Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de Mohamed  Sifaoui

Blog de Mohamed Sifaoui

- Des opinions qui refusent la compromission -


Rendez-vous Radio

Publié par mohamed sifaoui sur 4 Décembre 2007, 09:58am

Catégories : #mohamed-sifaoui

SIFAOUI-Milieu-asiatique.jpgJe vous donne rendez-vous ce mardi 4 décembre entre 18h30 et 19h00 sur les ondes de RTL. J'interviendrai dans le journal de Vincent Parisot pour parler de mon enquête sur les voyous asiatiques.
J'attends vos commentaires.


Commenter cet article

louisa 10/12/2007 14:35

Salam alikoumJust pour dire à patrick qu'on n'a pas besoin de lire le livre, d'avoir une bonne plaquette ou d'écouter la radio pour être sensibiliser au sujet: le trafic de drogue! Mais comme la police ne fait rien, et Mr Sifaoui est simplement un journaliste, il est tout à fait normal que ce reportage ait pu se faire!! Demander à la police de se débarraser des trafiquants de drogue de Belleville, après vous pourrez dire que tout est beau et qu'on peut se passer de ce 'genre' de reportage.Qu'Allah vous protège AmineSalam alikoum

Patrick 10/12/2007 13:15

Je vous prie, par avance, de me pardonner un énervement qui est celui du commentaire immédiat et passionné très loin du commentaire raisonnable qu'on a la responsabilité de tenir au terme d'un travail d'enquête. Et j'ajoute que je n'ai pas lu votre livre et qu'on peut m'y opposer tous les arguments issu de sa lecture. Je voudrais expliciter pourquoi je n'ai pas envie de le lire malgré les efforts d'accroche publicitaire que me présente sa plaquette et son titre. Monsieur Sifaoui, vous dites avec légèreté que les asiatiques ne regardent même pas la TV, ne lisent pas les journaux, etc. pour dire qu'ils se fichent de l'intégration. Mais qu'est ce que ça veut dire? Moi non plus je ne regarde pas la TV et quoi donc? Je ne connais presque rien de votre travail, mais le peu que vous en donnez à entendre sur une radio (RMC) le discrédite à mes yeux. Si vous faites déjà un procès d'intention, à la radio, sur la simple pratique de regarder ou de ne pas regarder la TV, que vaut votre enquête écrite?D'autre part je trouve que le titre de votre livre est déjà un problème: "J'ai infiltré le milieu asiatique". "Infiltré" véhicule l'idée que faire du terrain, aller sur le terrain c'est s'engager dans une logique de guerre et d'espionage (qui ennoblit par ailleurs la dissimulation). Au titre d'une telle approche on peut très vite faire des amalgames, en confondant le terrain qui est une méthode (qui peut justifier de prendre la responsabilité de se dissimuler) et le quotidien qui est une réalité sociale et matérielle.La formule "Le milieu" véhicule l'idée qu'on peut déduire la vérité de tout un groupe à partir des personnes que vous avez rencontré, ils sont le milieu de ce groupe, autrement dit son centre et son essentiel qui diffuse un être jusqu'à la frontière du groupe.Et qu'est ce que ce groupe?Les "Asiatiques", autrement dit une catégorie de compréhension délicate à manipuler. Est-elle géographique? Est-elle raciale? Est-elle essentialiste? Quelle diversité recouvre-t-elle? Quelle diversité réifie-t-elle? Quelle est la lecture immédiate qu'on peut en faire? Je trouve déjà désagréable d'utiliser ce mot dès le titre sans le garder pour le texte où il pourra être entouré d'une définition pour le contextualiser et l'arracher au lectures immédiates. Malgré toutes les logiques publicitaires et médiatique, écrire un titre c'est prendre une responsabilité. Disons que la naïveté voudrait qu'on pense, par exemple, que vous avez "infiltré" n'importe quel pays d'Asie et livré un livre au titre étrange en ces années où nous sommes reliés par tous les moyens de communication de par et d'autres de la route des Indes.Mais que signifie ce mot pour vous: Nous utilisons toujours des métaphores et des images pour interpréter et expliciter la réalité. En ce sens "asiatique" désigne-t-il un objet sphérique, poreux à sa frontière et résistant en son centre mais qu'un être douée de raison et de courage peut tout de même pénétrer par infiltration? D'un point de vue métaphorique vous êtes un liquide Monsieur Sifaoui?Enfin le "j'ai" vous définit comme différent d'eux et proche de vos lecteur potentiels qui accèdent à votre livre par ce titre (ceux qui écoutent la radio, regardent la TV, lisent des journaux gratuits dans le métro et si j'en crois votre interview sur RMC ne sont donc plutôt pas asiatiques).Ma réaction immédiate est de vous dire que je ne veux pas d'une telle proximité. Je la soupçonne d'être obscène, et de faire passer de l'égocentrisme et une forme de lacheté intellectuelle pour du courage au titre d'un "j'y suis allé". Et je me demande si vous n'êtes pas, avant tout, "infiltré" par des fantasmes qui possèdent toujours plus ceux qui regardent par eux que ceux qui se voient étiqueté par eux. Je resterai dans le doute puisque je n'achèterai pas et probablement ne lirai pas un livre de plus (j'ai déjà mon quota) dont le titre me laisse présager que celui qui l'a écrit est possédé par la simplicité pratique qu'offre la logique du scandale.Enfin la plaquette de votre enquête ne m'attire pas non plus: couverture rouge et le mot "asiatique" en lettre capitale jaune. Disons que c'est de bon goût... Vous l'aurez peut-être compris ce qui m'énerve dans tout ça c'est bien qu'une certaine légèreté médiatique (titre, intervention radio, plaquette de l'enquête) soit aussi efficace, avant même la lecture, pour plomber la réalité. Si votre livre vend de l'inquiétude ce n'est pas ceux dont il parle qui m'inquiète mais son emballage et ce que je peux apprendre de celui qui semble être aussi insouciant de présenter son enquête dans ces termes.Cordialement

Nicky 06/12/2007 16:59

Bonjour,Pour Christian, je ne sais pas si votre commentaire s'inscrit dans un contexte particulier, mais dans le doute je réagis.Déjà êtes vous asiatique vous même ? A vous lire, la majorité des "asiatiques" que vous connaissez sont soient vendeurs soient serveurs, c'est loin d'être une généralité, la plupart des asiatiques du sud est asiatique sont ici depuis au moins deux générations, ont fait des études et exercent des professions qualifiées voir c++, il est loin le temps des "boat peoples" non instruits, ne sachant travailler que de leurs mains et quémandant le premier travail venu ! Il est également possible que vos amis vietnamiens ne veulent pas travailler pour les leurs tout simplement parce que le salaire ne leur convient pas ? Et tant que nous y sommes faites vous la différence avec les différentes immigrations et leurs régions d'origines ?J'ai vraiment l'impression de lire un texte d'un autre age, à savoir le discours que j'ai tellement entendu il y a plus de 25 ans que je suis en France.J'apprécie aussi tout particulièrement le simple "merci" en réponse à cette remarque.Cordialement

Christian 06/12/2007 07:18

Bonjour,Il l'a mauvaise M. Le Guen. Il préfére dire que sa circonscription est calme pour être réélu calmement. Je ne connais pas tout les "asiatiques" mais les quelques vietnamiens que j'ai eu l'occasion de coudoyer ne souhaitent pas travailler pour leurs compatriotes qui ont pignons sur rues. L'exploitation humaine paraît être une constante surtout chez les commerçants et restaurateurs.Bravo continuez à faire votre travail.Cordialement

mohamed sifaoui 06/12/2007 09:28

Merci

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents