Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de Mohamed  Sifaoui

Blog de Mohamed Sifaoui

- Des opinions qui refusent la compromission -


Mohamed Sifaoui est mort.

Publié par mohamed sifaoui sur 19 Décembre 2007, 16:04pm

Catégories : #mohamed-sifaoui

Cela s’est produit ce matin à midi. La nouvelle est tombée tel un couperet. J’avoue que je ne m’y attendais pas. La mort m’a happé à la fleur de l’âge en ce jour de l’aïd el kébir. Non ! je n’ai pas été égorgé tel un mouton par les disciples de Ben Laden (qui naturellement n’existent pas en France), je n’ai pas été découpé en sushis par les triades (qui naturellement n’existent pas en France), je n’ai pas reçu une balle dans la tête (il n'y a ni armes ni munitions en France). Pourtant je suis bien mort. L’événement ne manquera pas de susciter un débat sur Internet. Libération refuse – pour l’instant – d’insérer la nouvelle dans sa rubrique nécrologique. Ses vaillants journalistes sont entrain d’enquêter… sur Internet pour voir s’il est possible de recouper l’information entre les sites islamistes et ceux des amis de Dieudonné. Rachida Dati a demandé l’ouverture d’une enquête pour conclure au suicide, le service de protection est content : "ouf!" se disent-ils à la préfecture "une protection chiante en moins". Seul le journal gratuit Métro rendra publique l’information : elle n’en coûtera rien !

 

Depuis quelques années certains préfèrent me voir – non pas à la télévision – mais sept pieds sous terre. Ils en émettent le vœu à chaque fois que l’occasion leur est donnée très souvent à travers de courageux messages anonymes ou via des forums de la haine, transformés en porcherie hallal. Internet, ce formidable outil technologique qui propage le savoir, favorise l’échange et pourquoi pas les rencontres est devenu également un instrument de destruction massive. Les frustrés, les ratés, les extrémistes de tous bords, les voyous, les voleurs, les trafiquants, les pédophiles, les incompétents, bref, beaucoup de merdeux ont trouvé dans cette innovation un moyen de déverser leur venin, de laisser libre cours à leurs délires ou encore de faire propager leur idéologie néfaste comme c’est le cas avec les groupes néo-nazis, les intégristes religieux, les salafistes arriérés, les racistes, les antisémites et j’en passe.

 

Depuis quelques semaines, d’autres ont émis un autre vœu, celui de ne plus me voir exercer mon métier. Ils espéraient, en propageant mensonges, dénigrement et diffamation via le Net et en manipulant quelques journalistes (soucieux non pas de donner l’information, mais de régler de vieux comptes avec TF1, Charles Villeneuve ou moi-même), pousser chaînes de télévision, journaux et éditeurs à ne plus m’accorder leur confiance. Le procédé est vieux comme la presse. Lorsqu’on veut se débarrasser d’un journaliste ou d’un média dérangeant, quoi de mieux que d’essayer de le décrédibiliser, de jeter l’opprobre sur son intégrité, de mettre en doute son professionnalisme et sa rigueur ? Ces tentatives de déstabilisation, je les connais par cœur. Qu’a-t-on dit lorsque j’ai exprimé ma position pour l’arrêt du processus électoral en Algérie qui a empêché ces crétins d’intégristes de prendre le pouvoir ? Vendu, collabo, salaud, militariste,…Qu’ai-je entendu lorsque j’ai enquêté sur les réseaux islamo-terroristes ? Espion, agent, indic, douteux…Qu’a-t-on lancé lorsque j’ai tenu à réitérer mon soutien à la liberté d’expression en témoignant en faveur de Charlie Hebdo lors du procès des caricatures de Mahomet ? Traître, apostat, renégat, mécréant…

 

Il y a de cela quelques jours, j’ai rendu publique une enquête de 14 mois sur le milieu asiatique. Et là aussi, les frustrés, les mécontents et les voyous aidés par les adversaires idiots et traditionnels ont tenté de me salir. Qu’ont-ils dit cette fois-ci ? Bidonneur, idiot, manipulé, manipulateur, malhonnête, incompétent, raciste…

 

Je ne peux alors m’empêcher aujourd’hui de me poser la question suivante : Pourquoi accorde-t-on tant d’intérêt à un journaliste qui serait un « malhonnête, bidonneur, incompétent, vendu à l’occident, à Israël et aux services secrets algériens et moldaves. En somme, un indic, douteux, un salaud de militariste, ami des dictateurs, de surcroît apostat, mécréant et traître complété d’un raciste, sinophobe, islamophobe et dégueulasse » ? Ouf !

 

Pourquoi même de très « compétents » journalistes comme le « très sérieux » Gresh – qui pense qu’être de gauche c’est aduler toute personne qui déteste Gresh ou ce qu’il représente (plus kafkaïen tu meurs) - ressent-il le besoin de descendre de sa tribune de « spécialiste du Proche-Orient » pour s’attaquer à un personnage de Bandes dessinées, Tintin en l’occurrence ? Pourquoi ce prestigieux torchon qu’est Libération, consacre-t-il 226 mots – écrits à quatre mains – pour s’intéresser – de manière clairement malhonnête – à un journaliste dont le travail et la réputation sont « controversés » ? Pourquoi les amis de Ramadan, ces « orientalistes » frustrés (ées) ou ces intégristes qui ne s’assument pas, mettent-ils de côté le chapelet ou le Sex Toy (c’est selon) et prennent-ils le stylo ou le clavier pour tenter d’égorger – non pas le mouton – mais la carrière d’un journaliste sur des sites où l’on trouve plus de matière pour « petite branlette intellectuelle » à destination des intégristes ou autres apprentis intégristes que des articles de presse ? Pourquoi les copains d’Alain Soral, l’ami de l’extrême gauche, devenu l’ami de l’extrême droite au prix d’un écartèlement digne d’un clown de cirque, s’insurgent-ils tantôt de mon « islamophobie » tantôt de mon « islamophilie » ? Pourquoi les villiéristes et les lepénistes m’écrivent-ils pour critiquer ma défense de l’islam et des musulmans alors que certains trotskistes et autres soi-disant « altermondialistes » me reprochent-ils ma virulence à l’égard de l’islamisme et des intégristes ? Pourquoi ce député socialiste qui répond au nom de Jean-Marie… Le Guen, cette incarnation de la gauche condescendante, de cette gauche défaitiste et de ce Parti Socialiste moribond s’arrogent-ils le droit de considérer qu’une enquête journalistique portant sur des voyous asiatiques cache-t-elle des visées « racistes » ? Pourquoi les dieudonnistes illuminés, ces « ogres » affamés que seule la connerie peut rassasier, veulent-ils faire peur aux enfants et à Marianne et perdent-ils leur temps avec l’ami des juifs et de BHL que je suis ? Pourquoi ces « indigènes de la République » qui ne sont en fait que des indigènes de la pensée, des pleurnicheurs professionnels montrent-ils un intérêt à tout ce que je peux dire ou écrire ? Et pourquoi enfin, ces quelques élus et responsables UMP tout en continuant à favoriser le communautarisme et à casser, à travers des discours douteux et une politique incohérente, les fondements de la République pensent-ils que je serais si dangereux pour eux ? C’est tout de même terrible : Pourquoi un journaliste si insignifiant, un « Tintin » agent des services secrets, un intellectuel si peu sérieux, un écrivain sans talent, un homme détestable les intéresse-t-il autant ? Ne seraient-ils finalement que des rats d’égouts qui ne s’approcheraient que de la puanteur ? 

 

Il est aujourd’hui en France une mentalité qui ne cesse de gangrener les esprits. Elle pousse les uns à se diriger vers une « bien-pensance » et un discours unique où seuls les tabous et les non-dits ont leur place. La pensée dominante est la suivante : si des choses anormales existent dans ce pays, on en parle entre nous, il ne faut surtout pas les aborder publiquement. De peur de choquer, de se faire brocarder, de s’attirer les foudres des clans, des communautés, des sectes, des groupes, des sous-groupes, des regroupements, des lobbies, des leaders d’opinion, des idéologues, des grandes fortunes, des partis et j’en passe, on préfère taire les choses. La culture du « secret de famille » n’est pas la mienne. Je veux – et je me battrai pour cela – pouvoir user de ma liberté de parole et de pensée. Je veux – dans les seules limites de la loi – dire les choses même si celles-ci choquent ou prêtent à polémique. Et je ne suis pas comme certains, notamment comme ceux qui s’excusent avant de parler ou comme ceux qui, avant chaque parole, ressentent le besoin de rappeler qu’ils ne sont pas « racistes ». De mon point de vue, ceux qui agissent de la sorte sont ceux qui ne sont pas sûrs de leurs convictions antiracistes si tant est qu’ils en aient. Je ne dirai jamais avant de commencer une phrase : « je ne veux pas stigmatiser…, Je ne veux pas généraliser…, Je ne suis pas raciste…, Je ne suis pas islamophobe,…Je ne suis pas sinophobe ». Je veux avoir le droit de dire les choses sans m’excuser avant de les dire.

 

Seuls les idiots pensent que je parle de tous les musulmans lorsque je critique les islamistes ; seuls les imbéciles croient que je « stigmatise » tous les Chinois en enquêtant sur des voyous d’origine asiatique ou en parlant du communautarisme dont font preuve beaucoup d’asiatiques ; seuls les cons penseraient que je parle des Français lorsque je critique l’extrême droite. Seuls les débiles soutiennent que je suis esclavagiste lorsque je témoigne contre Dieudonné. Je veux – et je me battrai pour cela – pouvoir critiquer le gouvernement israélien sans être soupçonné d’antisémitisme, combattre les islamistes sans être qualifié « d’islamophobe », enquêter sur la communauté asiatique sans être jugé comme « sinophobe », dégueuler sur Libération sans être brocardé comme « pressophobe », rire de Bernard de la Villardière sans être traité de « M6sophobe », critiquer la politique de Sarkozy sans être traité de « petitophobe » ou de "rolexophobe", rire des bourdes de Ségolène sans être soupçonné de misogynie. Je veux – et je me battrai pour cela - me moquer des contradictions de Fadéla Amara sans être soupçonné d’aimer les putes et les soumises, critiquer le comportement de certains banlieusards sans être regardé tel un « zaama banlieusardophobe ». Je veux aussi critiquer le gouvernement algérien sans que Bouteflika ne pense que c’est la DST ou la DGSE qui m’ont en donné l’ordre et je veux critiquer Libération sans que José Garçon pense que c’est le général Toufik qui m’a appelé pour me dicter un texte. Je veux – et je me battrai pour cela – pouvoir critiquer certains policiers sans être déféré comme « flicophobe » ou "quatorzophobe", détester les nems sans risquer de me retrouver devant un peloton d’exécution en Chine et me moquer de Bush sans passer pour un « antiaméricain ». En gros je veux avoir le droit d’emmerder le monde – de manière démocratique – sans risquer de me faire pisser dessus – de manière totalitaire -. Parce qu’on a tendance à l’oublier : il n’y a que chez les fascistes, les dictateurs et les totalitaires ; chez Ben Laden, le mollah Omar et Bashar Al Assad ainsi que leurs semblables qu’on n’a pas le droit de dire ce que l’on pense et même de penser ce que l’on pense.

 

Voilà, en cette fin d’année, je voulais juste rassurer mes adversaires, voire mes ennemis ; saluer mes amis, ceux qui me soutiennent, les lecteurs et les téléspectateurs et tous ceux qui continuent de croire qu’il est impératif de se battre pour pouvoir tout simplement dire les choses, les raconter, les expliquer, les décortiquer, les découvrir, les révéler tout en suscitant le débat voire y compris la polémique. Ceux qui n’ont pas compris cela n’ont – malheureusement pour eux – rien compris à la démocratie. Ils seraient plus heureux chez l’iranien Ahmadinedjad ; le chinois Hu Jintao ; le vénézuélien Chafez ; le libyen Kadhafi ; le saoudien Abdallah ; l’algérien Bouteflika ; le birman Thein Sein ; le soudanais El Béshir ; le gabonais Bango, le tchadien Déby etc. Chez tous ces gens-là – je peux le certifier – l’utilisation de la caméra cachée est strictement interdite. Le contrevenant est jugé immédiatement pour « espionnage » et sera certainement exécuté.

 

Enfin, je rappelle tout de même que tous les partenaires – certains après un moment de flottement - m’ont réitéré leur confiance, leur amitié. Je tiens à les remercier d'accepter que je continue à les faire chier. Donc, sauf accident totalement indépendant de ma volonté, je serai là – et bien là – en 2008. Le programme est d’ailleurs riche et varié. Au menu deux livres - une enquête (ah !) et un essai – et deux reportages – avec et sans caméra cachée – Et selon certaines indiscrétions – il y aurait même une petite surprise qui est le fruit de plusieurs années d’enquête. Alors suis-je mort ? Le dernier bilan de santé semblait indiquer le contraire. A moins que le médecin soit un acteur qui a joué un rôle en me montrant un faux stéthoscope et une seringue qu’il espère utiliser dans son prochain film intitulé « gare au cons » qu’il compte tourner avec un producteur très connu à Brie-conte Robert qui lui a signé un contrat d'exclusivité lorsqu'il l'avait emmené à Cannes manger des rouleaux de printemps ? Ou peut-être serait-ce un journaliste de Libération qui, pour régler ses comptes avec Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille, est entrain d’enquêter sur les services secrets algériens qui comptent détourner avec l’aide de la DST et de Kadhafi un avion charter expulsant des sans-papiers maliens justement vers Marseille ? Ou serait-ce une autre banalité lancée par ce site islamiste qui devrait faire payer ses auteurs tant il agit, pour eux, tel un canapé de psychiatre pour névrosé atteint d'islamophilie aigue ?

 

En attendant de résoudre cette énigme, je vous souhaite chers lecteurs, chers amis, chers ennemis et adversaires, de très bonnes fêtes. Un bon aïd pour les musulmans laïques, un bon noël pour les catholiques laïques, un bon hannouca pour les juifs laïques mais aussi une bonne "regardation télé" pour les téléspectateurs laïques qui ne ratent aucune des émissions culturelles de Piwi. Et une très bonne année 2008 pour les athées, les agnostiques et les je m’enfoutistes ainsi que pour les défenseurs de la laïcité et de la liberté d’expression. Et pour tous les républicains croyants ou pas.
J'ai oublié de rappeler cependant que les démonstrations de force ne m'ont jamais impressionné. C'est généralement la réaction des faibles et de ceux qui n'ont pas autre chose à faire valoir que des gesticulations, des menaces et du bla bla sans intérêt. J'espère donc qu'en 2008, les "démonstratifs", les "exhibisionnistes" et autres amateurs de la menace cesseront de me faire peur en me promettant des choses qu'ils sont incapables de réaliser.

 

Je vous retrouverai dans quelques jours après des vacances – je le pense – méritées. Je pars d’abord - durant noël - effectuer mon pèlerinage à la Mecque – sans caméra cachée – et ensuite, pour le nouvel an, route vers…Pékin pour faire comme tout le monde : signer quelques contrats. Je suis donc mort, je ressusciterai le 2 janvier prochain. A très bientôt !                 

Commenter cet article

Karim Bey SMAIL 26/01/2008 12:57

Bonjour Mohamed,Drole de puré muslim que tu déguste elle est servi par les barbus de l'invertébré gazeu disait mon ami eric.... Courage et merci de réprésenter la raison et la liberté. Tu porte la fatwa comme la légion d'honneur.Avec mon soutient FraternelleKarim Bey SMAIL

elsa 11/01/2008 11:43

Bonjour monsieur Sifaoui et très bonne année !De tous les commentaires que j'ai pu lire, c'est celui d'Omar qui m'a le plus marqué, en effet, il faut faire la différence entre Islam et islamisme. (y'en a un qui prend une majuscule et l'autre pas et na !)Je vis en couple avec un français de culture occidental et qui s'est convertit à l'Islam il y a quelques années, j'avais de sacrés à prioris avant de rencontrer mon compagnon, mais voilà, un jour il me dit : "Dans le Coran est écrit "nulle contrainte en religion" " Que dire de plus ? !Le problème n'est pas religieux, n'est pas ethnique ou raciste, le problème c'est encore une fois la communication et l'interprétation des Ecrits, vous souvenez-vous du fait que beaucoup de français se disent "un peu raciste" ? Un peu ? Enfin on est toujours le con d'un autre.Sur ce, très bonne continuation monsieur !

roublass 10/01/2008 21:58

une petite pensee aux palestiniens

joe 03/01/2008 21:04

"porcherie hallal"...wow wow wow...ça me fait penser aux allusions aux "bouchers cachers"...a-t-on besoin de ça ?

Caspard 31/12/2007 12:04

Cher monsieur MohamedVoilà plus d'un mois que je n'avais visité votre blog, plus près de 2 mois même sûrement !Alors je suis submergée d'articles à lire, regrettant d'avoir manqué vos interventions sur radio ou TV, notant quelles nouvelles enquêtes je vais avoir à acheter (notamment dans le milieu asiatique), au moment même où je me promettais de laisser un peu mon ordinateur se reposer !Je constate en tous cas que vous, ne vous reposez pas beaucoup, et comme j'aimerais que d'autres que vous se soulèvent et hurlent face à l'horreur, l'inique, la dérision, la barbarie...!!!Ayant pour le moment commencé à rattraper mon retard par la lecture de l'annonce de votre mort, je parviens à la fin en me sentant soulagée comme si c'était MOI qui avais écrit tout cela, comme on se débarrasse d'un trop-plein de nausée et de dégoüt en le déversant pêle-mêle dans un défoulement libérateur - je suppose que c'est avec ce sentiment que vous vous êtes "lâché" !Voyez-vous, je m'approprie tout ce texte car j'aurais voulu l'écrire, tel qu'il est, rageur, dénonciateur de tout ce qui rend notre monde et notre vie si lamentables ... mais n'ai ni votre talent, ni votre "estomac" !!! Aussi je ravale souvent mon indignation et ma fureur, malade de me sentir impuissante devant les déferlements de haine, d'hypocrisie, de cynisme, de totalitarismes en tous genres, de déconstruction systématique du peu d'humanisme qui apparaissait quand même encore par-ci par-là ...J'accepte avec plaisir vos voeux de bonne année (il faudrait au moins qu'ellesoit meilleure que la fin de celle-ci), comme athée et défenseur(e?) de toutes les libertés, mais pas comme j'menfoutiste - si je l'étais, je me sentirais bien mieux ...!Que peut-on vous souhaiter ???D'abord une parfaite RESURRECTION, après laquelle il sera de votre devoir de surpasser à la fois Superman, Spiderman et Zorro, afin de nous sauver de l'inhumanité !!!Nous sauver VRAIMENT, pas comme un certain autre ...J.C. je crois ? qui a bien failli à sa mission, hélas ...Prenez ce qui précède comme une gentille boutade, vous savez parfaitement que je n'ironiserais jamais à votre encontre en évoquant ces héros pour enfants, je dis très sérieusement : surtout ne mourez pas, monsieur Mohamed, prenez bien garde à vous, et croyez en toute mon admiration : au fond tout n'est sans doute pas totalement perdu tant que vivront des personnes de votre trempe !A une prochaine fois j'espère.

mohamed sifaoui 31/12/2007 14:27

Merci pour ces mots gentils et bonne année à vous

Christine et Serge 30/12/2007 19:54

Cher Monsieur Sifaoui,Un très grand MERCI pour votre très courageuse enquête et votre formidable reportage, les journalistes de votre qualité sont rares, le plus souvent l’on nous cache tout, alors merci de nous avoir informés d’une situation que nous ignorions totalement.Nous vous souhaitons une TRES BONNE ANNEE 2008 et une bonne santé, et nous vous recommandons d’être très prudent vu les menaces des bandits du milieu asiatique, prenez soin de vous, vous êtes quelqu’un de très bien. Christine et Serge

mohamed sifaoui 30/12/2007 20:21

Merci et bonne année à vous

hubert 30/12/2007 16:57

je vois que le CENSURE existe aussi sur ce site?Pensez vous M. Sifaoui que c'est avec la CENSURE que l'on gagne le combat contre l'islamisme?Dois je etre censure parce que j'ai des opinions et que je les exprime sur un site ou je pensait qu'on ne passait pas toutes les idées au tamis pour sélectionner celle qui ne vont pas dans le sens du vent?Je suis islamophobe, est ce un crime?

mohamed sifaoui 30/12/2007 18:00

Cher Monsieur,Vous connaissez peut-être mon franc parler. Si ce n'est pas le cas vous allez le constatez : sachez que vous commencez vraiment à me gonfler. Vous venez sur ce blog pour dire votre haine de l'islam et des musulmans, je laisse psser quelques-uns de vos messages parce que j'estime que vous avez le droit de ne pas aimer l'islam et les musulmans et de vous exprimer en conséquent. Mais il se trouve que vous ne savez dire que cela. Sachez, cher Monsieur, que je ne vais pas vous laisser utiliser mon blog comme une tribune contre tous les musulmans. Je suis engagé certes contre l'islamisme mais aussi contre tous les extrémistes. Je pense, au regard de vos positions extrémistes et redondantes, que vous n'avez pas votre place sur ce blog. Alors soit vous essayez de tenir un discours républicain soit effectivement aucun de vos messages ne sera modéré. Considérez cela comme de la censure de propos extrémistes. Vous voyez que vous m'avez bien gonflé. Et je vous précise que mon engagement n'est pas contre les musulmans, j'en suis un, encore moins contre l'islam, c'est ma religion, mais contre des interprétations débiles de la religion musulmane et contre la violence qui découle de ces mêmes interprétations débiles.Voilà qui est dit. Alors e grâce cessez d'encombrer le blog.

Clarisse 30/12/2007 03:21

Un très grand merci et rien de plus!

louisa 27/12/2007 12:53

L'islam est méconnu des français, des médias et surtout des ISLAMOPHOBES, car l'islam peut etre chaleureuse à partir du moment où le système en question qui la critique le fasse pacifiquement et non en massacrant des hommes!

BALLE 27/12/2007 11:21

Mr SIFAOUI, Je ne vois pas en quoi ce que vous  dites est choquant.Et c'est bizarre, quand une personne est choquée c'est en général un musulman. Pourquoi ?Vous ne critiquez pas l'Islam à ce que je sache. Vous êtes juste indigné par la monté de l'islamisation dans le monde. A priori tout le monde en serait d'accord. Et  tout musluman laique devrait avoir honte de cette situation. Pourquoi ne les entendons-nous pas plus à la radio ou la la TV? Y a-t'il une majorité de muslumans non laiques en France ? Comprends pas où va ce pays moi ...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents