par amour pour lui ni par « tradition biblique », encore moins pour être fidèle à des principes judaïques mais tout simplement pour des considérations purement économiques.

500.000 Juifs vivent aujourd'hui dans les différentes républiques baltiques. Beaucoup d'entre eux pourraient faire leur « alya » et gonfler les ranges des israéliens russophones. Et il est à parier qu'une bonne partie de ces nouveaux arrivants ne sera pas insensible aux discours de l'ancien videur de boîte de nuit. Ils arriveront avec des préjugés négatifs à l'égard des Arabes et alimenteront leurs « craintes » par les discours haineux des islamistes. Ne faudrait-il pas craindre dès à présent qu'Israël se transforme en pays replié sur lui-même et tenu par des xénophobes ? Je pense que la question mériterait d'être posée par les dirigeants politiques israéliens. Que peuvent-ils faire ? D'abord modifier une loi électorale, aujourd'hui dépassée qui permet à un courant représentant une forte minorité agissante de devenir un acteur incontournable dans la formation d'un gouvernement. Ensuite, se démarquer, de manière limpide, d'un discours qui est contraire aux valeurs fondamentales du sionisme et du judaïsme. Enfin, définir clairement ce qu'Israël doit être dans les trente ou quarante années à venir, une démocratie laïque ou un État théocratique et œuvrer pour réaliser cet objectif. Sans oublier naturellement la nécessaire réalisation d'une paix juste et équitable avec les Palestiniens laïques.

Ces point sont, me semblent-ils, autant de questions qui doivent être soulevées au sein de la société israélienne mais aussi débattues par les diasporas vivant à l'étranger. En tout état de cause, je pense profondément que le meilleur cadeau que pourraient faire les Israéliens au Hamas et à leurs supporters islamistes, serait de livrer Israël à Lieberman et à ses semblables.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

moolood 19/04/2009 00:06

Les démocrates occidentaux brillent de tout feux par leur absence dans cette affaire. Faudra t-il qu'il se nomme Avigdor Haider ou Hassan Nasr Lieberman pour qu'enfin ils bougent leurs culs ?

claudie 06/04/2009 10:16

cfr "portrait d'Avigdor Lieberman" sur "Desinfos.com" de ce jour.L'un ne justifie pas l'autre mais je pense que Israel et Palestiniens pourraient en tirer du positif.

berman henri 03/04/2009 17:50

je suis tout a fait d accord de votre analyse sur les elections en Israel un Lepen Israelien est tres dangeureuxet il est venu le temps pour que les Palestiniens est leur Etat meme si cela doit inclure la remise des territoires aux palestiniens

Harold 18/03/2009 01:36

Assez d'accord avec Mathieu par contre pour ce qui est du nucléaire je pense que c'est bien d'avoir quelqu'un dont on sait qu'il n'hésiterai pas à l'utiliser en cas de menace, ca ramenerait un peu l'équilibre s'il y avait aussi un fou au pouvoir coté israelien au lieu d'une loque dont on sait qu'elle ne fera rien sans l'aval de washington, paris, New Delhi,...Je dors debout donc excusez-moi pour l'orthographe déplorableJ'espere que les elections en iran ne seront pas truquées cette fois (cad qu'on laissera tous les candidats s'inscrire). Cet été apres un voyage d'affaire à pekin j'en ai profité pour faire un tour pendant un mois de l'iran, du pakistan et tous les pays en -an de la region, j'ai dormi chez l'habitaant et franchement ca donne une autre idée des populations de ces pays. Bon j'ai surtout vu des vieux paysans tres sympathique mais les quelques fois où j'ai pu aller en ville en Iran, j'ai vraiment été impressionné par les femmes que j'ai rencontré, rien à voir avec l'image de la population sans conscience qui brûle des drapeau etc,... les femmes en Iran sont vraiment modernes et rebelles, meme si elle sont obligées d'etre voilée en publique, elle se retrouvent dans des cafés planqués et la c'est la grosse détente! Par ailleurs il y a enormement de gens qui surf sur le net et ca c'est un progres qui va surement donner des envies grandissantes de democratie et de liberté aux gens

Lemeilleurduweb 16/03/2009 01:09

Le problème en Israel ce n'est pas le manque de leadership d'un tel ou d'un tel, c'est surtout que leur systeme politique c'est exactement le meme qu'en France sous la 4ème republique.Israel est l'exemple type de l'exces de démocratie qui conduit à la paralysie et n'esperons pas au meme sort que la france sous cette 4eme republiqueConcernant le commentaire de Mathieu, moi je suis assez d'accord avec lui pour le vote de protestation Lieberman mais le voir au pouvoir ça c'est autre chose...Concernant l'Iran je suis assez d'accord avec l'analyse. Bon quand j'ai vu "utiliser l'arme atomique au XX1eme siecle" j'avoue avoir commencé à écrire un tout autre commentaire mais après réflexion c'est vrai que des sorties de crises il n'y en a pas des centaines, c'est inimaginable que Ahrmadinedjad et les gardiens de la revolutios soit renversé par la population,... j'étais presque résigné jusqu'à que je lise cet article de la chambre de commerce france Israel : http://www.israelvalley.com/news/2009/03/12/22000/nucleaire-sciences-israel-des-chercheurs-israeliens-ont-mis-au-point-une-technique-denaturant-le-plutonium-pour-le-rendre-actif-a-des-fins-civiles-et-impropre-a-un-usage-militaire.Voilà la solution au problème. Au moins on sera officiellement fixé sur les intention de l'autre fou.

claudie 15/03/2009 15:17

Matthieuje suis en accord avec vos propos SAUF en ce qui concerne le nucléaire...oui,l'Iran a un dirigeant FOU donc dangereux et sans mesure ni contrôle mais s'engager dans une guerre nucléaire avec ce pays serait un "embrasement" de toute la population de la région et bien loin encore...la seule manière est qu'il soit destitué..n'y aurait-il des élections bientôt et émergent des modérés, me semble t il avoir lu. Et Avigdor Lieberman..on verra..j'aurais entendu,ce jour, que B.Nathanyaou essayerait néanmoins de faire route avec Kadima...ce serait un équilibre rationnel...Il est cependant vrai qu'il faut un "Papa" fort dans une famille pour structurer les enfants,leur donner des limites et Nathanyaou a ce rôle qui pourrait être modulé par Kadima et ensemble se faire respecter par les voisins.Au départ ce sera un respect uniquement physique,puis ce deviendra un respect moral..

Mathieu O 15/03/2009 03:02

Décidement bien à coté de la plaque la Louisa... je reconnait à ta facon d'assainer des vérités, aux quelques mots d'arabe sortis de je ne sais où et à ton prénom de francaoui, ceux que Mr Sifaoui appelle "les promeneurs du samedi"... Israël cherche la paix, la vrai paix et avec tout le monde. Nimporte quel dirigeant arabe voulant la paix sera acceuilli à bras ouvert en Israel, tout comme l'a été Anouar El Sadate en son temps(je ne me fais aucune illusion, tu ne dois pas savoir qui s"est). Israel a la bombe depuis 50ans et n'a jamais menacé personne... Les Israeliens en ont marre et je les comprends, celà doit etre frustrant d'etre le gentil pendant qu'on manifeste à paris avec des drapeaux du Hamas... Les dirigeant Israeliens sont des nulles, ils sont tellement à chercher à faire plaisir à tout le monde qu'ils se sabottent tout seul.Liberman est l'homme du peuple, il a de l'autorité et les israeliens en ont raz la casquette de la main tendue qu'il finissent tjrs par se prendre dans la gueule. Si j'etais israelien je voterai pour lui, je ne voudrais pas d'un gouvernement qui attend que les tirs de rockets fassent parti du quotidien de la population pour reagir, je ne voudrais pas entendre le président d'un pays menacer de rayer de la carte le mien, je ne voudrait pas que ce meme pays où la mort est plus valorisée que la vie se dotte de l'arme atomique... Pendant la guerre froide il y avait un équilibre des forces car personnes n'avait envie de disparaître. La situation a changé, on ne peut faire peur à celui qui n'a pas peur de mourrir, encore moins à celui qui se masturbe en pensant à la mort et aux vierges qui l'attendent. Le jour où l'iran à la bombe israel disparaitra. Le seul moyen d'éviter ca aujourd'hui, et je le déplore, c'est d'utiliser l'arme atomique contre l'iran avant qu'elle ne l'utilise contre Israel et seul Liberman aurait le courage d'un tel acte. En europe on a nos Daladier qui savent tres bien ce qu'il en est mais qui ne peuvent se permettre de le dire.Liberman c'est l'espoir d'un changement en israel et c'est tout autant un extremiste que sarkozy était un fasciste en 2008. Il est pour la solution des 2 etats, etc.. Moi je pense que le vote de protestation Liberman va apporter autant à israel en therme de renouveau de la vie politique que le vote Lepen au 1er tour a pu apporter apres 2002.Quant au fait qu'il soit videur de boite de nuit, je vous invite à consulter le derniers sondage IPSOS de ce matin dans lequel sarkozy et besancenot le facteur sont à égalité en therme de credibilité. Par ailleurs vous dites que Liberman renforce l'antisemitisme et c'est vrai que le type le plus laïque et antireligieux d'israel le renforce. Si seulement la france n'était pas peuplé de ces promeneurs du samedi qui braillent comme des porcs qd ils entendent brailler alors  ce ne serait pas le cas...

louisa 10/03/2009 18:18

AsSalamAlikoumFaudrait pas oublier que celui qui a déclaré la guerre, qui a fait un blocus et qui cret des colonies, c'est un israëlien... Donc le danger qui guette Israël, il est Israëlien avant tout. Quand on fait tout pour s'attirer la colère d'un peuple, c'est normal qu'on ait une déclaration de guerre en face de soit. Aujourd'hui, cette guerre du côté palestinien est mené par un fou mais vous savez, dans ce monde, qui a une personne digne de confiance à la tête de son gouvernement, surtout dans les pays avec des ressources importantes, personne... Alors qu'on ait des profiteurs, des fous d'Allah, des manipulateurs de l'Islam au pouvoir, ca reste Israël qui les harcèle jusqu'à ce qu'il devienne fou, et qu'ils se reproduisent en masse. Non??????!AsSalamAlikoum

Gad 02/03/2009 19:01

Cher Mr Sifaoui, j'ai lu quelques une de vos oeuvres et je lis beaucoup vos articles. Je vous respecte et je pense qu'on ne vous apprécie pas pour rien. Je ne connaissais pas vos positions sur la politique intérieure israélienne mais je m'excuse Mr Sifaoui, je pense que là vous tombez dans les mêmes erreurs que la gauche israélienne et européenne.Je vous invite à visiter mon blog et le site de mon collaborateur universitaire si vous en avez le temps.1° Vos remarques sur l'image que cela donne à Israël, je vous en prie, cessons avec cela, Israël a été créé pour que les Juifs puissent être libres et qu'ils ne dépendent plus des Gentils. Si Lieberman donne une mauvaise image alors tant pis, les autres n'ont qu'à mieux le comprendre. S'il fallait se fier aux Européens, Israël ne serait déjà plus. Et il faudrait voter au moins Meretz, sinon les partis judéo-arabes, et alors Israël ne serait sûrement plus là non plus.2° La question qui se pose est : Lieberman est-il vraiment un danger pour Israël? Vous n'arrêtez pas de dire qu'il a des propos racistes et xénophobes. Je n'en ai pas connaissance. Je ne voterai jamais pour un raciste et un xénophobe, c'est contraire à mes valeurs, et je crois, à celle des Juifs. Il a parlé du Hamas, il a parlé des Arabes israéliens, des Juifs orthodoxes aussi à ne surtout pas oublier, il ne fait pas dans la dentelle je vous l'accorde et casse le politiquement correct, mais je n'ai rien vu de raciste. Je ne crois pas que les déclarations qui ont fait parlé de lui soient racistes. Lieberman n'est pas Le Pen, mais alors vraiment pas.Il demande à ce que les citoyens jurent fidélité à l'Etat. Il faut encore trouver comment, certes. Je crois qu'il est temps que les orthodoxes et les Arabes qui ne font pas l'armée, aient les mêmes devoirs que les autres. C'est un problème fondamental en Israël. Il ne s'agit pas de désigner de bouc émissaire, mais au contraire de réparer des inégalités scandaleuses qui ont encore lieu en Israël, un grand petit pays, mais encore bien imparfait.Voilà ce que voulait dire, je pense le 1er commentaire que j'ai lu. C'est ainsi aussi que j'ai compris Lieberman, et je pense que les Druzes (qui ont voté à 51% pour lui, aussi). Ils ont voté pour lui car ils estiment légitimes qu'on affirme sa solidarité ou tout du moins sa fidélité à un Etat en guerre et dans lequel on vit. Quant à vos commentaires sur les Caucasiens, j'ai cru lire un Israélien ashkénaze de gauche qui ne cacherait pas le fond de sa pensée (ou peut-être son inconscient soyons plus nuancés) sur l'arrivée de Caucasiens trop peu civilisés à son goût. Croyez-moi les russophones posent des problèmes, mais font aussi de très bonnes choses. Tous ne sont pas nazis, même les non-Juifs. D'ailleurs Juifs ou pas Juif, c'est encore une définition difficile. Il y a les Juifs d'Etat et les Juifs pour la religion orthodoxe juive. C'est encore un énorme problème et Lieberman veut aussi mettre fin au poids insupportable de l'orthodoxie juive en Israël.Vous savez, Israël est une terre d'immigration. De tout temps d'ailleurs. Ce que vous dites sur les russophones fait partie du café du commerce israélien, mais on ne dit pas mieux des français. On pourrait alors peut-être faire le même type d'article sur un parti français(il n'y en a encore que des locaux, en fait parce que les français sont trop mal intégrés, contrairement aux russophones).Mais franchement, je ne crois pas qu'il y ait de véritables dangers chez Lieberman et Israël Beitenou. Je pense au contraire qu'il a du courage d'essayer un peu de sortir d'une routine qui ne fonctionne pas, et de principes qui font défaut depuis trop longtemps.J'espère que j'aurais réussi à me faire comprendre et à faire comprendre pourquoi lieberman remporte un certain succès, au-delà de la communauté russophone aujourd'hui.Cordialement.

RL 02/03/2009 16:11

Je suis bien d'accord avec vous sur votre analyse, bien que comme certains, je ne comprend spas l'intérêt de la précision quant à qon passé de videur de boite de nuit...Quant à la communauté juive, il est temps qu'elle s'applique ce qu'elle exige de la communauté arabe... c'est à dire une dénonciation des extremistes "de son camp"... si il faut absolument choisir un camp. Soit on conisdère que la communauté juive n'a aucun lien avec Israel et à ce moment la on organise pas des manfis de soutien à Israel, soit on assume mais alors il faut être capable de dénoncer quand c'est nécessaire. En tout cas, tout cela est bien désolant... et un accord de paix ne semble pas être pour demain.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents