Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de Mohamed  Sifaoui

Blog de Mohamed Sifaoui

- Des opinions qui refusent la compromission -


Ce que Pascal dit à Alger, Boniface le dément à Paris !

Publié par mohamed sifaoui sur 29 Novembre 2008, 22:46pm

Catégories : #mohamed-sifaoui

Un vieux proverbe arabe dit : « un menteur, il faut toujours lui poser deux fois la même question ». C'est ce que je vais faire ici même pour élucider le « mystère » Pascal Boniface. Alors, je lui pose publiquement la question suivante : « Pensez-vous que la naissance d'un lobby arabo-musulman est nécessaire ? ». Question subsidiaire : « Pourquoi ? ». Libre à lui de répondre ou pas.

Certains pourraient s'interroger sur les raisons d'une telle interpellation publique. Explications : Il y a quelques jours, mon attention fut attirée par la tenue d'une conférence-débat organisée à Alger par El-Khabar le plus grand quotidien algérien en audience et en diffusion, et animée par Pascal Boniface, notre « expert » national en toute chose. Je me suis alors empressé de lire le compte rendu de la conférence sur les colonnes du quotidien en question qui consacrait dans son édition du 5 novembre 2008, un article au sujet de la sortie médiatique de notre « expert ». Pour illustrer cet article, le quotidien a alors utilisé des photos de BHL, Alain Finkielkraut et de Pascal Boniface. Après lecture, j'ai contacté quelques amis à Alger pour en savoir plus. Les premiers témoignages que j'ai recueillis confirmaient que l'article était conforme aux déclarations de notre « expert ». De plus, il n'y avait, selon mes informations, aucune mise au point envoyée au quotidien en question, aucune précision réclamée et naturellement, le même Pascal Boniface, à la date du 24 novembre dernier, n'avait pas cherché à user de son droit de réponse.

J'apporte ces précisions tout simplement parce que notre « expert » national, après avoir pris connaissance du précédent article que j'ai publié sur ce blog et de l'article publié par Élisabeth Lévy sur le site Causeur, Pascal Boniface, telle une vierge effarouchée, s'est laissé aller à des justifications qui ne pourront convaincre que lui, son chien et son escabeau. Je pense même que s'il a un poisson rouge, ce dernier risque de comprendre la supercherie.

Généralement, lorsqu'un article dénature les propos d'un intervenant, ce qui peut naturellement arriver partout, l'intervenant prend son téléphone s'insurge contre le journal et le journaliste. Et lorsque l'article en question contient des passages diffamatoires attribués à l'intervenant, ce dernier utilise son téléphone et contacte les personnes citées dans l'article afin qu'il leur explique la situation. Aussi, Boniface devait-il appeler BHL, Val, Finkielkraut et moi-même ou alors l'un de nous quatre. Boniface aurait pu aussi, s'il était réellement de bonne foi et si ses propos avaient été dénaturés, user de son droit de réponse auprès du quotidien El-Khabar. Il n'a rien fait de tout cela. Il aurait dû aussi, s'il était sincère, écrire un article pour clarifier sa position avant que nous ne fassions état de ses déclarations et non pas a posteriori.

Visiblement vexé par l'article d'Élisabeth Lévy et par le mien il a préféré utilisé l'arme de l'injure. Il s'est donc contenté de nous traiter de « faussaires ». Décidément, ce Boniface ne changera jamais. Après le « lobby juif », après son appel d'Alger pour la constitution d'un « lobby arabo-musulman », le voilà victime du lobby des « faussaires » qui s'est uni contre lui. De plus, avec la condescendance qui le caractérise, il ne daigne même plus citer le nom du quotidien El-Khabar se suffisant de l'appellation méprisante : le « journal en langue arabe ». Il accuse même le journal de lui avoir attribué des propos qu'il n'aurait jamais tenus (même le journal organisateur du colloque devient faussaire lui aussi).C'est  certainement normal pour Boniface, ce n'est qu'un "journal en langue arabe" pour Arabes, c'est d'ailleurs probablement pour cela qu'il considère que la naissance d'un « lobby arabe » est possible. Il doit forcément penser que nous les arabo-musulmans, on se ressemble tous. Il n'y a tellement rien qui nous différencie qu'on peut constituer un « lobby ». Mais passons...

Pour m'attaquer dans sa réponse, il a fait ce que fait tout bon « expert » en toute chose. Il a surfé sur Internet, visité toutes les poubelles du Net et récolté toutes les ordures qui pourraient exister sur moi, et elles sont nombreuses, avis donc aux amateurs, pour tenter de me salir. Mais la couleuvre est trop grosse Mister Boniface ! Ce que dit Pascal à Alger, Boniface le dément à Paris. On a déjà connu ça, la recette a été utilisée par d'autres, qui d'ailleurs appellent, eux aussi, à leur manière, à la naissance d'un « lobby musulman ».

Mais bon comme je ne compte pas polémiquer longtemps avec notre « expert », je suis en train de remuer ciel et terre pour récupérer l'enregistrement de son intervention à Alger et je vous fais la promesse que si j'arrive à l'avoir entre les mains, il sera mis en ligne sur ce blog. Ce qui est tout à fait conforme à un autre proverbe arabe qui dit : « il faut suivre le menteur jusqu'au pas de sa porte »


PS : Au fait, Pascal Boniface a juste omis de préciser qu'un autre journal algérien, francophone celui-ci, en l'occurrence le Jour d'Algérie avait lui aussi consacré un article à son intervention dont voici un extrait, lié à cette polémique :

«Attaquer les musulmans ne coûte pas cher»

Animant une table ronde sur les médias occidentaux et le monde arabe, le stratège français  Pascal Boniface, invité mardi au Salon du livre d’Alger, soutient que le lobby arabe en Europe n’est guère puissant, ce qui facilite les attaques contre l’islam et les musulmans.

D’emblée, il souligne que beaucoup de médias occidentaux s’acharnent aujourd’hui à  diaboliser l’image des musulmans et de l’islam car ils savent qu’en contrepartie il ne seront ni sanctionnés, ni pénalisés. «Les responsables des médias croient que ce sujet intéresse le public, que ça choque, que ça augmente l’audience alors ils en profitent ! D’autres pensent que dire cela est un courage intellectuel ! C’est considéré même comme de la lucidité et du courage», dit-il, citant au passage quelques français réputés comme Bernard Henry Lévy, Philippe Val et Alain Finkielkraut, des intellectuels français qui s’inscrivent dans ce courant de pensée communautariste et qui reproduisent la pensée de la classe dominante en France et en Europe. Ils font dans le politiquement correct ! «Ces gens disent qu’ils ne sont pas contre les musulmans mais ils s’en prennent à l’islam ! Ils entretiennent un discours contradictoire et diffusent la confusion et l’amalgame. D’ailleurs, ils ouvrent les portes à tous les musulmans qui regagnent leur rang et se trahissent comme Mohamed Sifaoui».


Je pense que les choses sont claires. A moins que tous les journaux algériens et que tous les journalistes originaires de ce pays soient des "faussaires". C'est ce que nous dira certainement notre "expert" en toute chose.

Commenter cet article

Fouzia 04/02/2009 13:42

Une question un peu innocente, mais est-ce que vous, charlie Hebdo ou mme Levy avez-vous interroger Pascal Boniface sur le réel fond de sa pensée? Nous avons différente version ici et là, nous n'y étions pas... A vous lire, vous et d'autres, il est plus facile de faire de P. Boniface le méchant que de se remettre en cause. Avez-vous tous si peur de la vérité que même Mme Levy lui refuse un droit de réponse ? Que M. Val trop pris par son chiffre d'affaires continue son combat stupide contre les pseudos intégristes (et oui, ça fait vendre). Faites donc votre vrai travail de journaliste et accorder le droit de réponse à l'intéressé plutôt que de nous rabattre de vos lectures partisanes.

mohamed sifaoui 05/02/2009 08:13


Pensez-vous qu'il fallait que j'interroge quelqu'un qui affirme dans un pays emprunt d'islamisme que je suis "un musulman qui se trahit" et ce, comme pour mieux valider les fatwas nauséabondes de
ces intégristes qui me menacent ? Je l'aurais interrogé s'il avait cherché à le faire avec moi avant de jeter mon nom aux chiens. Votre M. Boniface, ce "chercheur respectable" n'est pas "méchant",
il est juste inconscient, fortement idéologisé et j'ose le mot un peu bête...Parce que c'est de la bêtise que de dire qu'un musulman se trahit lorsque celui-ci dénonce le fanatisme...


Dina 28/01/2009 15:31

Arrêtez de dire "nous" quand vous écrivez, monsieur Sifaoui. Vous ne représentez que vous-mêmes et vos maîtres à penser sionistes.

mohamed sifaoui 28/01/2009 17:39


Mes "maîtres à penser sionostes", moi-même, et quelques amis forment déjà un "Nous". Non ?


Céline 27/12/2008 14:45

Mr Sifaoui, pouriez vous enlever les images de la honte de votre site svp, respectez mon profète, qu'Allah vous protège.

mohamed sifaoui 27/12/2008 14:48


Non je suis désolé de vous dire que je ne les enlèverrai pas. Vous aussi que Dieu vous protège contre toute pensée fanatique. Et sachez que vous prophète et aussi le mien !


Madjid 25/12/2008 19:37

Je voudrai juste dire à dihya qu'elle ne représente pas les vrais Algériens fière de leur culture musulmane. Merci Dieu, L'Algérie est pleine des intellectuelles, Soyez objectif et donner des alternatives si vous en avez au lieu de critiquer pour critiquer.
Merci

Sil 20/12/2008 21:28

Merci pour les proverbes arabes. Je les retiendrai. En parlant de proverbes et de courage, je vous signale ci-dessous un petit billet qui se termine par un hommage rendu au véritable courage arabe et autre, rendu à vous, Monsieur Sifaoui, entre autres...  Silhttp://republicoin.blogspot.com/2008/12/babush-attack-ou-le-courage-arabe-selon.html 

Louis-Alexandre 08/12/2008 18:16

Comme souvent, on ne vous la fait pas !Quand il me faut un bol d'air frais (comprenez : de lucidité), je viens faire un tour par ici et je constate avec toujours autant de bonheur que vous surnagez des vagues médiocres de l'information en général.Continuez !PS : Pascal Boniface est le plus grand tenant en France de la politique de l'autruche. Sur le Kosovo, il répéta et assomma de commentaires arguant qu'il ne s'agissait que d'un "cas unique", "aucun précédent juridique". On sait quelles furent les menaces de Moscou, qui rétorqua six mois plus tard à la bonne occasion.Un homme comme lui n'est bizarrement jamais sommé de se justifier sur ses bévues stratégiques.

dihya 08/12/2008 01:11

bonjour Dr sifaouivraiment je suis tres heureuse qu'un algerien a pu ouvrire des débat qui ont été depuis des années des tabou mais j'aimerai bien monsieur de voir d'autre et d'autre personalité intellectuels en algerie qui se levent et disent directement ce qu'ils pensentle probleme de notre algerie c'est que nos intellectuelle ont donné l'algerie avec un sang froid au islamistes et voila la resultatje vous remercies en attendant d'autre articles et des livres aussi pourquoi pas dihyawww.algeriapourtous.blogspot.com

dergham 07/12/2008 20:17

Voici les textes du journal Jour d'Algérie:
Boniface : l’obsession du Moyen-Orient
Pascal Boniface tient à préciser, avant d’entamer sa communication, qu’il n’est pas spécialiste du monde arabe et musulman mais plutôt un généraliste des questions stratégiques. Il fait bien puisque son analyse reste superficielle et n’est pas tout a fait percutante. L’intervenant se contente de parler de généralités et d’évènements évidents et de dénoncer l’injustice israélienne envers les Palestiniens et l’hypocrisie de la politique européenne avec les Etats arabes. «L’Occident prône la démocratie qu’il foule lui-même au pied ! C’est au nom de la démocratie que la guerre en Irak a été soutenue en Europe, mais lorsqu’il s’agit de recouvrer les droits des Palestiniens, c’est la politique de deux poids, deux mesures». Plus loin, il avoue qu’aujourd’hui le conflit au Proche-Orient prend une importance capitale dans l’actualité internationale.
«C’est devenu le conflit ou les conflits dont l’issue est centrale pour l’avenir de la planète», lâche-t-il. Pourtant, ce n’est pas celui qui fait le plus de ravage ! «Dans le jargon des stratèges, l’on dit que c’est un conflit de nature limitée, de basse intensité, c’est-à-dire c’est le moins violent. Dans le conflit israélo-palestinien, l’on ne parle pas des mutilations et des viols sans fin déjà vue au Liberia, au Rwanda, en Tchétchénie, au Congo ou au Darfour !», soutient-il. Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et docteur d’Etat en droit international public, Pascal Boniface travaille de 1986 à 1988 auprès du groupe parlementaire socialiste à l’Assemblée nationale.
En 1990, il crée et dirige l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS). Dans le même temps, de 1988 à 1992, il est expert et conseiller dans les équipes de Jean-Pierre Chevènement, alors ministre de la Défense, puis de Pierre Joxe lors de ses ministères de l’Intérieur et de la Défense. Il est directeur de collection chez Hachette. Actuellement, il enseigne à l’Institut d’études européennes de l’Université de Paris VIII. Enfin, pour conclure, il indique que dans son livre propagandiste sur le choc des civilisations, sur les 700 pages, Samuel Huntington ne consacre que deux au conflit israélo-palestinien ! «C’est paradoxal alors que ce conflit est la base du choc des civilisations !», affirme-t-il. 
Médias occidentaux et monde arabe
«Attaquer les musulmans ne coûte pas cher»
Animant une table ronde sur les médias occidentaux et le monde arabe, le stratège français  Pascal Boniface, invité mardi au Salon du livre d’Alger, soutient que le lobby arabe en Europe n’est guère puissant, ce qui facilite les attaques contre l’islam et les musulmans.
D’emblée, il souligne que beaucoup de médias occidentaux s’acharnent aujourd’hui à  diaboliser l’image des musulmans et de l’islam car ils savent qu’en contrepartie il ne seront ni sanctionnés, ni pénalisés. «Les responsables des médias croient que ce sujet intéresse le public, que ça choque, que ça augmente l’audience alors ils en profitent ! D’autres pensent que dire cela est un courage intellectuel ! C’est considéré même comme de la lucidité et du courage», dit-il, citant au passage quelques français réputés comme Bernard Henry Lévy, Philippe Val et Alain Finkelkraute, des intellectuels français qui s’inscrivent dans ce courant de pensée communautariste et qui reproduisent la pensée de la classe dominante en France et en Europe. Ils font dans le politiquement correct !
«Ces gens disent qu’ils ne sont pas contre les musulmans mais ils s’en prennent à l’islam ! Ils entretiennent un discours contradictoire et diffusent la confusion et l’amalgame. D’ailleurs, ils ouvrent les portes à tous les musulmans qui regagnent leur rang et se trahissent comme Mohamed Sifaoui». Pour Boniface, les Français de confession musulmane ou d’origine maghrébine ou arabe sont intégrés dans la société française et c’est toute une population qui pousse et qui monte aujourd’hui en Europe.
«Quand j’étais lycéen, dans ma classe il n’y avait aucun Français d’origine maghrébine ou arabe. Quand je suis entré à la Faculté, ils étaient quelques étudiants enfants de diplomates. J’enseigne aujourd’hui à l’université, en classe il y a un nombre important d’étudiants français de confession musulmane ou d’origine maghrébine. Les enfants de la cité sont là, ils ne veulent plus laisser leurs êtres aux vestiaires, ils veulent parler et s’exprimer», lâche le conférencier. Illustrant ses dires, il raconte un fait divers rapporté récemment par les médias occidentaux. Une Française a été condamnée à six mois de prison ferme parce qu’elle a contrevenu aux lois canadiennes. Elle a suivi son mari qui a kidnappé ses enfants au Canada ! «Cela a été mis dans les faits divers. Imaginez un instant que son mari ait été d’origine algérienne ou arabe ! Cela aurait fait la une de tous les médias». Un autre exemple.
«Lorsque l’intellectuel Alain Finkelkraute avait affirmé que l’équipe nationale de foot française se composait de joueurs noirs, nous avons moi et Thuram décidé de répondre dans un long article. Le Figaro et le Monde aveint refusé de le publier !», raconte-t-il. 
Cette façon de présenter les choses est aussi une manière de reprocher aux gens ce qu’ils sont et non ce qu’ils font. Cependant Boniface tient à préciser qu’il ne croit pas à la théorie du complot. Une absurdité.
«Parce que tout simplement, un lobby arabe et musulman fort n’existe pas en Occident, ainsi on insulte car l’on sait qu’il n’y aura pas de sanction». Il refuse la théorie du complot juif ou occidental mais soutient que cette explication est également une façon réduite de poser un problème assez complexe qui mérite que l’on s’y intéresse vraiment et qu’on propose de solutions vraies et concrètes.Et voici une note publiée après le compte rendu par le journal "Algérie Nouvelle":
Note d'Algérie Nouvelle:Après ses déclarations, M. Pascal Boniface va avoir de plus en plus de problèmes, (c'est dans la logique des choses), nous aimerions lui dire qu'il sera toujours le bienvenu chez nous, d'autant plus que nous saluons son courage, car de nos jours, il faut avoir du courage pour être français et s'élever contre les nouveaux maitres de la kiryat France.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents