Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de Mohamed  Sifaoui

Blog de Mohamed Sifaoui

- Des opinions qui refusent la compromission -


Article réservé aux hommes...

Publié par mohamed sifaoui sur 27 Juin 2008, 21:11pm

Catégories : #mohamed-sifaoui

Une affaire, celle du Gymnase de Vigneux (Essonne). Une seconde, celle de la non-mixité, dans les piscines. Une troisième, celle de l'agression, très probablement à caractère antisémite, du 19e arrondissement. Une quatrième, celle de l'annulation du mariage pour cause de non-virginité ou pour reprendre les termes consacrés, pour mensonge sur « les qualités essentielles ». Est-il nécessaire d'en rajouter ou cela est-il suffisant pour voir que cette société est définitivement malade de ses intégristes, de ses islamistes, eux-mêmes, malades de leurs frustrations, de leur crise identitaire, de l'idéologie malsaine qui n'a d'égale que le niveau de leurs revendications.
Chaque jour, des signes - d'ailleurs pas forcément religieux - nous montrent que la communautarisation de la société française est loin d'être une simple vue de l'esprit de la part de quelques âmes excitées, intolérantes et, accessoirement, « islamophobes ».  Les différentes affaires révèlent également le désarroi, mais aussi la lâcheté de beaucoup d'élus locaux et autres politiques qui, pour acheter la paix sociale, sont prêts à mettre en faillite l'esprit républicain. L'offensive des religions - et singulièrement de l'islam - sur les terres de France ne fait plus aucun doute, tout comme le repli sur soi et le communautarisme ambiant.
Au moment où une France cherche à s'ouvrir davantage à l'Europe et au monde, une autre France, celle des communautés, ethniques ou religieuses, celle du régionalisme, celle qui a peur de « l'autre » et de tout, cherche à se refermer sur elle-même. Une et indivisible, la République l'est-elle encore lorsqu'on parle de quartiers arabes ou musulmans, noirs ou africains, juifs, asiatiques ou chinois ? Une et indivisible, la France l'est-elle encore lorsque des murs invisibles, des frontières dis-je, séparent les citoyens d'un même pays, les membres d'une même société les empêchant de vivre ensemble sereinement ? Une et indivisible et laïque, cette République l'est-elle encore lorsque des rabbins s'émeuvent de voir des étudiants de confession juive convoqués aux examens jour de shabbat et lorsque des imams s'insurgent de constater que les cantines scolaires refusent de servir des repas sans porc ? Une et indivisible, cette France l'est encore lorsque des élus ou des hommes politiques pensent adapter les lois aux « communautés » au lieu d'exiger que ces « communautés » se plient aux lois et aux règles de ce pays ?
Pour dire les choses de manière triviale, la France, me semble-t-il, file du mauvais coton. Ce pays vit une profonde crise qui risque à terme de provoquer un véritable désastre. Je pense - et plusieurs signes le montrent - que de larges couches au sein de la société française sont prêtes à accepter le « communautarisme » comme nouveau modèle pour la société française. Hormis, les quelques personnes qui s'élèvent, de temps à autre, pour rappeler les valeurs fondamentales qui constituent l'âme de ce pays, pour crier leur colère devant une démission semi-collective, pour alerter sur les dangers qui nous guettent, et qui, au passage, se font traités tantôt de « raciste », tantôt d'« islamophobe », si ce n'est d'« excités » et d'« intégristes de la laïcité », plus personne, ou presque, ne se sent concerné par ce qui se passe autour de nous. Certes, les autres préoccupations sont légitimes : pouvoir d'achat, retraite, gardes d'enfants, etc. Mais tout de même, à quoi ressemblerait un pays dans lequel, l'on mangerait à sa faim, l'on prendrait sa retraite à 50 ans, l'on peut se soigner gratuitement si en même temps, ce pays perd son âme et ce qui est sensé faire son originalité ? Je vous laisse méditer.
J'ai quitté un pays pour fuir, les islamistes, les voilà qu'ils me pourchassent pourtant dans les rues de Paris. J'ai quitté un pays qui ne voulait surtout pas entendre parler de laïcité, me voilà face à un autre qui est en train de céder la sienne. J'ai quitté un pays où les gouvernants sont lâches et médiocres, me voilà face à d'autres lâches et à d'autres médiocres. J'ai quitté un pays qui a choisi de composer avec des religieux, me voilà dans un autre qui n'hésite pas, parfois, à leur décerner la Légion d'honneur. J'ai quitté un pays où l'on vous agresse par intolérance religieuse, me voilà dans un autre, où l'on agresse pour une kippa ou pour des propos jugés trop « mécréants ». La liste est longue, mais je vais m'arrêter là. Je dirais seulement que parfois j'ai l'impression que la France m'a menti sur ses « qualités essentielles », mais je n'irais pas demander, je vous rassure, l'annulation du mariage.

Je vois de loin des militants d'extrême droite, les intégristes de tous poils et les racistes de tous bords me lancer « nous n'avons rien à foutre, dégage, rentre chez toi puisque tu n'aimes pas ce pays ». Faux ! J'aime ce pays, qui est devenu aussi le mien, comme j'ai aimé mon pays d'origine. Ce que je n'aime plus, ce sont les débiles qui nous mènent vers l'abîme. Ceux que je ne supporte plus de croiser dans la rue, ce sont ces intégristes qui défilent dans les villes de France et défient la société et les valeurs auxquelles je suis tant attaché. Ceux que je ne supporte plus, ce sont ces pauvres mecs qui se sentent autorisés à agresser une fille en minijupe ou un homme en kippa. Voltaire disait : « il faut écraser l'infâme ». Je fais mienne cette phrase. Oui ! J'agresserai l'infâme, sans assener de coups, en rappelant ses méfaits, son côté pervers et pernicieux, son hypocrisie, ses mensonges, son idéologie abjecte, la violence qui le caractérise, son fascisme.
J'agresserai l'infâme en rappelant combien le voile asservit la femme, combien les religions, surtout lorsqu'elles sont suivies bêtement, emprisonnent les individus et combien les idéologies intégristes manipulent les Êtres pour les faire passer de vie à trépas.
Enfin, je terminerai par ce message personnel à ces personnes qui m'inondent de versets coraniques ou de psaumes. J'ai la prétention et la faiblesse narcissique de dire aux uns et aux autres que je crains fort que j'ai lu ces livres que sont le Coran et le Nouveau Testament, il y a fort longtemps. Quand probablement Dieu était pour eux une vague idée ou la marque d'un produit de vaisselle. Si je ne publie pas ces messages, ce n'est pas par censure, tant s'en faut. Je ne cesse d'expliquer - et je comprends que ce soit dur pour un prosélyte illuminé - que je suis fermement attaché à la laïcité et que, par ailleurs, ce modeste blog, qui se veut un lieu d'échange avec des lecteurs et des téléspectateurs, partageant avec moi, non pas les mêmes opinions, mais les mêmes valeurs, n'est pas un outil d'endoctrinement. Donc, inutile de vous fatiguer, je ne lis même plus ce genre de messages.
Par ailleurs, il y a certains militants d'extrême droite qui m'envoient de pseudo messages de soutien. Ils sont facilement identifiables À ceux-là, je tiens à dire la chose suivante : je ne fais aucune différence entre les racistes et les tenants de l'intégrisme religieux. Qu'ils gardent alors leurs messages pour leurs semblables. Ici, il n'y a pas de place pour les racistes et les nazillons.

Commenter cet article

Reda 26/07/2008 20:14

Toute mon admiration et mon soutien pour le combat que vous menez. Nous connaissons bien en Algérie, le mérite et le prix payé par la résistance d'un peuple à l'obscurantisme qu'il vient de cette idiologie criminelle ou des compromissions d'un pouvoir pour sa survie ! l'Histoire avance, ... et il ne restera dans le fleuve que ses galets, comme dit un proverbe de chez nous. Merci, de nous avoir ouvert cet espace d'espression !

France Daigle 09/07/2008 19:16

Bonjour Monsieur Sifaoui,Je viens de découvrir votre blogue par l'entremise du site www.pointdepasculecanada.ca .  Je n'ai qu'un mot à vous dire, FÉLICITATIONS.  Vos articles sont intelligents et surtout d'une telle lucidité que j'en ai des frissons.  Les évènements que vous vivez en France sont similaires à ceux que nous vivons au Québec mais il semblerait qu'en France, les musulmans radicaux sont en plus grand nombre.  De toute façon, le Canada n'échappera pas à ce fléau.  Notre gouvernement est beaucoup plus permissif qu'en Europe.  C'est ce comportement qui sera l'instigateur de notre perte.  On dit au immigrants quand ils arrivent au pays, «gardez vos coutumes et votre religion car au Canada nous n'avons pas de cultures».  Avec un tel message, on ne peut en vouloir aux nouveaux arrivants de revendiquer des droits à tout bout de champ.  Une crise identitaire est en train de se vivre partout en occident et je ne vois pas d'issu à ce problème.  Je ne sais pas comment ça va finir mais je suis certaine d'une chose par contre, c'est que des personnes innocentes vont payer dans cette guerre de religion qui sévit en ce moment.  Je suis prise entre deux feux. D'un bord je suis pour la liberté de religion tant que ça n'empiète pas sur ma façon de vivre et d'un autre je suis contre les extrémistes qui essai de briser notre liberté d'expression. Je ne veux pas devenir raciste et voir tous les musulmans comme un menace.  Je suis persuadée (peut-être que je suis naïve) qu'il y a beaucoup plus de musulmans qui veulent la paix que de musulmans qui veulent faire une guerre sainte.  Ma conclusion est empreinte d'espoir car si un homme (vous) s'est libéré de l'intégrisme musulman, l'avenir n'est pas totalement noire. Peut-être qu'un jour ces intégristes ne trouveront plus personnes pour les écouter et ils abdiqueront.

Françoise Rigal 30/06/2008 11:21

Merci pour votre texte. Il faut le dire haut et fort, nous ne pouvons plus laisser les intégristes de tout poil influencer notre société qui s'est battue pour devenir laïque et accéder à la liberté individuelle.Non, ce n'est pas être raciste que de dire qu'on ne veut pas de signes religieux ostentatoires dans la vie publique, que la religion est une affaire intime et qu'une femme qui n'est plus vierge ne peut pas être ramenée au fabriquant pour mensonge sur la marchandise. Un musulman qui agresse un juif se conduit en nazi (Israel à bon dos), pourquoi ne pas agresser Syrien pour la dictature dans son pays, lyncher les chinois qu'on rencontre à cause du Tibet.... on marche sur la tête. l'Algérie emprisonne les convertis au christianisme dans l'indifférence générale, alors qu'on trouve normal le prosélytisme des islamismes chez nous... Bref, il n'y a pas deux poids, deux mesures et la loi est la même pour tous.Bravo pour votre courage.Amitié,Françoise

Christian 28/06/2008 20:05

Monsieur,Dans un pays ou le premier citoyen a les Etats Unis comme exemple, il n'est pas étonnant de voir arriver le communautarisme. Sous couvert de donner ces droits nouveaux à telle ou telle catégorie de la population, on la morcelle. Après avoir stigmatisé, les immigrés, les chomeurs, les handicapés, maintenant, les malades longue durée, il faut partager la population selon sa religion, sa couleur, sa carte de séjour (Carte bien vue = compétence et talent, carte crouillat ou bougnoule pour les autres) http://monsu.desiderio.free.fr/curiosites/arabe2.htmlLe principe est de garder le pouvoir pour soigner son ego, s'enrichir et enrichir ses joyeux amis qui flottent mais ne coulent pas.Le journalisme de révérence qui nous cerne glorifie cet état de fait comme une normalité évidente. Cela parait et apparaît être une suite logique dans le grand parcours de la civilisation. C'est du pur crétinisme, l'imbécilité portée à son paroxisme.Une petite chanson de Brassens pour finir :L'antéchristJe ne suis pas du tout l'Antéchrist de service,J'ai même pour Jésus et pour son sacrificeUn brin d'admiration, soit dit sans ironie.Car ce n'est sûrement pas une sinécure,Non, que de se laisser cracher à la figurePar la canaille et la racaille réunies.Bien sûr, il est normal que la foule révèreCe héros qui jadis partit pour aller faireL'alpiniste avant l'heure en haut du Golgotha,En portant sur l'épaule une croix accablante,En méprisant l'insulte et le remonte-pente,Et sans aucun bravo qui le réconfortât !Bien sûr, autour du front, la couronne d'épines,L'éponge trempée dans Dieu sait quelle bibine,Et les clous enfoncés dans les pieds et les mains,C'est très inconfortable et ça vous tarabuste,Même si l'on est brave et si l'on est robuste,Et si le paradis est au bout du chemin.Bien sûr, mais il devait défendre son prestige,Car il était le fils du ciel, l'enfant prodige,Il était le Messie et ne l'ignorait pas.Entre son père et lui, c'était l'accord tacite :Tu montes sur la croix et je te ressuscite !On meurt de confiance avec un tel papa.Il a donné sa vie sans doute mais son zèleAvait une portée quasi universelleQui rendait le supplice un peu moins douloureux.Il savait que, dans chaque église, il serait têteD'affiche et qu'il aurait son portrait en vedette,Entouré des élus, des saints, des bienheureux.En se sacrifiant, il sauvait tous les hommes.Du moins le croyait-il ! Au point où nous en sommes,On peut considérer qu'il s'est fichu dedans.Le jeu, si j'ose dire, en valait la chandelle.Bon nombre de chrétiens et même d'infidèles,Pour un but aussi noble, en feraient tout autant.Cela dit je ne suis pas l'Antéchrist de service.Bon combat à tous - Christian

M.Samuel 28/06/2008 19:37

S'il est un fait avéré, c'est bien que les éléments les plus excessifs de toutes les religions ont en commun la "culture" du rejet global des valeurs de la société Française ainsi qu'un penchant naturel pour les actes de violence contre leurs détracteurs, c'est à dire les impies et les mécréants, c'est à dire ceux qui ne partagent pas leurs croyances et leurs convictions! Il faut néanmoins resituer les choses dans leur contexte et souligner que le fait d'etre pratiquant d'une religion n'est pas en soi un critère de dangerosité ni la manifestation patente d'une allergie prononcée à la démocratie et à la laicité! Etre pratiquant d'une religion n'est pas en soi le signe évident d'une défiance acharnée à l'égard de la démocratie ni une déclaration de guerre contre la laicité... D'ailleurs, exprimer ou manifester ses convictions religieuses, philosophiques ou intellectuelles dans un cadre approprié ne représente pas une menace extrème pour la laicité. Il est tout à fait possible d'etre laic, c'est à dire favorable à la séparation du politique et du religieux, tout en appartenant à une tradition religieuse spécifique.Certes, il y a des tensions, des crispations et des radicalisations préoccupantes au sein de la société Française contre lesquelles il convient d'etre vigilant. Vous avez raison de réagir et d'agir pour dénoncer toutes ces dérives sans complaisance.Néanmoins, j'attire votre attention sur le fait qu'il s'agit moins selon moi d'un bras de fer entre religion et laicité qu'un conflit entre les totalitarismes de toutes inspirations et la liberté, bien que ses memes totalitarismes existent grace à la liberté tout en cherchant par tous les moyens à la restreindre et à la kidnapper. Oui, la violence gangrène notre société, mais cela ne peut pas etre imputable à l'influence de la pratique religieuse qui n'a jamais été aussi faible et marginale et je ne pense pas qu'il faille devenir allergique à toute présence (qui n'est pas omniprésence agressive et envahissante) du religieux dans la société. Le vrai problème provient de certains groupes de pressions qui reveraient d'imposer leurs règles et leurs normes à l'ensemble de la société, et ces groupes ne sont pas représentatifs de tous ceux qui se réclament d'une tradition religieuse!Ces ont toutes les personnes de bonne volonté, croyantes et non-croyantes, qui devraient toujours etre animées de cette volonté d'écraser l'infame et de s'insurger comme un seul homme contre l'intolérable. Oui, il faut etre vigilant afin de ne jamais s'accoutumer à aucune expression de haine de l'autre, qu'elle que soit ses racines et sa nature. Toute idéologie qui véhicule ouvertement du mépris pour la liberté, la vie et la dignité de l'etre humain est particulièrement détestable et hautement condamnable.Entre ceux qui aspirent à une hégémonie de leur religion sur la société dans son ensemble et ceux qui souhaiteraient que toute manifestation de religiosité soit prohibée et proscrite, j'ai choisi mon camp: aucun! En revanche, je suis susceptible d'apporter mon soutien à toute initiative qui se veut défenseuse de la liberté, de la laicité et du respect des droits de l'homme. Je pense qu'il faut mettre l'accent sur ce qui nous rapprochent et nous unis aux autres, et non pas sur nos particularismes. Nous pouvons nous rassembler sans nous ressembler! Il y a ceux qui veulent construire des ponts et ceux qui veulent construire des murs, et ce n'est que très rarement que j'ai pu observer qu'il était facile de construire des ponts avec ceux qui élèvent des murs d'hostilité, de préjugés, de xénophobie et d'intolérance. En tout cas, s'il existe une offensive des religions, on peut estimer qu'elles ont obtenus bien peu de résultat probant car en comparant les sondages CSA de 1994 et ceux de 2006-2007, on s'apperçoit que sur les 67% de français se déclaraient catholique en 1994 il n'en reste que 56% en 2007 et les "sans-religion" sont passés de 23% à 31%. Enfin, sur ces 56% de Français de confession catholique, il apparait que seulement 10% d'entre eux sont pratiquants réguliers... les autres minorités religieuses qui font parti du paysage Français sont relativement stable. Par conséquent, l'offensive des religions parait etre un échec retentissant... Certains s'en féliciteront, d'autres le déploreront, mais il n'empeche que c'est une réalité. Voilà pourquoi il convient de relativiser les choses sans pour autant les mésestimer ou les ignorer

mohamed sifaoui 28/06/2008 20:51


Merci à vous. Juste une remarque : méfiez-vous des sondages et des sondeurs. Je peux vous répondre par exemple qu'aujourd'hui un quotidien national a révélé que 77% des Français était pour la
séparation des femmes et des hommes dans les piscines.
Cordialement
MS


MMC 28/06/2008 15:24

Bonjour M. Sifaoui,Il y a quelques mois j'ai eu un échange véhement avec un zélateur ou un membre du lobby "Qui tue qui ?". Cette passe d'arme faisait suite à un article de François Gèze dont voici le lien : http://www.rue89.com/2008/02/27/algerie-revelations-posthumes-du-journaliste-said-mekbel#commentsLes commentaires qui sont visibles sur le site rue 89 furent vifs, à tel point que l'on me reprochait, en employant la périphrase, d'être un nom d'emprunt qui cachait votre plume. Cela ne m'a pas touché bien au contraire.Même si je ne partage pas toutes vos prises de position, il en est une sur laquelle je ne transige pas, c'est la lutte contre l'intégrisme. Je salue votre courage et vous apporte tout mon soutien.Cordialement.Mehdi

mohamed sifaoui 28/06/2008 21:22


Cher Mehdi,
Je vous remercie de ce message et d'avoir attiré mon attention sur le contenu de ce site. L'échange est effectivement vif et il me console un peu puisque je croyais être le seul à être traité de
"larbin" des services algériens. Ces gens là n'ont que cette méthode. Ils représentent cette gauche bien-pensante, condescendante, méprisante qui se croit détentrice de toutes les valeurs. Je les
ai déjà pratiqué et vu à l'oeuvre. Je les ai entendu traiter des victimes de "menteurs" et "d'agents". Ce sont des gens qui peuvent vous contredire sur votre propre vécu. Si vous avez échapper à un
attentat, ne leur dites surtout pas que ce sont les islamistes, ils diront que vous êtes à la solde des généraux. C'est cette gauche là qui a voté les pouvoirs spéciaux, c'est cette gauche là qui a
fait Munich, c'est cette gauche là qui a fermé les yeux sur la torture pendant la guerre d'Algérie. Même si les générations changent, l'esprit est toujours là. On se compromet d'abord, après au
dernier quart d'heure, quand le vent tourne, on résiste. Les Garçon, Gèze et cie ont fait des petits, ils ont endoctriné beaucoup de monde. Pensez-vous que le sort des Algériens ou de l'Algérie les
intéressent ? Que nenni, ils n'en ont rien à foutre. Ils ne veulent pas avoir tort, c'est tout. Même si des islamistes viennent les voir pour leur dire, c'est nous qui avons tué et massacré, ils
leurs diront que c'est faux. Cela s'appelle de l'aveuglement et c'est de la malhonnêteté intellectuelle. Nous avons vu l'intégrisme prendre son élan en Algérie, sur les bancs des lycées et des
universités, dans nos quartiers. Oui comme vous je me rappelle aussi de ces années 1980. Nous, nous savons qui sont nos assassins.
J'ai décidé, pour ma part, de ne plus avoir à faire à ce genre de personnes. Je me rappelle que Libération par exemple traitait d'islamophobe toute ceux qui critiquait l'intégrisme musulman, les
voilà aujourd'hui aux côtés de Ayaan Hirsi Ali et aux côtés de Charlie Hebdo lors de l'affaire des caricatures. Laissez tomber Mehdi, je vous le dis, ils n'ont aucune colonne vertébrale : ce sont
ce qu'on appelle communément des lâches. Heureusement qu'il y a une autre gauche, plus intelligente que celle qui se compromet avec l'intégrisme avant de faire semblant de le combattre.
Quant au pauvre Said Mekbel, ce livre me surprend et me laisse perplexe. Je connaissais cet homme depuis les années 1980. Je suis un ami d'enfance de ses garçons et je ne les ai jamais entendu ne
serait-ce formuler un doute sur les assassins de leurs père. Mais peut-être sont-ils comme les autres aux yeux des partisans du "qui tue qui ?", des victimes qui protègent leurs bourreaux.
Cordialement.
MS


RIGOT 28/06/2008 10:27

Je ne cesse de mettre mes amis (Tous laïque) en garde contre cette montée de l'intégrisme et des connivences occultes des Religieux dans leur ensemble. Nous observons une véritable stratégie tenace du pas à pas, petit à petit ... Regardez ces jeunes filles voilée (notamment avec un fichu rouge et noir sur la tête) se promener accompagner pas d'autres filles non voilées (bien vu la stratégie) mais toute sous l'influence et le discoure bien appris des barbus en tout genre. La situation est plus grave qu'il n'y parraît. Il y a même des Burka en france qui apparaisse : ça c'est grave et tout le monde regarde cela avec un oeil amusé ... ok ! jusqu'au jour où ....Bravo Mohamed pour ton engagement !!!  

karim bey smail 28/06/2008 10:25

En plus d'être juste ce texte est beau merci

Kader Benmoussa 27/06/2008 23:47

Bonjour Mr Sifaoui,je suis complètement d'accord avec vous sur le point évoquant l'expansion d'un "islamisme extrêmiste" qui depuis le début des années 1990 a commencé à faire des ravages et gagner du terrain, tout d'abord dans les pays musulmans, avant de faire signe de sa domination et de son danger en Europe. Mais il faut quand même savoir séparer  idéologie et ignorance. vous avez déjà vécu en Algérie, et peut être vous étiez l'un de ces victimes, souvent imaginées par certains esprits malsaines, ignorants, analphabetes comme des "soldats du démon" qui veulent éteindre la "lumière du dieu"!Mais tout ce qui s'était passé en Algérie, n'a pas empêché le peuple de reste musulman, et cela n'a pas atteint l'islam comme religion de paix et de tolérance. je crois que le problème en Europe, et plus particulièrement en France, n'est plus l'islamisation de ces sociétés occidentales, mais plutôt l'essai de trouver une identité perdue d'une certaine population "déracinée" des pays de les ancestraux, et des pays de leur résidence. on essaye à travers cette revendication de certaines libertés de se distinguer, devant les individus de la société occidentale, et en prouvant l'originalité de la personnalité musulmane pour le collectif des pays musulmans. d'ailleurs, c'est ces "déracinés" qui ont semient l'amalgame entre islam et extrémisme. Mais, ceci dit, je ne veux pas quand même candanner le reste des islamologues, des idéologues qui essayet d'exprimer une certaine démonstartion rationnelle, logique et de la débattre dans un cadre de dialogue et de bonne foi. à la fin chacun est libre de penser et de mettre en lumière ses idées, bien sûr dans le cadre d'un dialogue et d'une communication constructive, fructueuse et non de s'imposer. or, ce n'est plus aussi par la généralisation d'un fait clair et contradictoire avec les notions humaines, que nous allons résoudre un problème. Je dis ça car j'ai vu votre reportage sur Tariq RAMADAN, et vos présuppositions de sa liaison avec Qaïda. c'est pas parce qu'on lit un livre d'un penseur ou d'un intellectuel et qu'on essaye de l'interpréter selon notre compréhesion que cela va mettre en péril idéologique et en accusation terroriste l'auteur. Il faut avoir cet esprit critique et séparateur entre le dit et le fait.Bien à vous

mohamed sifaoui 27/06/2008 23:54


Il faut surtout ne pas se laisser endormir par celui que vous citez et qui ne cessera de défendre l'héritage que lui ont laissé ses aieux. Les membres fondateurs et actifs des frères musulmans,
cette secte qui a gangrené le monde musulman et par delà la planète à travers une idéologie violente et rétrograde qui est en totale contradiction avec la lettre et l'esprit de la religion
musulmane. Il n'y a rien de rationnel dans le discours ou dans la pensée de ceux qui se reconnaissent dans cette nébuleuse fasciste.
Bien à vous.


Fabien 27/06/2008 23:11

Vous pensez à qui quand vous évoquez la légion d'honneur ?Dans votre liste, vous semblez oublier ceux qui, n'étant pas "religieux" et sous couvert de "tolérance", demande l'instauration d'un régime communautariste. Il faut rendre hommage au travail de Caroline Fourest, "la tentation obscurantiste".

mohamed sifaoui 27/06/2008 23:49


Evidemment que je n'oublie pas ces gens-là. Je pensais que c'était une évidence mais merci de le préciser. J'ai rendu hommage à Caroline Fourest à maintes reprises pour le travail qu'elle ne cesse
d'accomplir et je continuerai à lui rendre hommage.
Quant à la légion d'honneur je pense entre autres à Boubakeur et Sittruk mais il y en a d'autres. Mais finalement je me dis que si Sharon Stone en a eu droit pourquoi pas eux...
Bonne soirée


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents